D'un livre à l'autre

27 juin 2017

Le mardi sur son 31

challenge mardi

En cette dernière semaine avant les vacances, j'ai commencé "Gravé dans le sable" de Michel Bussi, un auteur que j'affectionne tout particulièrement. 

Pour l'instant, je ne peux pas dire grand-chose de ce livre. L'histoire commence en juin 1944 en Normandie. Des rangers américains sont prêts à se faire dégommer. Ils doivent tirer un numéro au sort. Ces jeunes partiront au casse-pipe dans l'ordre chronologique, les premiers auront plus de "chance" de se faire tuer... Un tirage au sort qui décidera de la vie et de la mort de chacun...

A la page 31, on trouve notamment

- Voyons, LIson, les Américains n'abandonnent pas leurs blessés. Ils les emmènent, ils les soignent...

- Tu parles! Tu parles s'ils ont le temps de vérifier, avec les Allemands qui leur tirent dessus... Les blessés, c'est le travail des civils!

Posté par philippedester à 06:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]


24 juin 2017

Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

Résultat de recherche d'imagesAvec ce nouveau roman de Pierre Lemaitre, on est loin des enquêtes du commissaire Verhoeven ou du polar très addictif qu'est "Robe de marié". Pour qualifier celui-ci, je ne trouve qu'un mot : "banal". 

J'avais été déçu de "Au revoir là-haut" même si la plupart des critiques sont très positives, je le suis à nouveau ici, avec ce roman que j'ai jugé sans grand intérêt.

Antoine vit seul avec sa mère qui n'a jamais voulu qu'il ait un animal. Il s'est donc pris d'amitié pour le chien du voisin, mais le canidé se fait renverser par un chauffard. Le voisin achève son animal d'une balle dans le ventre. Antoine se venge sur le petit Rémi, le fils du voisin, et le frappe avec un bâton. Malheureusement le gamin est tué sur le coup. Antoine ne sait plus quoi faire. Finalement, il décide de cacher le corps. Commence alors une vie de mensonges...

A tout moment, Antoine pense être interrogé par les flics et craquer. Il s'imagine aussi qu'une preuve sera trouvée contre lui lorsqu'on découvrira le corps du petit garçon, d'autant plus qu'il a perdu sa montre dans l'aventure.

Mais les années passent et Antoine n'est pas inquiété. Pourtant, tout est remis en question douze ans plus tard lorsque le bois dans lequel il a caché le corps est transformé en parc d'attractions. Le cadavre refait surface... 

J'aurais pu apprécier cette histoire dans une nouvelle courte,mais là, même si le livre ne compte que 280 pages, je me suis ennuyé. Rien ne se passe. Le lecteur a droit aux pensées contradictoires d'Antoine pendant tout le récit. La montre, seul objet qui aurait pu envoyer Antoine en prison, est bien vite oubliée pour réapparaitre en fin de récit. Il me semble évident qu'Antoine devait partir à sa recherche directement. Il était primordial de la retrouver...

Banale donc, cette histoire !

smiley 2

Posté par philippedester à 06:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 juin 2017

De tes nouvelles d'Agnès Ledig

De tes nouvelles par LedigComme j'ai beaucoup aimé les premiers romans d'Agnès Ledig, j'avais hâte de lire son nouveau bouquin "De tes nouvelles". Puis j'ai lu des critiques négatives et ça m'a refroidi un peu. Ensuite j'ai vu que c'était la suite de "On regrettera plus tard" dont je ne me souvenais plus trop. J'ai hésité, finalement, je me suis lancé et je n'ai pas été déçu. 

Dans ce roman, on retrouve les mêmes personnages que dans le tome précédent : 

Anna-Nina, orpheline de mère et Eric, son père, qui sont arrivés par un soir de tempête avec leur roulotte chez Valentine qui vit avec son presque grand-père, Gustave. 

Enfin il y a Gaël, le bon gros collègue de Valentine que son épouse vient de quitter pour une femme ! 

Tout ce petit monde vit en parfaite harmonie. Anna-Nina est adorable, elle va, pour la première fois, suivre une année de cours à l'école primaire (c'est son père qui s'est toujours chargé de son éducation). Eric et Valentine sont amants, mais gardent un brin de liberté. Eric qui n'a pas encore fait le deuil de sa femme hésite à s'engager. 

Gustave a trouvé en eux une famille. Il a perdu la sienne pendant la guerre. 

Et Gaël a décidé de devenir quelqu'un d'autre en commençant par perdre quelques dizaines de kilos, aidé en ça par Valentine qui va lui concocter des petits plats diététiques et Eric qui va le faire suer dans le sport. 

Tous ces personnages sont attachants, délicats, aimants, serviables, ... Bon, oui, c'est vrai, ils viennent un peu de la famille "Bisounours", mais c'est bon de "rencontrer" ce genre de personnes, non? Surtout dans le monde actuel...

Deux choses m'ont quand même dérangé dans ce bouquin : 

1. Valentine et Eric racontent l'histoire à tour de rôle. L'ensemble est donc écrit à la première personne. Mais il n'est pas toujours possible de savoir directement lequel des deux s'exprime...

2. Un nouveau personnage apparaît dans ce tome : un bûcheron, divorcé, un peu animal, qui sent la forêt et la sueur, et qui séduit Valentine. Elle éprouve pour l'homme des bois une attirance bestiale mal venue dans sa situation, à savoir les liens qui viennent de se nouer avec le père d'Anna-Lina. Ça peut arriver sans doute, mais moi, ça m'a gêné. 

Sinon, j'ai beaucoup aimé cette histoire. J'adhère complètement au style d'Agnès Ledig. J'aime ses personnages, les sentiments qui émergent de l'ensemble et le côté "livres qui font du bien" de tous ces romans. On ne retrouve pas ici la tristesse qui se dégage de "Juste avant le bonheur" ou de "Pars avec lui". 

Merci à M. pour ce joli cadeau. 

smiley 1

Posté par philippedester à 06:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juin 2017

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Cette semaine, je lis "La dernière des Stanfield" de Marc Levy, un titre très différent de ses précédents. Trois époques et différents personnages dans chaque période font qu'il est assez difficile de s'y retrouver. J'avance doucement mais sûrement dans ma lecture, je suis à la page 260 et les écheveaux ne sont pas encore démêlés. 

J'aime ou pas? Je crois que je ne le saurai qu'à la fin !!!

Eleanor-Rigby (ça ne s'invente pas ! mais si justement ! ) reçoit une lettre anonyme après la mort de sa mère. Le corbeau lui annonce que cette dernière a eu un passé plutôt mouvementé et lui donne rendez-vous à Baltimore. 

Qu'auriez-vous fait à sa place? Probablement la même chose qu'elle...

A la page 31, on trouve notamment

- Ne me dis pas que tu crois un mot de tout ça? demanda-t-elle.

- Je n'en sais rien... mais pourquoi quelqu'un perdrait-il son temps à écrire ce genre de choses s'il ne s'agit que de mensonges? lui répondis-je.

- Parce qu'il y a des tarés partout, prêts à tout et à n'importe quoi pour te faire du mal.

- Pas à moi, Maggie. Tu vas trouver ma vie ennuyeuse, mais je ne me connais pas d'ennemis.

- Un homme que tu aurais fait souffrir?

- J'aimerais bien, mais de ce côté-là c'est le désert à perte d'horizon. 

Posté par philippedester à 06:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 juin 2017

Insomnies en noir

Résultat de recherche d'images pour "insomnies en noir 2013"C'est tout d'abord le nom "Harlan Coben" qui a attiré mon regard sur un étal, au marché. Je n'avais pas vu tout de suite le verbe en blanc "présente". Je pensais donc qu'il s'agissait d'un roman encore non lu de l'auteur. Intrigué, je l'ai pris en main et j'ai vu qu'il s'agissait d'un recueil de nouvelles. J'aime ces histoires courtes; j'en lis de temps en temps, j'ai donc embarqué ce pavé de plus de 500 pages. 

1) La première histoire policière a été écrite par Brock Adams et s'intitule "Audacieuse". 

Audacieuse est le nom que Gérald donne à la jeune voleuse qu'il rencontre. La jeune fille refuse de lui donner son nom. Elle a 16 ans, lui 74. Le veuf l'invite à séjourner chez lui ... sans ambiguïté.

Un jour, il voit la photo de sa protégée sur un avis de recherche. La jeune fugueuse est recherchée par ses parents...

Une très belle histoire (trop courte) de deux solitudes qui se rencontrent...

2) Eric Barnes dans "Quelque chose de joli" raconte l'histoire d'une bande de jeunes qui pénètrent dans les habitations et mettent le feu à des garages. L'auteur intercale des paragraphes relatant l'enfance de ces délinquants.

3) "Table rase" de Lawrence Block a choisi comme héroïne une jeune femme qui lève les hommes pour ensuite les tuer. Souvenirs d'enfance et d'inceste...

4) "Qui m'a volé ma guenon" de David Corbett et Luis Alberto Urrea raconte l'histoire d'un type à qui on a volé son accordéon qu'il tenait de son grand-père. Un Mexicain lui a demandé d'écrire une chanson pour la femme qu'il aime, cette fameuse guenon qu'on retrouve dans le titre et que le chanteur retrouvera sans tête dans son bus...

5) Dans "En patrouille", Brenda Dubois fait participer une journaliste à une patrouille de police. Lors de l'attaque d'une bijouterie, la journaliste en question profite de l'occasion pour se remplir les poches...

6) Une querelle familiale tourne au drame lorsqu'une femme est tuée par balle. Qui a tiré? Le mari ou le policier appelé sur place?C'est à lire dans "Parfois c'est une hyène" de Loren D. Estleman

7) Beth Ann Fennelly et Tom Frankin nous parle de la crue du Mississippi en 1927 dans "Ce que mes mains veulent".

8) Mensonges et trahisons dans "La possibilité d'un crime" d'Ernest J. Finney ou à qui faire confiance? 

9) Deux veufs retraités se rencontrent lors de séances de chimio. Il leur reste peu de temps à vivre. Alors autant vivre ces derniers mois en faisant le bien, même si le bien s'exprime dans un meurtre... A lire dans "Traversée en solitaire" d'Ed Gorman.

10) James Grady jette quelques lumières sur les arcanes complexes du terrorisme dans "Destiny City". 

11) "Tueur de tueurs" de Chris F.Holm raconte l'histoire d'un type payé pour tuer celui qui veut votre peau ! 

12) Attaque d'une table de poker dans "A l'ouest de nulle part" de Harry Hunsicker.

13) Un témoin d'un meurtre d'enfant n'ose pas se manifester par peur des représailles. C'est dans "Tueur d'enfant" de Richard Lance. Une de mes nouvelles préférées. 

14) Retour de guerre après 4 ans d'absence pour "Pluie d'étoiles" de Joe E. Lansdale

15) Charles Mccarry nous parle d'un coup d'Etat dans "Le dernier maillon de la chaine". 

16) Une de mes préférées : "Diamond alley" de Dennis McFadden, nouvelle dans laquelle une jeune fille est assassinée.

17) Les habitants d'un village veulent chasser un couple et leurs enfants dans "Le dernier cottage" de Christopher Merkner, mais cela tourne au drame. 

18) Je n'ai rien compris à la nouvelle "Le coeur comme un ballon" d'Andrew Riconda.

19) La mère d'une détective mène l'enquête dans le cadre d'une disparition d'enfant dans "Chin Yong Yun" de S.J.Rozan.

20) Un mort refait surface dans "Mort depuis longtemps" de Mickey Spillane et Max Allan Collins

 J'ai été plutôt déçu par ce recueil de nouvelles. Je m'attendais à lire des textes dignes de Maxime Chattam ou Karine Giebel, mais non, ces nouvelles sont plutôt grises que noires. Pas de chute inattendue ! Or, c'est ce que j'attends dans la lecture d'une nouvelle. 

Pas fameuses, je trouve, toutes ces nouvelles qui ont reçu des prix divers ! 

Dernier livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte" qu'on retrouvera en septembre. Promis ! 

challenge Lire sous la contrainte

 

 

 

 

 

 

 

Posté par philippedester à 06:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


13 juin 2017

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Cette semaine, après avoir lu "De tes nouvelles" d'Agnès Ledig, je me suis lancé sur le dernier titre de Pierre Lemaitre : "Trois jours et une vie". J'avais beaucoup aimé ses thrillers. Par contre, je n'ai pas apprécié son Goncourt 2013 "Au revoir là-haut". 

En colère, Antoine, 12 ans, frappe son petit copain Rémi, âgé de 6 ans et, malheureusement, le tue. Antoine ne voit qu'une seule solution : cacher le corps du petit. Pourra-t-il mentir aux gens qui l'entourent et aux gendarmes...?

A la page 31, on trouve notamment

"Il doit prendre une décision, mais quelque chose lui dit que c'est déjà fait : il va rentrer à la maison, ne rien dire, monter dans sa chambre comme s'il n'en était jamais sorti, qui pourra deviner que c'est lui

Posté par philippedester à 19:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 juin 2017

Vent africain de Christine Arnothy

Voilà une bonne surprise, un roman qui m'a plu bien plus que ce que je pensais. Ce livre est resté dans ma bibliothèque pendant des années. Je n'arrivais pas à l'en sortir. Pourquoi? Le titre? Son aspect un peu vieillot? Le résumé de la 4e de couverture qui ne m'a pas séduit? 

C'est grâce à mon challenge que je me suis enfin décidé à le lire et j'ai beaucoup aimé cette histoire qui fait voyager le lecteur de l'Amérique à l'Afrique, du fric à gogo américain à la préservation de la nature africaine. Le safari est aussi un passage agréable du livre.

Mais commençons par le commencement. Eric Landler vient d'une famille modeste et a été abandonné par sa mère très jeune. Il n'a qu'une idée en tête : devenir riche, puissant et vivre en Amérique.

Mais c'est plus facile à dire qu'à faire ! 

A Paris, il rencontre un riche Américain à qui il ment en se faisant passer pour ce qu'il n'est pas. Le type l'invite chez lui afin de participer à des rencontres de tennis. 

Un premier pas est fait : Eric se trouve maintenant en Amérique...pour quelques semaines. Mais comment y rester et obtenir la "green caard" nécessaire à son installation au pays de l'oncle Sam?

Résultat de recherche d'images pour "vent africain christine arnothy"La meilleure solution est le mariage. Chez son hôte, il rencontre une riche héritière, à la tête d'une immense fortune, veuve, agréable. Par le mensonge et des actes bien réfléchis, il arrive à épouser la belle. La deuxième étape de son plan est franchie ! 

Angie Ferguson voudrait quitter l'Amérique pour l'Afrique et consacrer son temps et son argent à la sauvegarde des animaux. Les animaux, Eric n'en a vraiment rien à faire ! Et pourtant, le voilà obligé de suivre sa femme sur le continent noir...

Mais peut-on vivre indéfiniment dans le mensonge? Et comment réagir quand son épouse lui annonce qu'elle a engagé des détectives privés pour enquêter sur son passé et qu'il va tout perdre : emploi, argent, pouvoir,...? Par la violence? 

Ce n'était pas prémédité, mais Eric tue sa femme. Cette fois, il va tout perdre, à moins que... Le voyage en Afrique est prévu, préparé, organisé,... Eric pourrait peut-être partir, emmenant avec lui une femme qui accepterait de jouer le rôle de son épouse.

Le temps presse. Eric part à la recherche de la femme idéale...mais c'est sans compter sur la présence d'un maitre chanteur qui en veut à son argent, à son pouvoir, à son emploi...

Un très bon livre, selon moi, avec des personnages bien campés, une histoire qui tient debout (par quelques ficelles quand même) et un certain suspense. 

smiley 1

Je viens d'apprendre que le livre comporte une suite "La piste africaine". Je ne sais pas si je vais l'acheter car les critiques sur le Net sont moins bonnes que pour celui-ci. 

challenge Lire sous la contrainte10e  livre lu pour le challenge

 

Posté par philippedester à 07:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

Lire sous la contrainte 33e session et la trilogie de l'été

challenge Lire sous la contrainte

Nous voilà au bout de mon dernier challenge avant l'été. Je remercie tout d'abord toutes celles qui ont y été fidèles cette année encore. Certaines sont là depuis le début, c'est-à-dire presque 5 ans. 

Cette session a été suivie par 13 personnes, moi y compris. 35 livres ont été lus et mon challenge m'a permis de sortir 10 livres de ma bibliothèque. Certains y étaient depuis plusieurs années. 

Je reprendrai ce challenge en septembre car il me permet de faire baisser un peu ma PAL. J'ai déjà la contraine en tête...

Comme d'habitude, vous trouverez les résultats de cette session sur le blog qui est consacré aux challenges en cliquant ici (http://phildes2.canalblog.com/).

Pour l'été, je reprends le challenge "La trilogie de l'été". L'année dernière, j'y avais ajouté "les séries de l'été". Le nombre de livres lus pouvaient être supérieur à trois. 

trilogie de l'été

Cette année, je modifie encore un peu mon challenge pour permettre à ceux qui voudraient participer mais n'ont pas de trilogie de s'inscrire quand même. Je propose de lire au minimum trois livres du même auteur.

Vous avez donc le choix entre : 

1. la trilogie

2. la série

3. trois romans du même auteur

C'est plus facile, non? Je vous attends (vous espère) nombreux cette fois-ci...

Vous pouvez utiliser le même logo pour les trois. 

Bonnes vacances et bonnes lectures à toutes et tous.

Rendez-vous pour la reprise de "Lire sous la contrainte" et pour les résultats de "La série de l'été" le 10 septembre.

Résultat de recherche d'images pour "bonnes vacances + bébé"

 

 

Posté par philippedester à 06:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

07 juin 2017

Obligations funèbres de Phil Lovesey

Résultat de recherche d'images pour "obligations funèbres phil lovesey"Il y a des livres qui attendent d'être lus dans ma bibliothèque depuis des années, pour ne pas dire des dizaines d'années. Mon challenge me permet d'en retirer un de temps en temps. 

Je ne connaissais ni l'auteur ni le titre de ce roman, mais le résumé me tentait. Une belle découverte ! 

L'histoire commence en 1969, Chloé vient de tuer son père. Son intention était de faire cesser ses souffrances comme lui le faisait avec les animaux (il était vétérinaire). Elle était trop petite pour comprendre la notion de vie et de mort. Elle était trop petite pour être condamnée par la justice pour cet acte irresponsable. Mais sa mère, elle, n'a pas supporté de vivre avec le meurtrier de son mari. Elle a confié la petite à sa soeur et s'est enfuie avec un amant.

La petite a vécu dans la maison de retraite que tenait sa tante. Elle y a croisé beaucoup de souffrances. Bizarrement, des "vieux" sont morts de manière inexpliquée. Personne n'a soupçonné la petite, personne, sauf sa tante qui était persuadée que sa fille adoptive était une meurtrière. A 16 ans, elle l'a chassée...

Trente ans après la mort du vétérinaire, une vieille dame est assassinée. La police met le meurtre sur le dos d'un chauffeur de taxi, ex-taulard pas très net. 

Chloé ne supporte pas ça ! Cet idiot lui a volé la vedette ! Vite, il faut qu'elle trouve une autre victime, une autre personne qui souffre, qu'elle pourra délivrer comme elle a délivré la vieille dame...

Un roman qui tient en haleine tout au long du récit même si le lecteur sait qui est l'assassin, ce qui n'est pas courant dans un polar. Un premier roman de qualité, même si tout n'est pas toujours crédible. Des surprises ponctuent le roman, mais je ne vous en dis pas plus. 

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte

 

Posté par philippedester à 05:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

06 juin 2017

Le mardi sur son 31

challenge mardi

Cette semaine, je lis un roman qui patiente dans ma bibliothèque depuis des années. Il y a une éternité que je n'ai plus rien lu de cette auteure. "J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir", ça vous dit quelque chose? C'est Christine Arnothy. Le titre de ce roman :"Vent africain", un titre qui convient pour mon challenge. J'aime beaucoup cette lecture. 

Eric a de l'ambition. Issu d'une famille pauvre, il veut de l'argent, du pouvoir et vivre en Amérique. Il rencontre un riche Américain qui l'invite chez lui. Mais peut-on vivre dans le mensonge?

A la page 31, on trouve notamment

"Mais oui, dit-il d'un air gourmand. Mais oui. Allez, Landler, allez vers l'étranger si le coeur vous en dit. Un jour, vous comprendrez que rien n'égale la beauté de notre pays. A quoi bon courir ailleurs?"

Posté par philippedester à 05:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]