D'un livre à l'autre

19 septembre 2017

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Deuxième livre qui correspond à la contrainte de mon challenge "L'homme qui voyait à travers les visages" d'Eric-Emmanuel Schmitt, un livre que j'ai reçu en cadeau. (Merci à ma libraire personnelle)

Dans ce roman, l'auteur nous parle des religions (j'ai envie de dire "comme toujours"), du terrorisme et des intégristes. 

Un attentat a lieu lors d'un enterrement à Charleroi. Augustin, stagiaire dans le journal local, était présent sur les lieux. Il a vu le terroriste, mais aussi un homoncule (réplique d'un être humain créé par l'alchimie). 

A la page 31, on peut notamment trouver

"Je cherche ce qu'est devenu l'homme qui a causé ce cataclysme, mais le carrousel des pompiers, les amas de mousse extinctrice, les draps, le désordre s'y opposent.

Soudain, je détecte un bras déchiqueté sur le sol. 

C'est le sien. Par sympathie, j'éprouve une douleur à l'épaule."

Posté par philippedester à 05:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]


16 septembre 2017

Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent

J'ai beaucoup rencontré ce livre sur les blogs (les poissons rouges ne passent pas inaperçus ! ). Quand j'ai vu ce roman dans une brocante (ce sont les poissons que j'ai vus en premier lieu), je n'ai pas hésité. J'allais, moi aussi, lire ce livre qui a assez vite rencontré le succès.

En lisant ce roman, j'ai un peu râlé de m'être une fois de plus laissé prendre par l'effet de masse (je me demande souvent pourquoi un livre rencontre le succès alors qu'un autre - peut-être aussi bon - est ignoré). Je n'ai rien trouvé d'attirant dans l'histoire de Guylain qui travaille dans une usine de recyclage qui accueille chaque jour des milliers de bouquins qui passent au pilon ! 

Le héros de Didierlaurent lit, à haute voix,  un extrait de livre, chaque jour, dans le RER qui l'emmène à son travail, un extrait volé à la Chose, cette machine qui réduit les livres en bouillie ! (Je pensais que j'allais lire des extraits de livres connus, mais non, d'où une partie de la déception ressentie !) 

Plus tard, notre héros se retrouve dans une maison de retraite où son talent de lecteur lui permet de rencontrer des personnes avides de mots. là, le roman a commencé à m'intéresser... Et puis, finalement, comme pour le livre "Je suis ton soleil" lu précédemment, vers la fin du bouquin, j'ai vraiment accroché au héros solitaire qui vit avec son poisson rouge. 

Histoire de livres, mais aussi d'amitié avec notamment le gardien de l'entreprise dans laquelle travaille notre héros ou avec le cul-de-jatte qui a laissé ses jambes dans cette horrible "Chose" que Guylain entretient aujourd'hui. 

Un billet en mi-teinte donc, mais un bouquin que je ne regrette pas d'avoir lu. Un livre sans prétention qui se lit très vite. A tenter donc par ceux qui ne l'ont pas encore lu...

Posté par philippedester à 07:53 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 septembre 2017

Je suis ton soleil de Marie Pavlenko

jeusistonsoleilVoici un livre que je n'aurais jamais lu si une amie ne me l'avait passé avec la mention "coup de coeur". Ce n'en est pas un pour moi, mais finalement il n'est pas passé loin. 

Tout au long de ma lecture, je me suis dit : "Ce livre ne m'apporte pas grand-chose ! Ça, un coup de coeur ! " Et finalement, je me suis laissé prendre au piège de Marie Pavlenko et de son écriture humoristique, même pour décrire des choses plutôt tristes. Je me suis vraiment attaché à Déborah, son héroïne âgée de 18 ans, une ado comme les autres avec ses peines, ses gros chagrins, ses joies, ses coups de gueule, ses coups de coeur. 

Les derniers chapitres m'ont littéralement happé pour ne plus me lâcher. Et c'est avec une certaine tristesse que j'ai quitté Déborah et ses copains Victor, dont elle tombe éperdument amoureuse alors qu'il ne veut pas lâcher sa copine, et Jamal, le bon copain homosexuel qui finit par avouer ses penchants pour les garçons. 

J'oublie la bonne copine qui se détourne de Déborah pour foncer, tête baissée, dans une histoire d'amour. 

A part ça, on trouve le père de Déborah qui trompe sa femme sous les yeux de sa fille et la mère de Déborah, dépressive, plutôt molle, qui a des talents cachés qui exploseront en fin de récit. 

Ce livre décrit avec un certain talent la vie d'ados en pleine métamorphose, avec leurs tourments, leurs amours naissantes, la crainte du bac qui approche ainsi que celle de leurs parents qui font ce qu'ils peuvent pour leur progéniture, même si ce n'est pas toujours une réussite ! 

Ça reste un livre écrit pour la jeunesse, pour les ados en particulier, mais l'écriture de Marie Pavlenko peut toucher tout un chacun. Un livre sans doute plutôt destiné à la gent féminine, mais qui a fini par me toucher. A lire par ceux celles qui ont gardé un coeur d'enfant. 

Avec ce livre, je participe au challenge "littérature de jeunesse" de Muti

challenge jeunesse

 

Posté par philippedester à 06:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

12 septembre 2017

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Cette semaine, j'ai commencé le premier livre qui correspond à mon challenge "L'insoumis" de John Grisham, un auteur que j'apprécie. 

Comme dans chaque roman de cet auteur, le lecteur plonge dans le monde de la justice. Sebastian est avocat et défend un type que tout le monde veut voir mourir. Inutile de dire qu'il est bon qu'il se protège s'il veut vivre jusqu'à la retraite...

A la page 31, on trouve notamment

"Deux jurés rigolent. Kaufman en a assez. Il abat son maillet et lève la séance pour le déjeuner. On a gâché la matinée à écouter les bondieuseries de ce connard et son faux témoignage, mais ce n'est pas le premier notable du coin à se mouiller dans ce procès. La ville regorge de héros en herbe qui veulent tous leur part de gloire."

Posté par philippedester à 06:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 septembre 2017

Lire sous la contrainte : le retour (34e édition)

Si vous étiez 5 l'année dernière à participer à mon challenge "La trilogie de l'été", cette année, vous êtes 8 à avoir répondu "présent" à mon challenge. 

trilogie de l'été

Merci à celles qui me suivent et qui répondront encore positivement au challenge qui reprend aujourd'hui : "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte

 

Mais d'abord, place aux résultats. Comme d'habitude, vous trouverez la liste des livres lus avec les liens correspondants sur le blog dédié aux challenges : ici (http://phildes2.canalblog.com/). Cela peut peut-être vous donner des idées de trilogies intéressantes à lire. Ce challenge reprendra l'année prochaine; j'ai déjà une trilogie qui m'attend dans ma bibliothèque. Elle attendra jusqu'au mois de juillet 2018.

Mais je sais que vous avez hâte de connaitre la contrainte du challenge que vous suivez régulièrement. Pour cette première session de cette "nouvelle année", en réalité la 34e déjà (le challenge a débuté en septembre 2012, il fête donc ses 5 ans !), j'ai choisi une contrainte facile : 

challenge Lire sous la contrainte

Vous pourrez donc participer à cette session si vous lisez des livres dont le titre contient une apostrophe. J'ai vérifié, c'est facile, je possède pas mal de titres qui en contiennent une, dans ma PAL. Je vais donc vous laisser assez de temps pour honorer ce challenge. 

Je ramasserai donc les copies le 5 novembre (après les congés de Toussaint). Ça vous va? Vous me suivez? On repart pour un an? 

 

Posté par philippedester à 06:05 - Commentaires [9] - Permalien [#]


06 septembre 2017

Secret d'état de Juliette Benzoni

Voici ma deuxième trilogie de l'été terminée. Celle de l'été 2018 est prête. Du même auteur, je viens de trouvers "Les chevaliers" à une brocante. 

Résultat de recherche d'images pour "secret d'état juliette benzoni"Dans ce tome 1 intitulé "La chambre de la reine", nous sommes en 1626. Sylvie de Valaine, fille d'une cousine de la reine Marie de Médicis, a 4 ans. Elle voit toute sa famille assassinée par ce qu'on croit être les hommes de main du cardinal Richelieu, y compris sa mère, violée, battue à mort et marquée au front par un cachet de cire rouge. 

Un témoin à ce drame : la fille de la nounou de Sylvie. Cachée au moment du drame, elle sait que l'assassin de la mère de la petite est un ex-amoureux éconduit. 

Sylvie a pu échapper miraculeusement au massacre et est recueillie par la famille Vendôme dont le fils cadet, François, devient l'ange gardien de l'enfant (elle l'appelle d'ailleurs "monsieur ange"). 

En grandissant, l'amour de la gamine pour le jeune homme ne cesse de croître alors que lui considère toujours Sylvie comme une enfant. Il faut dire qu'il est très amoureux de la reine, Anne d'Autriche. 

A 15 ans, Sylvie devient fille d'honneur de la reine qui ne cesse de comploter contre le roi et contre Richelieu qu'elle aimerait bien voir disparaitre, comme une grande partie de la population d'ailleurs ! Sylvie est ainsi entrainée malgré elle dans des aventures qui la mèneront jusqu'où elle n'aurait jamais pensé aller d'autant plus qu'un mystérieux meurtrier (aujourd'hui, on dirait "tueur en série") assassine des prostituées et les marque au front d'un cachet de cire rouge... Un lien avec la mère de Sylvie?

Un premier tome assez passionnant qui donne envie de connaitre la suite des aventures de Sylvie de Valaine et donc de se ruer sur le tome 2. Je salue le talent de Juliette Benzoni qui n'a (avait) pas son pareil pour narrer des histoires vieilles de plusieurs siècles en leur donnant un goût de renouveau, loin des ennuyeux livres d'histoire. 

Cette grande auteure met (mettait) l'histoire à la portée de tout un chacun. 

Résultat de recherche d'images pour "secret d'état juliette benzoni"Dans le tome 2 intitulé "Le roi des halles", Sylvie, mariée de force, violée, enfermée dans sa maison natale se croit abandonnée de tous et veut en finir avec la vie. Mais c'est sans compter sur "monsieur Ange", toujours là pour elle. En effet, François Vendôme qui l'a sauvée alors qu'elle n'avait que 4 ans l'arrache des griffes de la mort et la cache à Belle-Isle.

Poursuivie par son violeur, elle devra fuir encore. 

La mort de Richelieu, tant attendue, change la donne. Le violeur, aussi tueur en série, et lieutenant civil répondra enfin de ses actes. 

Puis, c'est Louis XIII qui passe de vie à trépas alors que son successeur, le futur Louis XIV, n'a que 4 ans.

C'est Anne d'Autriche qui assurera la régence avec l'aide d'un autre ennemi du peuple : Mazarin. 

Abandonnant ses espoirs d'être aimée par François, son sauveur, Sylvie se marie, mais son héros n'est jamais loin et Paris se met en colère...

Un deuxième tome tout aussi intéressant que le premier qui me donne envie de plonger dans le troisième sans trop tarder.

Résultat de recherche d'images pour "secret d'état juliette benzoni"Le troisième opus intitulé "L'homme au masque" voit l'accession au pouvoir de Louis XIV et se termine avant que Versailles ne devienne la merveille que l'on connait aujourd'hui.

Petit à petit, Louis XIV s'impose et impose ses lois qu'il ne fait pas bon de violer ! Après Richelieu et Mazarin, c'est Colbert qui semble influencer fameusement le roi ! 

Sylvie a deux enfants : une fille avec qui elle se brouille (à cause du fameux François Vendôme) et un garçon qui vivra loin d'elle avec son géniteur (que je ne citerai pas, vous devinerez aisément son nom). 

Mais tout est bien qui finit bien. Le roman se termine par l'happy-end que le lecteur attend. 

Dans ce troisième tome, j'ai aimé rencontrer des personnages connus comme Molière, La Fontaine, La Fayette (auteure de "La princesse de Clèves), d'Artagnan, ...

Perfidie, vengeance, mensonges, adultères, viols, meurtres, le XXIè siècle n'a décidément rien à envier au XVIIè ni aux suivants sans doute ! L'homme est comme il est et le restera toujours, je suppose ! 

Pour ceux qui seraient intéressés, voici une fiche de lecture très bien faite avec des photos (des portraits) des différents personnages et des lieux cités dans l'histoire. C'est ici

Challenge "trilogie" réussi. Rendez-vous en 2018 pour une nouvelle édition de ce challenge. Merci à celles qui m'ont suivi cette année. Les résultats le 10 septembre. 

trilogie de l'été

 

Posté par philippedester à 06:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

05 septembre 2017

Le mardi sur son 31

challenge mardi

En ce début d'année scolaire, je lis un roman que m'a prêté une collègue. J'aurais peut-être dû me méfier car je pense que c'est un livre pour les filles ! 

Le titre : C'est où, le nord? Un premier roman.

L'auteure : Sarah Maeght, professeur de lettres.

L'héroïne, Ella, a 24 ans et est professeur de français dans un collège. Elle a quitté le Nord pour Paris, mais son copain n'y trouve pas de travail. Il voudrait donc qu'elle s'installe avec lui à Dunkerque. Quitter Paris, il n'en est pas question ! 

A la page 31, on trouve notamment

"A part Elias qui a les yeux fermés et la bouche entrouverte d'admiration, les élèves jouent avec leurs trousses, vissent et dévissent le bouchon de leur tube de colle, prennent leur Bic pour des épées..."

Posté par philippedester à 06:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 septembre 2017

Le temps des cerises de Claude Raucy

Résultat de recherche d'images pour "le temps des cerises + claude raucy"J'ai rencontré Claude Raucy, auteur belge, avec son roman "Le doigt tendu" que j'ai beaucoup aimé. Il y a quelques mots, j'ai lu de lui "Où es-tu, Yazid?", un roman sur le terrorisme. J'ai trouvé "Le temps des cerises" dans une pile de livres que j'ai reçus. 

C'est un livre écrit dans les années 80, je pense, qui a assez mal vieilli. L'histoire se déroule avant la réunification de l'Allemagne. C'était le temps de ma jeunesse. Il faut le lire en se replongeant dans cette époque. 

Claus, jeune Indonésien vivant aux Pays-Bas va habiter chez une connaissance de son père en Allemagne. Il quitte les Pays-Bas parce qu'il ne s'y sent pas bien, il n'a jamais été accepté à l'école. 

Il se trouve bien dans la famille avec Thomas qui le considère comme son frère même si le jeune homme ne se rapproche pas tellement de lui  et Elke dont il tombe petit à petit amoureux, ce qui ne plait pas du tout aux parents ! 

Thomas s'absente souvent de la maison. Il participe à des réunions secrètes dont les membres parlent de la réunification de l'Allemagne. Malheureusement, le jeune homme est tombé sur un escroc qui profite de l'argent de ses jeunes recrues...

Chaque ado a ses propres réflexions qu'il consigne par écrit dans un carnet ou dans la correspondance qu'il tient avec un ami. Chacun a ses propres préoccupations, ses propres opinions.

Parviendront-ils à former une vraie famille? La décision leur appartient.  

Avec ce livre, je participe au challenge "jeunesse" de Muti.

challenge jeunesse

 

Posté par philippedester à 20:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 août 2017

Tour B2, mon amour de Pierre Bottero

Résultat de recherche d'imagesVoilà un livre que j'ai retrouvé dans une caisse de bouquins qu'on m'a donnés. Je ne l'aurais sans doute jamais lu autrement. Je connaissais l'auteur de nom, mais sans plus. C'est un ancien instituteur (mort en 2009) qui a écrit de nombreux romans fantastiques. 

En 2003, il s'est mis à écrire pour la jeunesse et c'est un roman pour ados que je vous présente aujourd'hui, un roman qui m'a beaucoup plu, je le signale tout de suite. 

Le sujet est pourtant banal : Un garçon de 15 ans, Tristan, voit un jour une nouvelle élève, Clélia, arriver dans sa classe. L'amour naitra entre eux.

Du déjà vu, bien sûr, mais une manière particulière de raconter les faits, une jeune héroïne un peu particulière  aussi, des dialogues imprévus, des sentiments que le lecteur ressent très fort, font de ce roman un bon moment de lecture (assez court, 150 pages seulement).

Tristan vit avec sa mère depuis que son père a mis les bouts. 

Clélia, qui porte le prénom d'une héroïne de Stendhal, est bien différente des autres filles de son âge, dans sa veste jaune trop grande pour elle. Les garçons de la classe remarquent vite qu'elle est particulière et la surnomment Stendhal. 

Tristan passe du temps avec elle et finit pas s'y attacher avant de se rendre compte qu'il l'aime vraiment, comme on aime la première fois. Seulement, à cet âge, l'avis des copains comptent beaucoup et Tristan fera beaucoup de mal à celle qu'il porte dans son coeur. L'amour finira-t-il par triompher? Je crois qu'on connait la réponse à l'avance...

Un roman qui devrait plaire aux ados ... un peu romantiques sans doute. 

smiley 1

 

Avec ce roman, je participe au challenge "jeunesse" de Muti

challenge jeunesse

 

Bonne rentrée à tous ceux qui, comme moi, rentrent vendredi! 

Posté par philippedester à 06:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

29 août 2017

Le mardi sur son 31

challenge mardi

En ce dernier mardi de vacances (snif), je lis un livre que m'a offert une amie : "Je suis ton soleil" de Marie Pavlenko. C'était un coup de coeur pour elle, je ne crois pas que cela le sera pour moi. Je pense que ce livre doit plaire plus aux filles... Affaire à suivre.

Déborah est une ado comme les autres. Un jour, elle voit son père embrasser une autre femme que sa mère. C'est le début d'une nouvelle vie...

A la page 31, on trouve notamment

"J'ai des fourmis dans les jambes, je ne sais pas pourquoi. Et puis je comprends : impossible de rentrer. Je suis à deux rues et je ne peux pas. Il est tard, ma mère sera probablement là, avec sa déprime en bandoulière."

Posté par philippedester à 06:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]