D'un livre à l'autre

27 mai 2015

Terrienne de Jean-Claude Mourlevat

Sur plusieurs blogs, je lis le mot "dystopie", un mot dont je n'avais jamais entendu parler.

Voilà une définition glanée sur le WEB : "Une dystopie, également appelée contre-utopie, est un récit de fiction peignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur, certains disent aussi que c'est une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie. ..."

terrienne

Alors voilà, j'ai sans doute lu ma première dystopie. Ce n'est pas vraiment mon genre mais j'ai adhéré à l'histoire et j'ai beaucoup aimé l'écriture de Mourlevat, sa façon de dépeindre les personnages et de faire part aux lecteurs de ce qui les touche.

L'histoire se passe, en grande partie, dans un monde parallèle, un monde dans lequel on accède par un sentier inexistant, une barrière qui n'existe que dans la tête des personnages.

Anne entre dans ce monde car sa soeur l'y a appelée. En effet, cette dernière, Gabrielle a été enlevée par ces non-terriens et est séquestrée par un des dirigeants de cette "planète". 

Anne apprend que ce fait est habituel. Ces personnages ont pour habitude de kidnapper des terriennes. Quand celles-ci ont enfanté, elles sont conduites à Estrellas, un endroit d'où on ne revient jamais. 

Dans ce monde où vivent des créatures ressemblant physiquement aux hommes et des hybrides, on s'ennuie à mourir. Et c'est d'ailleurs comme ça que la vie s'arrête, vers l'âge de 50 ans, par ennui. 

Anne veut sortir sa soeur de ce guêpier; elle risquera même sa vie pour y arriver.  Elle est aidée dans ses projets par la tenancière d'un hôtel qui s'intéresse beaucoup aux terriens, par un écrivain qui l'a prise en stop et par des hybrides qu'elle rencontre de l'autre côté...

La vie de l'autre côté est largement dépeinte par l'auteur qui en profite pour nous signaler qu'on n'est pas si mal sur Terre! 

De la science-fiction donc. Je le répète : "Je ne suis pas fan de ce genre de littérature" mais je ne me suis pas du tout ennuyé en lisant ce récit. 

Les amateurs du genre apprécieront sûrement la plume de cet auteur.

Livre lu dans le cadre de mon challenge (dernier livre pour la contrainte "cosmos" et dans le cadre du challenge de Muti "littérature jeunesse". 

challenge Lire sous la contrainteLire sous la contrainte 5/5

challenge jeunesseChallenge jeunesse 13/20

 

Posté par philippedester à 06:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


26 mai 2015

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Un jour de congé et hop! on est déjà mardi. Le temps passe encore plus vite quand je suis en congé. C'était le dernier jour de congé avant ce qu'on appelle "les grandes vacances". 

Je viens de commencer un livre que j'ai reçu pour mon anniversaire "L'instant présent" de Guillaume Musso (merci Mousse).

Un peu étrange, comme toujours avec Musso, mais j'ai adhéré à l'histoire dès les premiers mots. 

La 4e de couverture n'a rien à voir avec ce que j'ai lu jusqu'à présent (je suis à la page 70).

Arthur Costello n'héritera pas de son père, à part un ancien phare rénové. S'il veut avoir cette "résidence", il doit promettre de ne pas abattre le mur qui cache une porte en fer. Evidemment, il suffit de lui dire ça pour qu'il ait envie d'ôter les briques, ce qu'il fait. Il perd ainsi un an de sa vie puisqu'il se réveille sans aucun souvenir de l'année écoulée...

A la page 31, on peut notamment lire

- Si tu n'as pas perdu la raison, tu sais très bien que tout ça ne tient pas debout!

- Je cherche à te protéger!

Les mots avaient fusé. Intriguants, inattendus, teintés de sincérité.

Posté par philippedester à 06:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 mai 2015

Lire sous la contrainte 21è édition

challenge Lire sous la contrainte

Chaque fois que je fais le récapitulatif de mon challenge, je me dis que le temps passe décidément très vite. Nous voilà déjà arrivé aux résultats de cette 21e session dont le thème était, je vous le rappelle, cosmos

A l'heure où j'écris ce billet, peu de participants :  5 + les miennes. J'en suis à mon cinquième livre que je terminerai sans doute demain.

Pour le cosmos, vous avez trouvé : ciel, soleil, lune, Vénus, Neptune, étoiles, terrienne. 

Les résultats sont ici

J'aime bien mon challenge car il me fait lire des livres qui attendent depuis des années parfois et prennent la poussière. 

C'est donc reparti pour un tour, le dernier avant les vacances où je reprendrai le challenge "trilogie" même s'il n'a pas marché l'an dernier.

La contrainte de cette 22e session sera : 

challenge Lire sous la contrainte

Je pense qu'il y a moyen de trouver pas mal de titres qui feront penser à l'enfance. J'en ai quelques-uns qui vont donc quitter ma bibliothèque et laisser un peu de place pour d'autres.

La remise des copies est fixée au 5 juillet.

Soyez nombreux à participer! 

Merci aux fidèles qui participent à chaque session. 

Posté par philippedester à 06:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

23 mai 2015

Le régime Shinya

Si je lis principalement des romans, j'aime également lire des bouquins sur le développement personnel, sur l'alimentation, sur la santé, ...

Je suis tombé par hasard sur ce livre du docteur Shinya. Il m'a semblé intéressant, je me suis empressé de l'acheter.

Il se lit facilement. On n'a pas besoin de dictionnaire médical pour le comprendre.

Hiromi Shinya est un gastroentérologue japonais qui professe aux Etats-Unis. Il a examiné le côlon de milliers de personnes et a fait des liens entre le mode de vie de ces personnes et l'état de leurs intestins.

Selon lui, le corps possède la faculté miraculeuse de se guérir. Si l'appareil digestif est propre, le corps peut facilement lutter contre n'importe quelle maladie.

Le maintien en bonne santé de l'intestin et de l'estomac a un rapport direct avec le maintien de la santé en général.

Le secret d'une longue vie en parfaite santé : l'enzyme. L'enzyme est un catalyseur de protéines qui se trouve à l'intérieur des cellules. Notre santé dépend de la façon dont on entretient les enzymes souches à l'intérieur de notre corps.

Il existe une foule de facteurs qui détruisent nos précieuses enzymes : l'alcool, le tabac, les drogues, les additifs alimentaires, les engrais chimiques, la pollution, les ondes électromagnétiques, le stress,...

C'est la partie un peu obscure du livre. J'ai du mal à comprendre ce que sont vraiment ces fameuses enzymes qui régissent la santé de l'individu.

Le reste est simple comme bonjour.

Améliorer son mode de vie quotidien est fondamentalement plus important que compter sur l'efficacité de la chirurgie ou des médicaments! Presque toutes les maladies sont le résultat d'une somme d'habitudes que l'on a contractées depuis un certain temps.

On parle d'hérédité. Certaines maladies sont effectivement héréditaires mais, ce qui est sûrement héréditaire, ce sont les habitudes. Ces maladies peuvent donc être dues à de mauvaises habitudes (alimentaires ou autres) plutôt qu'à une simple hérédité.

L'espérance de vie augmente mais les chiffres ne donnent pas l'état de santé de la population. Alors, vivre plus vieux, oui, mais dans quel état?

De nombreux produits, qui sont généralement considérés comme bons pour la santé, contiennent en fait des substances susceptibles de nous nuire (produits laitiers, compléments alimentaires, régime trop riche en protéines, thé vert, eau du robinet).

La viande peut accélérer la croissance mais aussi le vieillissement ! Mangez plutôt des céréales, des légumes, des algues et des petits poissons. La viande de contient pas de fibres alimentaires mais une grande quantité de matières grasses et de cholestérol.

Sachez que tous les médicaments sont des substances étrangères pour le corps! Ils sont, dans l'ensemble, dangereux à long terme.

Pour rester en bonne santé, adoptez un style de vie qui accroit les enzymes au lieu de les épuiser. Mangez surtout des céréales et des légumes; limitez les produits d'origine animale.

Le repas idéal se compose de 85% de végétaux contre 15% pour les produits d'origine animale.

Pas de produits laitiers? Et le calcium?

On peut le trouver dans les petits poissons, les crevettes, les algues,...

Les meilleurs aliments sont ceux qui sont cultivés dans une terre fertile, riche en minéraux, sans apport d'engrais chimiques, et que l'on mange juste après la récolte. 

Attention, plus on cuit un aliment, plus le nombre d'enzymes diminue! 

L'aliment qui contient le plus d'acides gras trans est la margarine. Ces acides gras augmentent le taux de mauvais cholestérol et diminuent le taux de bon cholestérol. Ils sont cancérigènes, hypertenseurs et causent des cardiopathies. 

Les acides gras saturés sont les acides gras essentiels qu'on trouve notamment dans les poissons (la sardine et le maquereau). L'huile ne devrait jamais être utilisée pour cuire les aliments.

Attention! Le riz  blanc est un aliment mort ! Mangez du riz brun associé  à des flocons d'orge, du millet, du sarrasin, du quinoa, de l'amarante, des flocons d'avoine, de l'avoine complète et du boulgour.

Les conseils du docteur Shinya en quelques mots :

- S'endormir l'estomac vide.

- Boire de l'eau une heure avant les repas (une bonne eau filtrée par un épurateur à ions alcalins ou à ions négatifs, pure, propre, alcaline, riche en minéraux).

- Stimuler l'intestin avec une nourriture riche en fibres alimentaires. Manger des légumes cuits à la vapeur.

- Respirer profondément l'air frais du dehors.

- Faire régulièrement une petite sieste de quelques minutes. Ne pas prendre de somnifères.

- Marcher chaque jour 1,5 km à 3 km.

- Respecter une proportion de 85 à 90 % pour les aliments d'origine végétale et de 10 à 15 % pour les aliments d'origine animale (les céréales doivent représenter 50 %, les légumes et les fruits 35 à 40 %).  Les céréales doivent être non raffinées.

- La nourriture d'origine animale doit provenir d'animaux comme les poissons, dont la température est inférieure à celle de l'homme.

- Privilégier les aliments non traités.

- Eviter les produits laitiers, la margarine et les fritures.

- Bien mastiquer chaque bouchée.

- Ajouter à son alimentation des laits végétaux, du pollen, des algues, des levures, des aliments fermentés. 

- Eprouver de la joie et de l'amour.

En conclusion

Nous avons des maladies parce que nous laissons les bactéries et les virus nous infecter. La médecine moderne se fonde sur l'idée qu'il faut traiter ou guérir les maladies, alors que la véritable médecine devrait se fonder sur l'idée qu'il faut préserver la santé.

Du docteur Shinya, j'ai également acheté "Tout se joue dans l'intestin".

 

 

 

Posté par philippedester à 06:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

20 mai 2015

Les mains libres de Jeanne Benameur

benameur

De Jeanne Benameur, j'ai lu "Les demeurées", un livre que je n'avais pas beaucoup aimé. Pourtant, la critique encense l'auteure! Encore  une fois, je suis donc passé à côté de quelque chose. 

Certaines lectrices m'ont quand même signalé que ce livre n'était pas son meilleur. 

J'ai alors lu "Adil, coeur rebelle", un roman pour la jeunesse qui ne m'a pas déplu.

Voulant donner une chance supplémentaire à l'auteure, j'ai commencé "Les mains libres". Quel ennui! 

Le roman compte 160 pages et je n'en ai pas lu la moitié. Je n'ai pas eu le courage de continuer ma lecture. 

Madame Lure, veuve, vivant seule, se nourrit de voyages imaginaires qu'elle découvre dans des catalogues. 

Un jour, surprenant un voleur dans un supermarché, elle le suit et se retrouve presque chez elle. Le jeune homme est un gitan qui loge dans une caravane installée près de chez elle. Dès lors, elle pourra suivre la vie des gitans de sa fenêtre...

Je ne peux pas vous en dire plus puisque j'ai abandonné ce texte inintéressant au style indéfini. Je déteste m'ennuyer en lisant. J'ai donc abandonné ce roman sans regrets! 

La question est : "Vais-je encore laisser une chance à Jeanne Benameur de me séduire?"

smiley 2

 

Posté par philippedester à 06:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]



19 mai 2015

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Je viens de commencer "Terrienne" de Jean-Claude Mourlevat. Je ne peux donc pas vous dire grand-chose à son sujet.

Un écrivain d'un certain âge prend une jeune fille en stop. Elle se révèle différente des autres adolescentes et elle intrigue l'homme. Elle lui dit qu'elle est à la recherche de sa soeur. 

Il la dépose à un carrefour qu'il ne retrouve pas les jours suivants. Le chemin que la jeune fille a emprunté semble s'être volatilisé.

Petit retour en arrière sur le mariage de la soeur. 

A la page 31 , on trouve notamment

"Si parfois ça tourne mal avec Jens, je voudrais que tu me préviennes. Je te promets de ne pas te dire : "Je te l'avais bien dit." Tu le feras? "

Posté par philippedester à 06:47 - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 mai 2015

L'homme qui a séduit le Soleil de Jean-Côme Noguès

soleil

Voici un roman pour la jeunesse que les jeunes, à mon avis, n'aimeront pas ! Quel adolescent aimera visiter le XVIIe siècle en compagnie des personnages de Jean-Côme Noguès. Je m'y suis moi-même ennuyé! Je pense les ados lecteurs plus branchés sur la fantasy que sur les romans historiques.

Le sujet m'intéressait : Molière, Louis XIV et le théâtre. La façon dont il est traité ne m'a pas plu.

1661, Gabriel, jeune orphelin passe son temps sur le Pont-Neuf où il rencontre des bonimenteurs, des baladins et Beppino, un Vénitien qui joue le matamore dans la commedia dell'arte. Gabriel joue avec lui et se fait remarquer par Molière qui l'engage comme moucheur de chandelles.

Il découvre enfin le luxe, il mange à sa faim, fait rire le public, mais il se rend compte qu'il ne deviendra jamais comédien et quitte Paris.

Chez Fouquet, à Vaux-le-Vicomte, il joue devant le roi. Louis XIV s'inquiète de l'étalage de luxe que montre son surintendant. Désormais, il régnera seul ! 

Le roman est suivi d'un dossier historique et littéraire intéressant pour ceux qui sont passionnés par la décadence de Nicolas Fouquet, la vie de d'Artagnan ou de Molière, la vie à Paris au XVIIè siècle.

Un livre qui n'a pas réussi à éveiller mon intérêt. 

Livre lu dans le cadre du challenge "jeunesse" de Muti et "un mois=une illustration" de Angeselphie (la couverture devait comporter un homme). Il répond aussi à mon propre challenge.

challenge jeunesse12/20

un mois = une illustration

 

challenge Lire sous la contrainteLire sous la contrainte 4

Posté par philippedester à 09:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2015

La chair des étoiles de Jean-Guy Soumy

étoiles

Trois hommes influenceront le destin d'Anna : son mari, son amant et un officier américain.

Nous sommes en 1917 dans la Creuse. Anna retrouve son mari à l'occasion d'une permission. Alors qu'elle attendait ce moment avec impatience, elle est bouleversée par l'homme qui revient du front. Elle ne le reconnait plus, lui, son mari tendre et aimant. Il est devenu dur, violent, un autre.

Il repart, bien sûr, la laissant seule, dans la maison familiale,  avec sa mère et son frère. La mère de Pierre n'a jamais accepté sa bru qui est arrivée les mains vides. Elle lui mène la vie dure mais Anna résiste courageusement.

Le jeune frère de Pierre commence à s'intéresser d'un peu trop près à sa belle-soeur. Un matin, celle-ci fuit, abandonnant son foyer. Elle se retrouve à St-Etienne dans une usine de munitions. 

Là, elle rencontrera Simon dont elle tombera amoureuse. Mais, en 1917, quand on a un mari qui risque sa vie tous les jours pour la nation, a-t-on le droit d'aimer quelqu'un d'autre?

Anna sera condamnée à deux mois de prison ferme. Elle en sortira profondément changée et sans domicile.

C'est grâce à un officier américain rencontré par hasard qu'elle retrouvera des amis, un travail, une habitation et le goût de vivre. Elle partira en Picardie pour entrer dans le CARD (comité américain pour les régions dévastées). Elle se rapprochera ainsi de la vraie guerre, de son ex-mari qui s'est empressé de demander le divorce et de Sybil, la soeur de l'officier américain.

La guerre finie, elle se rendra en Amérique où elle deviendra une photographe célèbre.

Mes impressions :

J'ai mis longtemps pour entrer dans le livre. J'ai trouvé le début trop plat (Anna raconte sa vie à son mari) et je me suis ennuyé. Ensuite, les choses changent, l'intérêt grandit avec, notamment, des renseignements sur la grande guerre (le CARD, par exemple, que je ne connaissais pas). Et puis, Anna est attachante, ce qui lui arrive est injuste et on suit son parcours avec plaisir.

J'ai bien aimé l'ensemble du récit même si j'aurais voulu un peu plus de mouvements.

Je suppose que j'oublierai vite l'histoire mais je retiendrai sans doute les informations données sur la guerre.

Un livre bien documenté. 

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte" dont le thème est "cosmos". 

challenge Lire sous la contrainteLire sous la contrainte 3/?

Posté par philippedester à 06:50 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mai 2015

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Je me lance à nouveau dans un Stephen King. Il s'agit ici de "La peau sur les os". Drôle de titre car le héros pèse 112 kg. 

En fait, le lecteur comprend très vite ce qu'il va arriver.

Bill Holleck, 112 kg donc, tue une gitane qui traverse la route. Il n'a pas pu l'éviter. 

Un peu plus tard, un vieux gitan lui caresse la joue et lui dit : "Maigris".

Se peut-il que ce tzigane lui ait jeté un sort? En tout cas, Bill maigrit sans faire aucun régime ce qui inquiète sa femme...

A la page 31, on peut notamment lire

" Au temps de leur lune de miel, il n'était encore qu'un tout jeune homme, svelte et élancé, que les étés passés à travailler dans des chantiers forestiers de l'ouest du Massachussets avaient doté d'une belle vitalité."

Posté par philippedester à 06:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 mai 2015

Atelier d'écrriture

Le thème de l'atelier d'écriture était "le fantastique". Ce n'est pas ou plus ma tasse de thé mais je voulais voir ce qu'on allait nous proposer comme exercices d'écriture et voir si je pourrais me diriger vers l'irréel, le surréalisme, le fantastique.

Voilà donc le texte que j'ai "pondu" à partir de l'incipit suivant : 

- J'ai faim, dit-elle, sortons du texte.

- Tu sais très bien que nous n'en avons pas le droit! lui répondit-il.

- Et pourquoi pas? insista-t-elle.

- Parce que l'auteur en a décidé ainsi! Nous sommes ses héros, il nous a créés de toutes pièces; il fait de nous ce que bon lui semble.

- Ce n'est pas juste! bougonna-t-elle. Tu diras bientôt qu'il a le droit de vie et de mort sur nous!

- Évidemment !

- Quoi évidemment? Il a le droit de nous faire mourir s'il le veut?

- Bien sûr! Et il ne se gênera pas pour le faire quand il l'aura décidé! Je sens d'ailleurs que ta fin est proche.

- Arrête, tu me fais peur, là! Je veux vivre, moi! Je veux profiter de la vie.

- Ta vie n'existe pas! C'est l'auteur qui te la donne, c'est l'auteur qui te la reprend...quand il le souhaite.

Comme il disait ces mots, Charles Legrand sortit un revolver de sa poche et le pointa vers son épouse.

- Charles, tu ne feras pas ça?

- Je le dois! L'auteur en a décidé ainsi. Tu dois mourir, Margot.

- Je t'en prie, Charles. Pour une fois, désobéis-lui. Partons tous les deux. Quittons ce texte!

Charles n'hésita pas une seconde. Il plaça le canon du revolver juste entre les deux yeux de sa femme. Un trou bien net se dessina sur le front de Margot.

L'auteur tapa les trois dernières lettres : FIN et referma son portable.

Le lendemain matin...

- Police, ouvrez...

Marc Delaisse, écrivain à la mode, ouvrit la porte de son appartement. Devant lui se tenaient deux policiers en uniforme.

- Monsieur Delaisse? demanda le plus imposant des deux.

- Lui-même. Que me voulez-vous?

- Monsieur Delaisse, nous vous arrêtons pour le meurtre de Margot Legrand. Vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous.

Et les menottes se refermèrent sur les poignets de l'écrivain ébahi.

Posté par philippedester à 07:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]