D'un livre à l'autre

22 septembre 2018

Sang famille de Michel Bussi

Premier mot "liquide" pour le thème de ce mois de mon challenge : "sang". Je lirai d'autres livres qui contiennent ce mot dans leur titre. 

Sang Famille par BussiMon avis est un peu mitigé pour l'un des  premiers romans de Michel Bussi qu'il a un peu retravaillé avant cette nouvelle édition. En effet, j'ai trouvé le début (un long début de plus de 200 pages, en fait) très long. 

Je dois dire que si ça n'avait pas été Bussi et je n'avais pas su qu'il allait certainement emmener son lecteur là où il ne s'y attendait pas, je crois que j'aurais abandonné ce bouquin en route. 

Finalement, je me suis laissé prendre au piège que tend toujours l'auteur à ses lecteurs et j'ai bien aimé ce roman destiné aux adultes comme aux ados. 

Les héros sont trois ados : Colin Rémy, presque 16 ans au début du récit, 16 ans à la fin (cela à son importance) et deux amis à lui : Armand et Madi (personnage qui a été ajouté dans cette nouvelle mouture du récit).

Colin est orphelin (son père s'est suicidé, mais peut-être n'était-ce qu'une mise en scène, et sa mère est morte dans un accident : accident ou meurtre déguisé?) et a été élevé par son oncle et sa tante pour qui il n'a jamais eu de tendresse particulière. 

Cette année, il a décidé de partir sur l'île de Mornesey (qui n'existe pas, mais se situerait du côté de Jersey, Guernesey) pour un stage de voile. Sa décision n'est pas innocente : il veut retourner sur l'île qui a bercé sa petite enfance (il l'a quittée à 6 ans).

Dix ans ont passé et des événements en rapport avec la disparition de ses parents surviennent : deux types s'échappent de la prison. L'un se fait descendre par l'autre. Les touristes fuient l'île qui n'est plus sécurisée ! 

Colin, lui, fuit le camp de vacances à plusieurs reprises, car il a cru voir son père passer en voiture. Il veut le retrouver et se met à enquêter...

Le jour de ses 16 ans, il est convoqué chez un notaire qui doit lui remettre un dossier (explosif) que son père lui a laissé dix ans plus tôt. Il ne sera pas le seul à vouloir récupérer ce dossier...

La particularité de ce récit, c'est que ce sont des ados qui mènent l'enquête (pleine de surprises), ainsi que le responsable de la sécurité sur l'île (25 ans) aidé par la secrétaire de la mairie ainsi qu'un journaliste de l'île. 

Les flics arrivent au tout dernier moment quand les détectives en herbe ne s'en sortent plus. 

Tout est réuni pour faire de ce bouquin un bon thriller : truands, meurtres, enquêteurs, mystère, suspense et ... un trésor que convoitent plusieurs personnes et qui aurait été découvert par le père de Colin. Un trésor appelé "la folie Mazarin" dont Madame de Sévigné a parlé dans une lettre. Un trésor inattendu...

Un thriller (pas trop méchant), bien ficelé où on retrouve l'imagination sans bornes de Michel Bussi. 

Premier livre lu dans le cadre de mon challenge "Suivez le thème".

suivez le thèmeSang famille. 

Posté par philippedester à 07:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 septembre 2018

Mes mots sont les fleurs de ton silence d'Antoine Paje

Résultat de recherche d'images pour "Mes mots sont les fleurs de ton silence"C'est le troisième livre d'Antoine Paje que je lis. Après "Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne" que j'ai déjà offert plusieurs fois et "Et elle me parla d'un érable, du sourire de l'eau et de l'éternité" dont il ne me reste rien, je me suis lancé sur son troisième roman et je ne le regrette pas. Il est du niveau du premier. 

Antoine Paje a le don de choisir ses titres, je trouve et ses couvertures sont très belles et attirent toujours mon attention.

Je n'ai pas été emballé par ce récit original au début de ma lecture, puis quand j'ai bien compris le principe, que je me suis mis à la place du héros qui est dans le coma et entend tout ce qui se dit autour de lui, j'ai dévoré le bouquin. 

Arnaud a, en effet, eu un accident de voiture alors qu'il parlait au téléphone avec son meilleur ami et se retrouve dans le coma. Les médecins affirment qu'il ne réagit à rien alors qu'il entend tout. 

Les gens se succèdent à son chevet et lui parlent, persuadés qu'il ne saisit aucune de leurs paroles. Ils se confient, mais aussi lui parlent énormément de lui. 

Arnaud gagne bien sa vie, a une femme à la maison, épouse qu'il trompe dès qu'il en a l'occasion, deux enfants qu'il voit le matin au petit déjeuner et deux amis dont l'un vit en Australie, sans oublier une mère pour qui il est le plus grand trésor de l'univers. 

Tous viennent lui parler. Lui n'a d'autres choix que de les écouter sans les interrompre, sans pouvoir donner son avis ou se défendre. C'est ainsi qu'il découvre que sa fille a avorté, que son fils l'aime même s'il fait tout pour l'énerver, que son meilleur ami le trompe sur toute la ligne (il convoite sa femme et son entreprise), que sa femme si douce et conciliante veut divorcer...

Petit à petit, Arnaud se rend compte qu'il est très égoïste, qu'il est passé à côté de beaucoup de choses et il voudrait tout réparer. Mais, pour ça, il faudrait qu'il sorte de ce silence...

Un auteur que je vais suivre, c'est sûr. 

 

Posté par philippedester à 06:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 septembre 2018

Le mardi sur son 31

challenge mardiCette semaine, je lis un premier roman qui se déroule dans le milieu médical : "Les yeux couleur de pluie" de Sophie Tal Men.

Marie-Lou a quitté son Auvergne natal pour un hôpital de Brest. 

Changement radical dans la vie de la jeune fille. 

A la page 31, on trouve notamment

" C'est vrai que les quelques personnes que j'ai croisées ce week-end ont été plutôt avenantes..."

"Bon, je retire ce que j'ai dit ou plutôt pensé, je n'ai pas croisé que des gens chaleureux!"

Posté par philippedester à 06:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 septembre 2018

La miss de Frank Andriat et d'André-Paul Duchâteau

J'ai vu ce livre sur un blog (je ne sais plus lequel) et, comme je ne peux pas voir un bouquin d'Andriat sans m'y intéresser de près, je me suis laissé tenter par ce roman jeunesse. 

J'ai beaucoup aimé le personnage principal : Clément, 14 ans. Il est très mûr pour son âge, il remplace en quelque sorte sa mère dans la gestion du ménage, il s'occupe de sa petite soeur qu'il adore et a bien les pieds sur terre. 

Bérénice, sa mère, est plutôt irresponsable. Carpe Diem. Elle laisse aller les choses sans s'en occuper; les factures impayées s'amoncellent; les lettres d'huissier restent fermées. 

Clément essaye de la raisonner, mais rien ne compte pour elle, à part ses concours de miss. 

Elle a dû quitter la maison qu'elle louait parce qu'elle avait plusieurs mois de loyer en retard. Elle retrouve un foyer chez "tante Emma", une vieille dame, partie en maison de retraite. Les propriétaires sont très gentils et compréhensifs, même lorsqu'elle cesse de payer son loyer. 

Depuis qu'elle a emménagé dans cette maison, des vols ont lieu dans le village. Un jour, ça va plus loin, et la clôture qui retient des chevaux est cisaillée laissant les bêtes en liberté. L'un d'eux provoquera un accident...

Tous les regards se tournent vers Bérénice d'autant plus qu'elle a de drôles de fréquentations. 

Qui est coupable de tous ces méfaits? Les propriétaires de la maison sont prêts à aider Bérénice et ses enfants et enquêtent dans le voisinage...

Et évidemment, le coupable n'est pas celui qu'on croit...

Un roman jeunesse en forme de roman policier. 

J'ai eu un peu de mal au démarrage puis je me suis attaché à Clément et j'ai tout lu en un jour. 

Livre lu dans le cadre du challenge jeunesse de Muti

challenge jeunesse 2018

Posté par philippedester à 06:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 septembre 2018

Nos si beaux rêves de jeunesse de Christian Signol

Résultat de recherche d'images pour "nos si beaux rêves de jeunesse tome 2"J'ai lu une trentaine de livres de Christian Signol et si je n'ai jamais vraiment eu de gros coups de coeur, je n'ai jamais été très déçu non plus. 

L'auteur emmène ses lecteurs sur les rives de la Garonne où vivent Etienne et Mélina, deux enfants qui vont à l'école ensemble. Issus de familles assez différentes, les enfants sont pourtant inséparables. 

Mélina est avide de connaissances. Elle vit avec une mère paralysée et un père rustre qui peut être violent. Elle ne pense qu'à une chose : faire des études, devenir institutrice et quitter cette famille et ce village où il ne se passe jamais rien à part des inondations qui lui font peur. Elle a également peur d'un vieux pêcheur qui vit seul sur les rives de la rivière. 

Etienne n'aime pas l'école. Son père veut pourtant qu'il poursuive ses études pour devenir "quelqu'un d'autre que lui", qu'il ait une vie meilleure que la sienne. Mais Etienne n'aime que la rivière; il veut rester là et devenir pêcheur comme son vieil ami.

Les deux enfants grandissent, obtiennent leur certificat d'études, mais seront séparés pendant quelques années. Etienne va travailler pendant que son amie continue à étudier. 

Malheureusement, le père de Mélina meurt et la jeune fille doit rapporter de l'argent. Son oncle la met donc au travail...

Les jeunes gens se retrouveront à Toulouse et seront confrontés à la colère du monde ouvrier. 

1936 sera l'année de tous les rêves, mais de l'autre côté de la frontière allemande, un homme commence à faire parler de lui...

Cette fois, nous n'avons pas droit aux années de guerre. Ouf ! Le récit s'arrête avant, au moment où Etienne s'en va sans grand espoir de revenir, malgré la promesse à celle qui est devenue sa femme et la mère de son enfant...

Un beau récit que je conseille aux amateurs de romans de terroir. Je ne me suis pas ennuyé une seconde avec ce roman. 

 

 

Posté par philippedester à 06:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 septembre 2018

Le mardi sur son 31

challenge mardiPremier livre pour mon "nouveau" challenge : "Sang famille" de Michel Bussi. Un peu confus pour le moment...

L'histoire se passe sur une île anglo-normande (qui n'existe pas en réalité). 

Des adolescents viennent y suivre un stage de planche à voile. 

Deux prisonniers s'échappent de la prison. 

Simon Casanova, jeune homme de 25 ans, est responsable de la sécurité sur l'ile touristique. 

A la page 31, on trouve notamment

" Presque seul à la mairie, sa mission était simple : assurer la sécurité routière auprès des vacanciers. Pour accomplir au mieux cette tâche, il bénéficiait même d'un superbe VTT de fonction, rouge rubis, aux couleurs de la mairie de Saint-Argan, la capitale de l'île de Mornesey."

Posté par philippedester à 05:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 septembre 2018

La trilogie de l'été et Lire sous la contrainte disparait

Le challenge "La trilogie de l'été" s'arrête ici. L'été aussi, je pense. Il reviendra l'an prochain, même s'il n'a pas beaucoup marché cette saison. 

Nous ne sommes que 6 à avoir essayé de réussir ce challenge (Khanel n'a pas adhéré au premier tome de la trilogie qu'elle avait choisie et Manika n'a pas eu le temps de terminer sa trilogie, par manque d'intérêt aussi). 

Les résultats sont, comme d'habitude, sur l'autre blog : ici

Quoi qu'il en soit, ce challenge m'a permis de sortir 3 trilogies de ma bibliothèque. 

On entre dans l'automne et on enterre le challenge "Lire sous la contrainte" ! 

Oui, vous avez bien lu "Lire sous la contrainte" disparait ici. 

bébé pleure

Je vous en explique les deux raisons : 

- J'ai lu des commentaires de lectrices disant qu'elles ne pourraient pas lire sous la contrainte, qu'elles veulent être libres de lire ce qu'elles veulent. C'est qu'elles ne connaissent pas mon challenge. Je crois que le thème que je propose à chaque fois permet une grande liberté. 

- J'ai lu aussi que certaines n'aimaient pas mon logo à cause du couteau qui y figure. 

Nous n'avons sans doute pas le même humour ! 

Si je regarde en arrière, je vois (et je sais) que j'ai des blogueuses fidèles qui me suivent depuis très longtemps, voire depuis le lancement de ce challenge en 2012. Je sais qu'elles seraient déçues si j'abandonnais complètement le challenge. 

Résultat de recherche d'images pour "enfant content"

Alors, n'ayez crainte. Le challenge ressuscite sous un autre titre : "Suivez le thème" et sera accompagné d'un nouveau logo : 

suivez le thème

Rien ne change dans les règles. 

Résultat de recherche d'images pour "ouf !"  Résultat de recherche d'images pour "ouf !"

Et la première contrainte - pardon, il faudra le temps que je m'y fasse - le premier thème est : 

suivez le thème 2

Il faudra donc trouver des titres qui contiennent un mot qui fait penser à un liquide : pluie, eau, larme, sang, vin, rivière, océan, mer, fontaine, cascade, source,... La liste est longue. A vous de trouver le bon mot...

Et on est partis jusqu'au 21 octobre

J'espère ainsi attirer plus de monde, mais je ne vous cache pas que je préférais le premier titre et son logo ! 

Merci à tous ceux qui s'inscriront pour ce challenge. 

Posté par philippedester à 06:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]

08 septembre 2018

Petites surprises sur le chemin du bonheur de Monica Wood

En allant en vacances, nous nous sommes arrêtés à Evreux. J'ai trouvé là une librairie terrrrriiiiiiiiible; j'y serais resté des heures si j'avais eu le temps. Cette librairie vend des livres neufs et d'occasion. Je suis ressorti avec 7 livres. Seulement? Ben oui, il faut pouvoir se limiter parfois ! 

Résultat de recherche d'images pour "Petites surprises sur le chemin du bonheur + blog"Dans les livres neufs, j'ai remarqué celui-ci, un roman que je ne connaissais pas du tout. J'ai été attiré par le titre, par la couverture, par la 4e de couverture : " A 104 ans, Ona Vitkus pensait en avoir fini avec les sentiments. Mais l'arrivée dans sa vie si ordonnée d'un jeune garçon pas comme les autres va tout chambouler. Il a 11 ans, il est petit comme s'il en avait 8, il est passionné des records du Guinness Book, et son air à la fois réservé et enthousiaste la trouble aussitôt. Du jour au lendemain, la vieille dame se trouve embringuée au coeur d'une famille en pleins tourments et dans un voyage inattendu. Chemin faisant, elle découvre que la vie lui réserve encore bien des surprises, mais, surtout, qu'elle a encore beaucoup à offrir à ceux qui croyaient avoir tout perdu..."

Pour moi, c'était comme une évidence, il fallait que je lise ce livre. Pourquoi? Je ne sais trop le dire. Parce que l'héroïne est une très vieille dame et le héros, un petit garçon, que j'aime les rencontres livresques entre un enfant et une vieille personne (plusieurs romans de Yaël Hassan ont ces personnages pour héros et j'aime Yaël Hassan !). Toujours est-il que c'est le seul livre neuf que j'ai acheté. 

Ona Vitkus reçoit de l'aide, une fois par semaine, par un jeune scout. Avec son mauvais caractère de vieille dame seule, elle les "répudie" les uns après les autres ! Arrive alors un garçon différent. Elle lui montre des tours de magie, il compte tout et fait des listes de tout. Il veut faire entrer la vieille dame dans le Guinness Book. L'amitié nait très vite entre ces deux personnages. 

Très vite, on sait que le petit garçon est mort (snif) et c'est son père qui le remplace auprès de la vieille dame...

J'étais très enthousiaste, mais j'ai très vite déchanté. Je me suis vite ennuyé avec ce récit que j'ai abandonné à la page 150 (au tiers du bouquin). J'étais très attaché aux héros (la vieille dame comme le petit) et j'aimais leurs conversations, mais le reste m'a laissé indifférent et prenait, finalement, beaucoup trop de place dans l'histoire. J'ai donc laissé le gamin, avec regret, conter son histoire à d'autres...

 

Posté par philippedester à 07:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 septembre 2018

Olivier ou les trésors templiers, tome 3 des "chevaliers" de Juliette Benzoni

Résultat de recherche d'images pour "olivier ou les trésors templiers"Et voilà le troisième et dernier tome de la trilogie "Les chevaliers". 

Cette trilogie se termine avec la fin des templiers et le trésor qu'ils ont soi-disant caché ! 

Olivier est le fils de Renaud (voir tome 2) et veut absolument consacrer sa vie à Dieu. Devenir moine ne l'attire pas du tout. Il a besoin d'action et de découvertes. Il a besoin de manier l'épée. Il sera templier ne tenant pas compte de l'avis de ses parents qui lui voyait un tout autre avenir. 

Mais voilà, les templiers sont plutôt décriés et, sous le règne de Philippe le Bel, ils sont arrêtés et exécutés. 

Olivier parvient à fuir et à cacher l'arche d'Alliance qui contient les tablettes de la loi écrites par la main de Dieu à l'époque de Moïse. 

Olivier devra vivre caché, mais gardera ses convictions profondes en lui, toujours prêt à aider la veuve et l'orphelin (et aussi ses amis, les femmes, tous ceux qui ont une importance dans sa vie).

Il sera soumis à de rudes épreuves, mais le roi, pour une fois, sera clément et lui laissera la vie sauve à condition de quitter la France et de retourner dans sa Provence natale...

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Trilogie et séries de l'été". 

trilogie de l'étéLes chevaliers, tome 3

Challenge réussi ! J'ai lu les 3 trilogies prévues avant l'été. 

 

Posté par philippedester à 21:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le mardi sur son 31

challenge mardiTout d'abord, j'espère que la rentrée s'est bien passée pour ceux qui recommençaient le 3 et puis je souhaite une bonne rentrée à ceux pour qui l'heure approche. 

En cette semaine de rentrée, j'ai retrouvé Christian Signol, un auteur que j'ai un peu délaissé. "Nos si beaux rêves de jeunesse" raconte l'histoire de deux enfants, Etienne et Mélina. Le premier veut quitter l'école le plus vite possible contre le désir de ses parents et la deuxième veut devenir institutrice, mais ses parents veulent qu'elle travaille...

A la page 31, on trouve notamment : 

" - Eh bien moi, je ne partirai jamais. Je veux rester près du fleuve. 

Elle l'observa avec une stupéfaction navrée, ne sachant s'il était sincère ou pas. 

- Tu m'emmèneras et on partira loin d'ici ! répéta-t-elle. 

- Non ! répliqua Etienne. Jamais ! "

Posté par philippedester à 08:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]