D'un livre à l'autre

08 avril 2020

Le chasseur de regards de Sebastian Fitzek

Le Chasseur de regards, Sebastian Fitzek | Livre de Poche"Le chasseur de regards" fait suite au "Voleur de regards" que je n'ai pas encore lu. Le deuxième fait référence au premier, mais peut être lu séparément. 

Un thriller très addictif qu'il est très difficile de quitter pour faire autre chose. Chaque chapitre se termine par un suspense qui donne très envie de continuer sa lecture. Un vrai page-turner, vous l'avez deviné ! 

Le héros, Alexander Zorbach,  est un reporter qui a, jadis, travaillé pour la police. Il a déjoué les plans d'un psychopathe : le voleur de regards qui a assassiné sa femme et qui s'est évanoui dans la nature avec son fils, Julian. Ce type a tué plusieurs enfants et leur a enlevé l'oeil gauche. 

Un autre psychopathe, un des meilleurs ophtalmologues du monde, est soupçonné d'avoir découpé les paupières de plusieurs femmes avant de les violer et de les assassiner. Quelle est sa motivation? Pourquoi enlever les paupières à quelqu'un? Réponse dans le livre évidemment. 

Qui sont ces monstres? Sont-ils en relation l'un avec l'autre. Il semblerait que leur histoire soit liée. 

La police fait appel à une aveugle qui aurait le don de voir des scènes de crimes rien qu'en touchant le présumé coupable...

Comment arriver à déjouer ces noeuds? 

Fitzek y arrive avec grand talent. A lire absolument par les amateurs du genre. 

smiley 1

Posté par philippedester à 20:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 avril 2020

La vengeance aux yeux noirs de Lisa Gardner

Résultat de recherche d'images pour "la vengeance aux yeux noirs lisa gardner"Décidément tous les romans que je lis de Lisa Gardner sont des coups de coeur ou presque ! Celui-ci ne déroge pas à la règle ! Un véritable page-turner. 

Mais qui est le manipulateur, l'assassin si intelligent, l'usurpateur d'identité? Vite la fin pour connaitre l'identité de ce type. Vite, vite, il faut savoir, le suspense est insoutenable. 

Dans ce thriller, on peut retrouver les héros de "Tu ne m'échapperas pas" que je n'ai pas encore lu. 

Tout d'abord, il y a Lorraine Conner qui a dû démissionner de son poste de shérif-adjoint et qui est devenue détective privé. 

Puis, il y a Pierce Quincy, l'un des meilleurs profilers du FBI. 

C'est à lui que s'attaque un mystérieux personnage qui a, tout d'abord, tué sa fille d'une manière qui est passée tout d'abord pour un accident. 

Puis c'est son ex-femme qui rencontre le tueur. Leur histoire d'amour finira bien mal et tous les soupçons se tournent vers Pierce. Il faut dire que l'assassin fait tout pour que toutes les preuves mènent à  l'enquêteur.

Mais Pierce a encore une fille. Il faut à tout prix qu'il arrive à la sauver des mains ce vengeur puisque c'est bien de vengeance dont il s'agit...

Evidemment, comme dans tous les thrillers, l'assassin est celui que les lecteurs soupçonnent le moins ! 

Un thriller angoissant à lire absolument par les amateurs du genre. 

coeur

 

Posté par philippedester à 08:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 avril 2020

13 à table

Résultat de recherche d'images pour "13 à table 2019"Pour la sixième année consécutive, j'ai lu le recueil de nouvelles vendu au profit des restos du coeur : "13 à table". 

Le thème, cette année, est le voyage

Comme toujours, j'ai préféré l'une ou l'autre nouvelle, mais certains auteurs restent mes chouchous ! 

1) La fin de l'été, Philippe Besson, un auteur que je ne connais pas vraiment. L'héroïne retourne sur un lieu qui a vu la fin d'un amour dix ans après. Qu'est-ce qui la pousse à retourner sur ces lieux qui l'ont fait souffrir? Une fin inattendue comme je les aime.

2) La croisière ne s'amuse pas, de Françoise Bourdin. Un couple à la dérive se paie un voyage qui mettra fin à leur liaison. 

3) Dorothée, de Michel Bussi. Une fois de plus, il m'a bluffé avec un dénouement tout à fait inattendu ! 5 heures de voiture avec Dorothée : un véritable calvaire. Elle parle sans arrêt, critique la façon de conduire du héros de l'histoire qui n'en peut plus...

4) Chelly d'Adeline Dieudonné. Encore une histoire d'amour qui finit mal. Une nouvelle sans intérêt pour moi. 

5) Voyage en novlangue de François d'Epenoux. L'auteur s'est sans doute bien amusé en ajoutant un maximum de mots d'origine anglo-saxonne, mais moi, j'ai abandonné après une page. Je n'ai rien compris ! 

6) Le regard de Méduse d'Eric Giacometti et Jacques Ravenne. Une fin inattendue aussi pour ce roman qui parle des réseaux sociaux.

7) Les hommes du soir de Karine Giebel. Comme toujours : grandiose ! Une auteure avec laquelle il faut compter. Ethnies, exode, camps de réfugiés, esclavage sont les ingrédients de ce texte qu'on reçoit comme une claque ! 

8) Un bribri à 300 kilomètress/heure de Philippe Jaenada. Je ne connais pas l'auteur et cette nouvelle ne me donne pas envie de le rencontrer. Un voyage en train perturbé par des joueurs de rugby qui ont décidé de faire la fête. 

9) Le beignet de Yasmina Khadra. Je n'ai jamais rien lu de cet auteur. Pas de chute dans sa nouvelle, c'est dommage. C'est l'histoire d'un jeune soldat en Algérie. L'histoire est basée sur un mensonge. 

10) Le voyage de ma vie d'Alexandra Lapierre. Une auteure que je ne connais que de nom. Méprise sur la personne lors d'un voyage en avion. J'avais vu la fin venir... Dommage ! 

11) Un voyage dans le temps d'Agnès Martin-Lugand. Une auteure que je suis depuis quelques années même si elle m'a déjà déçu ! Fabrice et Sophia sont divorcés et remis en ménage. Leur fils leur demande un jour de partir quelques jours en voyage ensemble. Vont-ils accéder au désir de leur fils?

12) Une parfaite soirée de Nicolas Mathieu. Même s'il a reçu un jour le prix Goncourt, je ne connais pas cet auteur et il ne m'a pas séduit avec sa nouvelle. Une partie de séduction interrompue par l'arrivée de 3 garçons. 

13) N'en déplaise aux modernes de Véronique Ovaldé. Encore une auteure que je ne connais que de nom. Rose veut voyager depuis sa petite enfance. Quand elle y parvient, elle se rend compte qu'elle voyage à la place de sa mère qui n'en a jamais eu l'occasion. 

14) Le dernier voyage de l'impératrice de Camille Pascal. Je ne connais pas ce monsieur, mais c'est un érudit. Il nous offre ici une nouvelle historique qui se passe au moment de la naissance du christianisme. 

15) Qui veut la vie de Romain Puertolas? de Romain Puertolas. Nouvelle un peu spéciale comme tout ce qu'écrit Romain, je pense. J'ai bien aimé la première partie. 

16) Je t'emmène de Leïla Slimani. Je n'ai pas beaucoup apprécié sa "Chanson douce", Prix Goncourt. Par contre, cette nouvelle est très bonne. Départ en maison de retraite. Texte écrit avec beaucoup de sensibilité. 

Tiens, ils ne sont plus 13 mais 16 à table ! 

Sur le podium, je mets : Michel Bussi - Karine Giebel - Leïla Slimane

 

Posté par philippedester à 21:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mars 2020

Mortel mariage de Mary Jane Clark

Résultat de recherche d'images pour "mortel mariage clark"On a reparlé dernièrement de Mary Higgins Clark lors de sa disparition. La reine du crime a tiré sa révérence après avoir publié un énième roman. 

Mary Jane Clark est sa belle-fille si je ne me trompe. Elle est moins connue, mais écrit pourtant depuis longtemps. "Mortel mariage" est le douzième roman que je lis de cette auteure. 

C'est un polar doux (on est loin de Chattam, Giebel ou Sire) et je ne suis plus habitué à ces "thrillers qui ne font même pas peur" ! Aussi, mon avis est plutôt mitigé sur ce livre. 

C'est facile à lire, plaisant, mais sans plus. 

Piper débarque en Floride pour le mariage de sa cousine Kathy. Lors de son arrivée, Shelley, une demoiselle d'honneur, a disparu. On la retrouve morte quelques jours plus tard. 

Une vieille dame échappe ensuite à la mort lorsque sa voiture est poussée avec violence dans un fossé. 

Ensuite, ce sera le suicide d'un jeune homme qui ébranlera les invités au mariage. 

Mais que se passe-t-il donc dans cet endroit idyllique de la Floride? 

Piper se mêle un peu trop de l'histoire et la voilà elle-même en danger...

Ce roman parle aussi de la communauté amish et de leurs coutumes et est aussi un hymne à la nature avec quelques descriptions nullement ennuyeuses. 

Si vous aimez les polars doux, ce roman est pour vous. 

Posté par philippedester à 08:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

27 mars 2020

Le café des écorchés de Frédérique Mosimann

Le café des écorchés: Roman par MosimannEncore un livre découvert sur "Simplement Pro". Je remercie Frédérique Mosimann de me l'avoir envoyé. 

Le thème m'a plu. Un homme, une femme se rencontrent, par hasard, dans la rue et se retrouvent, par hasard, dans un café tenu par une vieille dame adorable. 

Ces trois personnes profitent de leurs moments ensemble pour se confier les uns aux autres. Leur vie respective n'a pas été facile et en parler fait du bien. On l'oublie souvent. 

Un livre agréable à lire, un livre de détente. 

Petit bémol : j'ai trouvé le style de l'auteur un peu "enfantin", pas assez abouti. J'aurais aussi aimé rencontrer plus de gens dans ce café qui est, finalement, un peu absent dans le récit. Les protagonistes auraient tout aussi bien pu parler ailleurs. 

Pour un moment de détente agréable. 

Posté par philippedester à 07:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22 mars 2020

Grégoire et le vieux libraire

Résultat de recherche d'images pour "grégoire et le vieux libraire marc roger"Dès que le titre d'un livre comporte les mots "libraire, librairie ou bibliothèque", il m'attire et je m'y intéresse de plus près. De plus, j'adore la couverture de ce roman plaisant. 

Monsieur Picquier était libraire, mais l'âge l'a envoyé dans une maison de retraite où il vit au milieu de ses livres. Le vieil homme est parkinsonien et ne peut plus lire. 

Grégoire, à peine sorti de l'adolescence avec ce dégout des livres qu'on peut ressentir à cet âge-là, travaille dans cette maison de retraite où il est amené à rencontrer Monsieur Picquier. 

Très vite, l'amitié va naitre entre le jeune et le vieux. Cette relation ne sera pas vue d'un bon oeil par le personnel de la maison de retraite. 

Grégoire va devenir lecteur pour son vieil ami et ainsi découvrir les livres qui lui faisaient peur...

Une belle histoire d'amitié entre un jeune homme et un monsieur en fin de vie. Des titres de livres qu'on a envie de découvrir. 

La plupart des bouquins cités par l'auteur me sont inconnus

 - Ceux de 14 de Maurice Genevoix.

 - L'atelier de Marie-Claire de Marguerite Audoux.

 - Le con d'Irène de Louis Aragon.

 - Les onze mille verges de Guillaume Apollinaire.

 - Château de Cène de Bernard Noël. 

 - La femme de papier de Françoise Rey. 

 - Le décaméron de Jean Boccace.

 - Novecento : pianiste de'Alessandro Baricco. 

 - L'eau et les rêves de Gaston Bachelard. 

 - Tant que quelqu'un nous parle, mourir est impossible de Christian Bobin. 

Et bien d'autres, dont des plus connus comme "Voyage au bout de la nuit" ou les nouvelles de Maupassant. 

Voilà qui donne envie de découvrir des livres inconnus, non? 

Posté par philippedester à 08:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 mars 2020

Anna Plurielle de Virginie Vanos

Voici le 3e roman que je lis de Virginie Vanos (qui en a écrit 14). Découverte sur le site "Simplement", je suis très content d'avoir postulé pour les lire. 

Merci à Virginie de m'avoir envoyé ce 3e livre "Anna Plurielle". Un titre étrange que l'on comprend en lisant le bouquin et une couverture craquante, avouez-le. Je sais qu'elle plaira beaucoup à mon amie Mousse. 

Pourquoi ai-je voulu lire ce bouquin? 

Tout simplement parce qu'il comporte des similitudes avec mon roman "Dans un grand champ de nuages blancs". 

Son livre commence par la mort de l'héroïne, ce qui n'est quand même pas courant ! Chez moi, c'est un héros, mais c''est pareil ! 

Ensuite, dans les deux livres, il est question d'anges gardiens. 

Et puis, les deux héros doivent accomplir des missions s'ils veulent revenir sur Terre. 

Là s'arrête la comparaison. 

Anna a déjà eu des dizaines de vie. Il lui en reste 6 à vivre. Elle est décédée à 21 ans. 

Son ange gardien incarné dans son nounours lui donne des misssions à accomplir. Elle devra voyager à travers le monde et le comprendre, vivre une grande histoire d'amour et avoir et diffuser une pensée philosophique qui fera avancer le monde. 

Chaque vie débutera à 21 ans et elle s'appellera toujours Anna. De plus, elle se souviendra toujours des conversations qu'elle a eues avec son ange gardien. 

On retrouve donc notre héroïne un peu partout dans le monde, vivant des vies diamétralement opposées. Anna est attachante sous ses diverses personnalités et il est facile pour le lecteur de s'identifier à elle. 

Dans chaque vie, Anna rencontrera un ange gardien assez loufoque et c'est ce côté décalé qui m'a le moins plu. Je sais, je suis trop terre à terre ! 

Un livre très plaisant, bien écrit et qui fait réfléchir sur sa propre vie. 

Un livre à lire, une auteure à découvrir. 

 

Posté par philippedester à 21:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 mars 2020

Tout ce qui est sur Terre doit périr de Michel Bussi

Résultat de recherche d'images pour "michel bussi tout ce qui est sur terre doit perir la derniere licorne"Je suis arrivé au bout de cet énorme pavé de 764 pages écrit, tout d'abord, sous un pseudonyme. 

Dans ce bouquin paru d'abord sous le titre de "La dernière licorne" , on ne retrouve pas le style habituel de Michel Bussi. Un autre genre qui n'est pas pour me déplaire. 

Les chapitres sont courts, ce qui donne un rythme assez rapide à la lecture, mais ça ne permet pas de connaitre rapidement les nombreux personnages qui se côtoient dans le livre. 

Michel Bussi emmène ses lecteurs un peu partout dans le monde : de Toulouse à la Turquie, en passant par l'Australie ou Hong Kong et les embarque même dans une autre époque : il y a 6000 ans en Mésopotamie. 

Le but du voyage est le mont Ararat en Turquie en passant par un camp kurde. 

Des mystères, des secrets cachés, l'Arche de Noé, les licornes, sont les ingrédients de ce roman hors du commun. Michel Bussi signale que tout est vrai dans ce bouquin. On nous cache donc bien des choses ! 

L'énorme puzzle que le héros de ce roman doit reconstituer permet de remonter à l'origine de toutes les religions du monde. 

Mais pour y arriver, Zak Ikabi, accompagné de la glaciologue Cécile Serval, risquera sa vie plus d'une fois. Mais lui-même n'est-il pas plein de secrets? 

Un livre dense, très difficile à résumer, qui a demandé des heures et des heures de recherches. 

764 pages qui se dévorent finalement assez vite et qui me donne envie d'en savoir plus sur le peuple kurde...

 

13 mars 2020

Les invitées de Christina Mirjol

Résultat de recherche d'images pour "les invitées christina mirjol"Voici un recueil de nouvelles qui était proposé à la lecture sur le site "Simplement". Je remercie Christina Mirjol pour l'envoi de ce livre dédicacé. 

L'auteure a également écrit des romans et des pièces de théâtre. 

Il est toujours difficile de parler de nouvelles. Inévitablement, le lecteur préfère celle-ci plutôt que celle-là et les compare entre elles. 

- J'ai beaucoup aimé le sujet de la première nouvelle intitulée "Rien". Que reste-t-il quand on a rendu son dernier soupir? Le titre donne la réponse à cette question. 

extrait

Et c'est comme ça, tu vois, c'est comme ça, on est là et on n'est plus là, il n'y a rien d'autre à dire...

Tu te souviens, Martine, comme elle était bavarde, tu le sais tout comme moi, le dortoir, dans le noir, elle parlait, elle parlait, elle ne s'arrêtait plus, et là, qu'est-ce qu'il en reste?

Qu'est-ce qu'il en reste, bon Dieu? Rien. Rien du tout. Plus rien. Plus rien. Il n'y a plus rien, Martine. Je n'en reviens pas. Plus rien à ce point. 

- La deuxième nouvelle nous parle du rire, du fou rire qui n'arrive pas toujours à bon escient. Vous avez tous connu ça, non? Le sujet est développé dans "Un drôle de rire". 

- Dans "Une petite danseuse", l'auteure traite le mal-être d'une gamine qui rêvait d'être danseuse, mais qui était trop grosse pour ça. Personne n'a vraiment fait attention à elle et à ses désirs... Un texte très proche de la vie de pas mal d'ados. 

- Dans "Une simple retouche", un homme (le retoucheur) voit une dame sortir de sa boutique et se faire écraser par un bus. 

- "Avec Anne" raconte la vie d'un veuf qui continue à vivre avec sa femme décédée. 

- "Hélène Schlocht" travaille dans une maison de retraite en 1950. Un résident parle d'elle dans ses cahiers intimes...

- "Elisabeth" est la fille qui n'a vécu qu'un jour, fille de Pierrette. Soixante ans plus tard, le père de la fillette se souvient...

- "Louise en été" est une nouvelle librement inspirée de la canicule qui a sévi en France en 2003. De nombreux décès surviennent. Que faire de tous ces cadavres?

- J'ai eu beaucoup de mal à comprendre la dernière nouvelle "Les invitées" qui a donné son titre au recueil. 

Vous l'avez sans doute compris, la mort sous toutes ses formes est présente dans ces récits. La mort ne fait-elle pas partie de la vie, de notre vie à tous? 

Maladie, accident, enfant mort-né, refus de la mort, déni sont les briques de ces nouvelles. Cela pourrait vous faire reculer, mais l'auteure traite ce thème de la mort de façon originale et n'est nullement larmoyant. 

Un point négatif : le manque de ponctuation dans les dialogues. On retrouve ça de plus en plus souvent et ça me gêne pour la bonne compréhension du texte ! 

Je dois avouer que j'ai eu du mal à comprendre certains textes et ce n'est pas seulement dû à la ponctuation. Le style de l'auteure est un peu particulier, des retours en arrière, de nombreuses répétitions, m'ont un peu déconcerté. 

 

 

 

Posté par philippedester à 07:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mars 2020

Les dimanches d'Angèle de Linda Vanden Bemden

angèle

Merci aux éditions Quadrature pour l'envoi de ce nouveau recueil de textes. 

Spécialisée dans l'édition de nouvelles, la maison fait, une fois encore, une exception pour ces textes courts qui sont plus des récits de vie que des nouvelles. 

Ce recueil raconte les 5 années passées par Grand-maman dans sa maison de retraite. Des récits parfois drôles, parfois cocasses, parfois émouvants. 

Si vous avez un proche en maison de retraite, vous reconnaitrez certains de ces instantanés, ces moments vécus dans le dernier endroit avant le grand voyage, sans valises. 

Des textes qui ne laissent pas indifférents. 

 

Posté par philippedester à 07:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,