D'un livre à l'autre

18 septembre 2019

La femme du monstre de Jacques Expert

Résultat de recherche d'images pour "la femme du monstre jacques expert"Jacques Expert, voilà un auteur que je voulais encore découvrir et c'est chose faite. Une belle découverte, je dois le dire. Un auteur que je continuerai donc à lire. C'est un livre court, accrocheur, qu'on n'a pas envie de quitter, même si on se doute comment il va se terminer et qu'il n'y a pas vraiment de suspense. 

Est-il possible pour une femme de vivre pendant plusieurs années avec un monstre, un violeur, un tueur, sans qu'elle ne se rende compte de rien? 

La réponse est dans le livre. 

La narratrice (qui n'a pas de prénom, je pense) a épousé un homme, jeune et beau, qui plait aux femmes. Elle s'adapte sans broncher à la vie qu'il lui crée. Elle évite de l'énerver, elle va toujours dans son sens, elle se plie à ses exigences sexuelles. Car "le monstre" aime le sexe et il ne s'en cache pas. D'ailleurs, sa femme ne lui suffit pas et celle-ci se rend souvent compte qu'il est allé voir ailleurs, mais elle ferme les yeux. 

Plusieurs fois le couple déménage, change de région, car leurs voisins, le patron du monstre, la secrétaire qui l'accuse d'harcèlement, sont tous des cons et la région est pourrie. 

Un jour, une jeune voisine disparaît. Un anonyme lance la police vers le monstre, cet homme tellement acharné à retrouver la jeune fille lors de la battue organisée dans les environs...

L'auteur raconte le procès qui a lieu après. 

La narratrice raconte le long chemin parcouru avant d'en arriver là. 

Jacques Expert a su faire détester cet homme sans remords qui ne regrette pas ses actes. Malheureusement, il n'a pas réussi à rendre la femme du monstre sympathique, mais c'était sans doute voulu. J'aurais vu quelqu'un pour qui le lecteur aurait eu de l'empathie, mais ce n'est pas du tout le cas. 

Un bon roman lu en deux jours. 

Posté par philippedester à 06:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


17 septembre 2019

Le mardi sur son 31

challenge mardiEnvie de changer de genre cette semaine avec un roman qu'on qualifie généralement de "terroir" : "Dans la paix des saisons" de Christian Signol, un auteur que je n'ai plus lu depuis un moment. 

Matthieu a été opéré d'un cancer du poumon. Le médecin a été formel : s'il veut vivre, il doit éliminer le stress et arrêter la cigarette. 

Il pense alors à ses grands-parents chez qui il a vécu quelques années...

A la page 31, on trouve notamment

"A cent mètres de la maison, il s'arrêta, gara sa voiture sur le bas-côté pour finir à pied, et il s'aperçut qu'il tremblait."  

Posté par philippedester à 06:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 septembre 2019

Challenge de l'été et retour de "Lire sous la contrainte"

Voilà l'été qui se termine tout doucement. On peut dire qu'on a eu chaud cette année et que les plantes ont eu bien soif ! Pourvu que ça ne devienne pas une habitude ! J'ai fini par en avoir marre des arrosages ! 

Côté littérature, environ 600 nouveaux romans sont sortis en cette fin d'été comme d'habitude ! Quelques-uns m'attirent, mais j'attendrai leur sortie en livres de poche. 

J'ai rangé ma bibliothèque qui débordait. J'ai même réussi à me débarrasser de quelques bouquins que je ne lirai jamais vu le nombre de livres qui s'y ajoute chaque année ! 

Grâce à mon challenge, j'ai découvert Lorraine Fouchet que j'ai bien appréciée. J'ai lu une nouvelle trilogie de Juliette Benzoni comme chaque été. 

Nous sommes 8 à avoir participé à ce challenge. Merci à celles qui me suivent. Rendez-vous en juillet 2020 pour une nouvelle session de ce challenge. Des trilogies m'attendent déjà dans ma bibli. 

Les résultats de ce challenge se trouvent sur l'autre blog, comme d'habitude, ici

Après mûres réflexions, je relance mon challenge "Lire sous la contrainte", 45e session ! Certaines y tiennent. Je ne veux pas les décevoir. 

challenge Lire sous la contrainte

Voici donc la nouvelle contrainte : 

challenge Lire sous la contrainte

Si vous voulez participer (et j'espère que vous serez nombreux), le titre des livres que vous lirez doit comporter le nom d'un bâtiment, d'une construction humaine, d'une institution,...  
Par exemple : école, bibliothèque, librairie, église, cathédrale, chapelle, phare, tour, pyramide, temple, magasin, mairie,...

Je pense que c'est un thème assez facile. Vous me suivez? 

La date pour la remise des copies : 10 novembre. Ça vous va? 

A bientôt...

 

Posté par philippedester à 06:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

11 septembre 2019

Le retour du Jeune Prince de A.G.Roemmers

Résultat de recherche d'images pour "Le retour du jeune prince"Je n'avais pas encore lu la moitié de ce livre que, déjà, j'en commandais un autre exemplaire pour l'offrir à un ami actuellement en difficulté et en peine tant le contenu peut faire réfléchir et faire du bien. 

J'ai adoré ce bouquin découvert sur Insta. Bien sûr, en premier lieu, c'est la magnifique couverture qui attire le regard, mais ça ne me suffit jamais pour acheter un bouquin. 

J'ai donc lu les commentaires des uns et des autres et je me suis laissé tenter. Et j'ai bien fait ! Que de conseils, de pistes de réflexion sur la vie et tout ce qu'elle comporte, que de bons sens on peut trouver dans ce bouquin.

L'histoire est banale. On ne lira pas ce livre pour elle. Le Petit Prince est de retour sur Terre; il rencontre l'auteur en Patagonie. Celui-ci le fait monter dans sa voiture et l'emmène. Tout au long du voyage, ils parlent de la vie. Le Jeune Prince pose des questions. L'auteur essaye d'y répondre le plus clairement possible. 

On lira donc ce bouquin pour la sagesse qu'on y découvre. J'ai l'habitude de mettre au fluo, dans certains livres, des passages, des mots, des phrases qui m'accrochent, me titillent, me font réfléchir, me conseillent. Ici, j'ai quasiment utilisé mon feutre à chaque page (j'exagère à peine) ! 

Quelques citations extraites de ce bouquin à lire absolument

" Vivre c'est apprendre. Tout ce qui arrive a un sens pour celui qui le vit."

" La seule façon de changer le monde, c'est de changer nous-mêmes."

" La vie nous semblerait infiniment plus positive si nous arrêtions de nous mentir à nous-mêmes et aux autres, de nous plaindre pour un oui pour un non."

Je suis parti quelques jours en vacances et j'ai écouté quelques conversations à la terrasse de l'hôtel en repensant à cette dernière citation. Eh bien, c'est fou ce que les gens peuvent se plaindre, parce qu'il fait trop chaud ou trop froid, parce que les repas sont servis trop tard ou trop tôt,... Certaines personnes passent leur temps à râler au lieu d'apprécier les quelques jours de liberté qu'ils ont...

Foncez, achetez ce livre, lisez-le (en un jour, c'est fait, mais je pense qu'il faut le relire et le relire encore), offrez-le (vous ferez des heureux) et surtout imprégnez-vous de certaines phrases pleines de sagesse.

"... si nous nous servions de notre capacité à résoudre les problèmes et à accepter ce qui ne peut pas être changé..."

coeur

 

PS Certains trouveront peut-être, dans ce récit, un côté moralisateur qui ne leur conviendra pas. Ce n'est pas mon cas !  

Posté par philippedester à 06:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 septembre 2019

Le mardi sur son 31

challenge mardiJe suis tombé sous le charme d'une couverture et j'ai eu très envie de lire le bouquin qui fait directement penser au Petit Prince puisqu'il se nomme "Le retour du Jeune Prince". L'auteur m'est inconnu : "A.G.Roemmers.

On se rend compte dès les premières pages qu'il s'agit bien du Petit Prince qui a grandi et qui revient sur Terre. Il fait une autre rencontre humaine : celle de l'auteur. 

A la page 31, on trouve notamment

- Il y a de fortes chances pour que les choses se passent comme nous les avions imaginées. Dans une certaine mesure, nous façonnons nous-mêmes la réalité qui nous entoure...

- Mais comment est-ce possible? s'étonna-t-il. Tu veux dire que la réalité n'est pas la même pour tous sur cette planète?

- Disons que la réalité absolue est la même pour tous, mais que nous n'en percevons qu'une partie...

Livre lu très très vite et coup de coeur pour moi. Je vous en dirai plus dans mon prochain billet.

 

Posté par philippedester à 06:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]


05 septembre 2019

Par accident d'Harlen Coben

Résultat de recherche d'images pour "par accident harlan coben"Avec Coben, je ne suis jamais déçu. J'ai beaucoup aimé son roman "Par accident", même si son héros récurrent, Myron Bolitar, n'y était pas ! 

En effet, le héros de cette histoire est l'officier Napoléon Dumas, à la recherche de son ex-petite amie, Maura, disparue depuis 15 ans et dont a retrouvé les empreintes sur une scène de crime. Rex, l'officier qu'on a assassiné était un de leurs camarades de classe. 

Dumas a perdu son frère jumeau, Léo,  au moment où Maura a disparu. Diana, la petite amie de Léo est partie avec lui dans la mort. Maura est-elle liée à ces morts jugées suicidaires mais qui pourraient bien être un double meurtre? 

Plongée dans le passé où on retrouve les ados dans une sorte de communauté et une base militaire mystérieuse de laquelle les ados se seraient trop approchés...

Le suspense est présent du début à la fin ! 

 

 

 

 

Posté par philippedester à 09:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

31 août 2019

Le jeu de l'amour et de la mort de Juliette Benzoni

juliette

Comme chaque été, j'ai lu une trilogie de Juliette Benzoni. C'est long (environ 1400 pages) mais intéressant et Juliette Benzoni arrive (arrivait) à captiver ses lecteurs avec des morceaux d'histoire parfois difficile à comprendre ((surtout pour un Belge qui n'a pas étudié l'histoire de France à l'école) ! 

J'aime la façon qu'avait l'auteur de raconter l'Histoire à partir de personnages réels ou fictifs. 

Dans cette trilogie, elle utilise un personnage de fiction : Anne-Laure de Laudren, marquise de Pontallec, pour expliquer les phénomènes tournant autour de la Révolution, de la décapitation de Louis XVI et de Marie-Antoinette, ainsi que les événements qui ont eu lieu après la mort des souverains, la disparition du petit Louis XVII et la mise au secret de sa soeur, Marie-Thérèse. 

Anne-Laure est mal mariée avec le beau marquis de Pontallec et a perdu sa petite fille de deux ans. Originaire de Bretagne, elle y retourne enterrer sa seule enfant. La vie n'a plus aucun attrait pour elle et elle est prête à mourir pour échapper à son mariage malheureux. Elle ne le sait pas encore, mais son mari a d'ailleurs ordonné à son serviteur qui l'accompagne de l'assassiner en route. Amoureux d'elle, il ne pourra se résoudre à tuer la belle Anne-Laure et le marquis voit sa femme revenir...

Elle rentre à Paris au moment où la Terreur est en marche. Elle apprend alors que son mari a pris la fuite avec sa fortune et ses bijoux. Sa rencontre avec le baron de Batz (personnage réel mort en 1822) changera toute sa vie. 

Le premier tome "Un homme pour le roi" est consacré à Louis XVI, incarcéré, en attente de son procès, un homme qui a beaucoup de partisans même si le peuple crie "A mort". 

Le deuxième tome "La messe rouge" est dédié à Marie-Antoinette. Dans ce tome, Anne-Laure apprend que son mari, la croyant morte, a épousé sa mère ! Il faut qu'elle la délivre des griffes de ce truand ! Mais les événements se précipitent. La Terreur grandit. Le baron de Batz essaye de faire évader Marie-Antoinette, séparée maintenant de ses enfants, mais il échoue et la reine détestée passe à la guillotine! Jean de Batz participe alors au complot qui prépare l'assassinat de Robespierre. Anne-Laure se retrouve en prison et attend le jugement qui la condamnera certainement à la peine capitale...

Le troisième tome "La comtesse des ténèbres" est consacré aux enfants du couple royal. Batz a réussi à faire évader le petit Louis XVI  du Temple où on le gardait prisonnier. Mais, il lui a été enlevé ! Où est-il passé? Nul ne le sait ! 
Marie-Thérèse, appelée Madame Royale, reste seule prisonnière au Temple. Finalement, on l'emmène loin de Paris. Elle met au monde une petite fille qui lui sera enlevée. Anne-Laure devra supporter le dernier secret des Bourbons, celui de la femme que l'Histoire appellera la comtesse des Ténèbres.

Une très belle trilogie pour les amoureux de l'Histoire...

Challenge réussi. 

trilogie de l'été

 

Posté par philippedester à 07:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

27 août 2019

Code93 d'Olivier Norek

Olivier Norek, voilà encore un auteur que je rencontre un peu partout sur FB ou Instagram et que je ne connaissais pas. J'ai fait sa connaissance avec "Code 93", son premier roman. 

Je le dis d'emblée : si j'ai apprécié ce roman, ce ne fut pas un coup de coeur, j'ai déjà lu mieux comme thriller. Disons que s'il est tout à fait correct, ce n'est pas un page-turner qui empêche de dormir.

Olivier Norek est flic, au départ. On peut donc dire qu'il maitrise bien son sujet. 

Il travaille dans le 93 et situe l'action de son bouquin dans ce département. 

Victor Coste est capitaine de police et doit travailler sur des meurtres sanglants suffisamment intéressants pour que la presse s'en mêle et que la hiérarchie soit sur les dents !  

Un homme émasculé (sic !) sur la table d'autopsie. La cause de la mort est claire : trois trous dans son pull ne laissent aucun doute, l'homme a été tué par balles. Pourtant, quand on lui ôte son pull, l'homme a la poitrine intacte ! La cause de la mort est à chercher ailleurs! La mort? Pas du tout ! L'homme se redresse au moment où on commence à l'entailler ! 

Une deuxième victime pas ordinaire : un téléphone se met à sonner dans son corps ! 

Des lettres anonymes qui mènent à un mystérieux "Code 93"...

Victor et son équipe auront fort à faire pour dénouer les écheveaux ! Et il n'a pas le droit à l'erreur...

Un roman qui montre aussi que la vie de flic n'est pas un long fleuve tranquille et que ce métier peut laisser des traces indélébiles aussi bien physiques que psychologiques.

Un auteur que je continuerai à suivre...

 

 

Posté par philippedester à 07:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 août 2019

Toutes blessent, la dernière tue de Karine Giebel

Image associéeJ'ai déjà lu plusieurs romans de Karine Giebel et je les ai tous aimés à des degrés différents. Mais là, l'auteure s'est surpassée et son dernier livre en date est un énorme coup de coeur pour moi. Je crois qu'il sera LE coup de coeur 2019. 

Un grand merci à l'auteure qui m'a offert des heures de bonheur même si le thème et les événements s'y rapportant ne sont pas joyeux, loin de là ! 

Un grand bravo à l'auteure pour ce livre magnifique, ces personnages auxquels le lecteur s'attache ou s'identifie, ce thème dur, qui prend aux tripes, qui donne même au lecteur des envies de meurtre ! 

Ce livre est basé sur l'esclavagisme moderne, le pouvoir que certaines personnes prennent sur d'autres plus faibles, la soumission des uns face à ce pouvoir, le désir de vengeance de certains, le meurtre presque obligatoire pour sortir de l'enfer. 

Petite, Tama retrouve sa mère assassinée chez elle. Son père lui fait quitter le Maroc en la vendant à une famille française. Il espère qu'elle aura une meilleure vie en France, qu'elle pourra aller à l'école et être heureuse. Il est loin de l'imaginer qu'il envoie sa fille droit en enfer, dans l'antre du diable. 

Tama devient esclave de la famille qui l'héberge. Elle doit tout faire dans la maison, mange les restes, dort dans un réduit, ne peut pas sortir de la maison. De plus, elle est soumise à la perversion de celle qui devrait être sa mère et aux envies perverses de celui qui remplace son père. 

Elle est ensuite chassée par la mère de famille et découvre une vie pire que celle qu'elle pouvait imaginer. Un rayon de soleil : l'amitié qu'elle a et reçoit de la part d'une vieille dame, Marguerite. Malheureusement, celle-ci décède, la laissant encore plus seule. 

Pour un oui, pour un nom, Tama est victime de sévices inimaginables, mais elle est forte et résiste jusqu'au moment où le fils de sa "nouvelle mère" l'emmène...

La vie est enfin belle pour Tama, mais pas pour longtemps. Pouvait-elle connaitre pire que ce qu'elle a vécu ces dernières années? La réponse est "oui" !

En parallèle, l'histoire de Gabriel, un ancien flic qui a perdu sa fille, violée et battue à mort. Il ne vit que pour une chose : venger sa fille...

Le lecteur se doute que les deux histoires se rejoindront un jour, mais la surprise est totale. 

Un livre parfait, sans une page de trop. Un page-turner absolument affolant. C'est ce qu'on nomme une "pépite" ! 

Si vous ne l'avez pas lu, courez, allez l'acheter chez votre libraire préféré sans plus perdre de temps. Je vous le conseille vivement. 

coeur

 

Posté par philippedester à 06:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 août 2019

Le mardi sur son 31

challenge mardiComme chaque année, j'ai emmené Juliette Benzoni en vacances avec moi. Il s'agit cette fois du "Jeu de l'amour et de la mort", une trilogie sur les événements qui ont tourné autour de Louis XVI et Marie-Antoinette. 

Je n'ai lu que la moitié de cette trilogie. J'ai beaucoup visité la région d'Annecy qui est magnifique et beaucoup marché. J'ai donc peu lu...

A la page 31, on trouve notamment

"Pourquoi madame la marquise veut-elle retourner dans cette ville dont elle n'a rien de bon à attendre? Madame ne semble pas s'en être aperçue, mais la Révolution existe et ne fait même que commencer..."

Posté par philippedester à 07:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]