D'un livre à l'autre

28 septembre 2016

Le manipulateur de John Grisham

Résultat de recherche d'images pour Le premier méchant que j'ai trouvé pour mon challenge est un manipulateur. Pas très méchant, le manipulateur, mais il a pu arriver à ses fins et remplir des coffres de lingots d'or qu'il a dérobé à un voleur ! 

21e roman de John Grisham que je lis et un des meilleurs, selon moi.

Malcom, un ancien avocat est en prison pour 10 ans. Alors qu'il a purgé la moitié de sa peine, il apprend qu'un juge, Raymond Fawcett et sa secrétaire ont été retrouvés assassinés dans la maison de campagne du juge. 

Le FBI piétine. Aucune trace, aucun indice ne permet de retrouver l'assassin.

Or, Malcom prétend qu'il le connait. Il ne donnera son nom que s'il sort de prison, libre et ayant reçu la récompense promise à quiconque donnerait un renseignement utile sur l'assassinat. 

Un stratagème élaboré pendant des mois lui permet de quitter sa cellule et de devenir très riche, car le juge cachait des lingots d'or dans un coffre de sa maison et son meurtrier l'en a dépouillé. Malcom, connaissant le coupable, va l'entrainer dans une spirale qui mènera le malfaiteur droit en prison et le conduira, lui, à la richesse...

Du tout bon Grisham ! Une fois de plus, mon cerveau a beaucoup travaillé essayant de démêler l'écheveau et de comprendre le fin fond de l'histoire. Du suspense du début à la fin ! 

Finalement, si son héros manipule tout le monde, Grisham manipule ses lecteurs et j'aime ça ! 

1er livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte" dont le thème est "méchant". 

challenge Lire sous la contrainte

Posté par philippedester à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


27 septembre 2016

Le mardi sur son 31

challenge mardi

J'ai une amie qui dit que Chattam est un méchant. Elle me fait rire, mais c'est vrai qu'il a des idées très machiavéliques ! Et dans le roman que je suis en train de lire maintenant : "Prédateurs", il ne fait pas exception à la règle. 

C'est la guerre. Sur un navire allié, un soldat a été retrouvé pendu à des crocs de boucherie, la tête remplacée par celle d'un bélier.

Le lieutenant Frewin, aidé par une infirmière mystérieuse, Ann Dawson, enquête...

A la page 31, on trouve notamment

"Mademoiselle Dawson, vous n'avez jamais vu une sentinelle se faire couper la gorge. L'homme panique dans ces cas-là, la terreur le déchire tout autant que le fer qui s'enfonce dans sa chair et sectionne peau, muscles, veines, artères, cordes vocales. Le sang se met à dégouliner à l'intérieur, dans la trachée et à l'extérieur. L'homme ressent autant de douleur que de terreur à la découverte de ce chemin de mort qui le tranche en deux..."

Chattam, toujours pareil à lui-même ! 

Posté par philippedester à 06:03 - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 septembre 2016

Bon rétablissement de Marie-Sabine Roger

Résultat de recherche d'images pour Un livre de Marie-Sabine Roger, ça se lit comme un mange un bonbon : délicieux mais vite disparu ! En effet, "Bon rétablissement", je l'ai lu en un jour. C'est un bouquin sans prises de tête; on se laisse juste emporter par les mots et le style de l'auteur que j'apprécie beaucoup. Elle glisse toujours une note d'humour dans ses bouquins, ce qui n'est pas pour me déplaire. 

Et pourtant, il n'est pas spécialement gai, ce bouquin ! 

Jean-Pierre a 67 ans. Il est veuf, sans enfants, vit seul avec un chat qui l'a choisi comme maitre.

Un jour, à cinq heures du mat, il sort de chez lui et se fait renverser par une voiture : un plongeon dans la Seine qui aurait dû lui être fatal. Mais Camille, un jeune homme qui faisait le tapin, assiste à l'accident et le sort de l'eau. Le garçon appelle les secours et Jean-Pierre se retrouve à l'hôpital. Il est immobilisé et a tout le temps de revoir sa vie en détail : rien de bien palpitant, une vie quoi ! 

Jean-Pierre reçoit la visite régulière du jeune flic chargé de l'enquête (mais pourquoi donc? se demande le blessé) et de Camille qu'il bouscule un peu. Il discute avec les infirmières, envoie des mails à un pote en voyage en Bretagne et passe une partie de son temps avec un pot de colle, une jeune fille plutôt moche qui lui pique régulièrement son ordinateur.

Les journées s'égrènent de cette façon. Le patient nous les raconte de telle façon qu'on ne peut qu'accrocher au récit...

Pas le meilleur de Marie-Sabine Roger, selon moi, mais un roman très agréable à lire et qui m'a fait passer une bonne journée. 

Posté par philippedester à 06:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

20 septembre 2016

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Cette semaine, je découvre une auteure qui a beaucoup de succès : Barbara Abel. Voilà un moment que je voulais lire un de ses romans. 

J'ai donc commencé "L'innocence des bourreaux". L'auteure a beaucoup d'imagination, je le remarque, mais surtout, je remarque sa belle  écriture. Elle utilise beaucoup de synonymes, pour aller plus loin, pour ajouter des éléments à ses descriptions. 

Chaque chapitre parle d'un personnage. Le lecteur fait connaissance dans le premier avec un jeune homme qui s'apprête à braquer une épicerie de quartier. 

A la page 31, le lecteur rencontre une vieille dame, Germaine Dethy, et sa femme de compagnie, Michèle Bourdieu. 

" Germaine ronfle dans son fauteuil, la tête penchée sur le côté, un filet de bave perlant au coin de ses lèvres froissées. L'aide familiale se garde bien de la réveiller : tant qu'elle dort, la vipère ne pense pas à répandre son venin."

Posté par philippedester à 06:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 septembre 2016

Le terrible effaceur de Marie-Sabine Roger

Résultat de recherche d'images pour Vous cherchez un livre à lire très vite? Ce livre est fait pour vous. 10 minutes, montre en main ! 

Vous aimez Marie-Sabine Roger? Ce livre est fait pour vous. Vous ne serez pas déçu!

Collection "Petite Poche" que je ne connais pas du tout, que je découvre ici, et qui me donne bien envie de continuer... Il existe des fiches pédagogiques pour certains livres. Malheureusement pas pour celui-ci. Ça m'aurait bien aidé ! 

Nous sommes dans une petite ville tranquille où chacun vit heureux. Mais voilà qu'arrive le terrible effaceur et sa terrible gomme ! Il impose sa loi, terrorise les habitants et surtout il efface la lumière, la joie, les rires et les couleurs ! 

Mais une enfant finit par se rebeller...

A lire et à relire sans modération. A mettre en lien avec certaines situations que nous vivons actuellement. 

 

Posté par philippedester à 20:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


14 septembre 2016

Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg

Je n'avais pas encore lu ce livre à cause du titre qui ne me plaisait pas. A force de le voir sur les blogs, j'ai commencé à m'y intéresser. Je me suis finalement décidé à le lire quand j'ai vu ce titre sur les listes de livres "qui font du bien".

J'ai un peu déchanté quand j'ai lu, sur la 4e de couverture, que ce livre avait séduit des millions de femmes. Bon, il ne me restait plus qu'à me faire ma propre opinion. 

Résultat : moyen. J'ai trouvé que c'est un livre plaisant mais sans plus. En quoi fait-il du bien, je me le demande.

Difficile de résumer l'histoire. Elle se déroule sur différentes périodes du XXè S en Alabama. Je me suis un peu perdu dans le nombre de personnages, mais, vu le nombre de pages (465), petit à petit, j'ai appris à les connaitre. 

Il y a Ninny, 86 ans, qui dans sa maison de retraite raconte à Evelyn, une visiteuse un peu dépressive, les incroyables histoires d'une petite ville au sud de l'Amérique profonde où la ségrégation raciale existe toujours.
Et puis il y a les différents habitants noirs ou blancs de cette ville, et les relations qui les unissent. 

Les chapitres, courts, ne suivent aucun ordre chronologique, ce qui m'a un peu gêné. C'est un peu comme si on les avait découpés et replacés dans un ordre quelconque. 

Plaisant donc, mais sans plus. 

Je ne regrette toutefois pas ma lecture. 

Posté par philippedester à 05:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2016

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Voilà un bon moment que je n'ai plus lu Grisham. C'est mon challenge qui m'a fait ressortir un de ses romans de ma bibliothèque : "Le manipulateur". 

Malcolm Bannister, avocat noir, a été condamné (peut-être injustement) à 10 ans de prison. Il a déjà purgé la moitié de sa peine quand un juge fédéral se fait assassiner. Malcolm prétend connaitre le meurtrier. Il veut passer un marché avec le FBI : il donne le nom du tueur en échange de la liberté...

A la page 31, on trouve notamment

" Au vu de l'importance de leurs actes, des controverses qui souvent les accompagnent et des individus violents auxquels ils sont parfois confrontés, il est remarquable que, dans l'histoire des Etats-Unis, seuls quatre juges fédéraux aient été assassinés. L'honorable Raymond Fawcett est désormais le cinquième."

Posté par philippedester à 06:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 septembre 2016

Fiora et le roi de France de Juliette Benzoni

Résultat de recherche d'images pour Dimanche, dernier jour de mon challenge de l'été, j'ai terminé la série "La Florentine" de Juliette Benzoni. J'ai bien aimé cette série mais ça commençait à faire long : plus de 1500 pages quand même ! Et puis cette femme qui court après un amour perdu pendant des années m'a un peu exaspéré, il faut le dire ! 

Fiora a eu un fils, fruit de l'amour qu'elle a éprouvé pour Philippe de Selongey, fidèle au Téméraire même après la mort de celui-ci. Parti pour servir Marie de Bourgogne, le voilà sur l'échafaud. 

Fiora apprend la mort de son mari, elle est éplorée, mais devient la maitresse de Laurent le Magnifique qui lui donnera une petite fille. Quand elle apprend que son mari n'a pas été décapité, que le bourreau n'est pas allé jusqu'au bout de sa tâche, elle n'a plus qu'une idée en tête : retrouver son seul amour, même si pour cela elle doit abandonner sa fille ! 

Tout le temps sur les routes, la voilà à Bruges où réside Marie de Bourgogne. Mais c'est près du tombeau du Téméraire qu'elle retrouve Philippe habillé d'une robe de bure... Il refuse de la suivre. Elle reprend donc la route pour rejoindre le château que lui a offert Louis XI. Mais là, une accusation injustifiée la conduit en prison...une fois de plus ! 

J'ai aimé le personnage de Fiora que la vie n'a vraiment pas gâtée, mais son obstination à retrouver son mari et son manque d'amour maternel m'a quelque peu dérangé.  Beaucoup de malheurs pour une seule vie ! Et Fiora s'en est toujours sortie miraculeusement...

Livre lu dans le cadre de mon challenge d'été "Trilogie ou série". 

trilogie de l'étéSérie, livre 4/4 Challenge réussi ! 

Posté par philippedester à 06:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 septembre 2016

Le mardi sur son 31

challenge mardi

En ce mardi, j'ai commencé un livre qui m'était tout à fait inconnu, seul le nom de l'auteur me dit quelque chose. Je l'ai vu à une brocante, la couverture m'a attiré; j'ai lu la 4e qui m'a parlé et voilà. Aussitôt acheté, aussitôt lu ! Ça, c'est rare ! 

Il s'agit de "Thérapie" de Sebastian Fitzek

Le psychiatre berlinois Viktor Larenz n'aurait jamais cru qu'un jour il se trouverait attaché dans un lit de l'hôpital psychiatrique dans lequel il travaillait.

Quatre ans plus tôt, sa fille Josy, 12 ans, a disparu. Il s'est réfugié dans sa maison située sur une île goûtant la tranquillité des lieux afin de répondre à une interview. 

Un jour, on frappe à sa porte. Une romancière  prétendant souffrir d'une forme rare de schizophrénie vient lui raconter son histoire, histoire qui ressemble étrangement à la sienne...

A la page 31, on trouve notamment

"Sindbad, qui dormait jusque là sous le bureau, se leva en sursaut, puis se mit à bâiller en regardant les flammes d'un oeil réprobateur. C'était un golden retriever qu'Isabel avait trouvé deux ans plus tôt à Wannsee, sur le parking près du lac.

- Qu'est-ce qui te prend? Tu veux remplacer Josy par un clébard? lui avait-il hurlé lorsqu'elle était rentrée à la maison avec l'animal."

Posté par philippedester à 06:55 - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 septembre 2016

Golem tome 5 de Marie-Aude, Elvire et Lorris Murail

Résultat de recherche d'images pour Et voilà, j'ai lu le tome 5 de la série Golem, j'ai terminé une série de l'été dans les temps. 

La fin m'a bien plu. Tout est bien qui finit bien ! 

Le bunker de la MC est détruit mais la partie continue. Orwell, l'âme damnée de Monsieur William s'est enfui, mais il sera remplacé par un sosie, un Golem qui ne peut dire que deux phrases : "Tout va bien" et "Les choses vont changer". Et, en effet, les choses changent puisque c'est Jean-Hugues, le professeur de français qui prend les commandes de la MC avec Albert, le concepteur du jeu Golem...

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Trilogie ou série de l'été" et dans celui de Muti "jeunesse". 

 

trilogie de l'étéSérie, livre 5/5 challenge réussi

challenge jeunesse

Posté par philippedester à 06:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,