En voiture Simone ! Aurélie VALOGNEAprès avoir lu et apprécié (contre toute attente) "Mémé dans les orties", j'avais hâte de lire le deuxième roman d'Aurélie Valognes "Nos adorables belles-filles" sorti en poche sous le titre de "En voiture, Simone". Je trouve que le premier titre convenait mieux au récit...

Une famille comme une autre : Jacques (le père de famille, un peu despotique sur les bords, qui n'en rate jamais une pour vexer les gens), Martine (la mère et l'épouse qui essaye de réparer les pots cassés par son mari), Antoinette (la grand-mère nonagénaire pleine de sagesse) et trois fils. Qui dit trois fils, dit, en général, trois belles-filles. Et quand tous se retrouvent chez Jacques et Martine à l'occasion de fêtes ou de vacances, tout ne se passe pas nécessairement bien. 

Il y a Stéphanie (mère de deux enfants, un peu susceptible), Laura (végétarienne, qui vient d'adopter un chien "qui pue") et la nouvelle belle-fille, Jeanne (qui doit trouver sa place dans la famille). 

Je vous le dis tout de suite : je n'ai pas accroché à ce récit, beaucoup moins bon que le premier (mais ça, c'est mon avis personnel). Les personnages ne m'ont pas touché du tout surtout pas le père qui ferait mieux de fermer son bec. Je n'ai éprouvé aucune sympathie pour eux, à part peut-être Antoinette, la grand-mère sympa qui a du mal à supporter son fils, mais s'entend très bien avec sa belle-fille...

Le lecteur est emmené de réunions familiales en réunions familiales, de disputes en disputes, comme quelqu'un qui assisterait à des règlements de comptes familiaux sans qu'il ne soit concerné.

Un livre qui peut paraitre amusant, mais que j'oublierai très vite. 

Je n'abandonne pas Aurélie Valognes pour autant. "Minute, papillon" est dans ma liste de livres à lire.