D'un livre à l'autre

22 mars 2019

Ne les crois pas de Sebastian Fitzek

Il y a pas mal de temps que je n'ai plus eu un gros coup de coeur et comme j'ai beaucoup aimé "Thérapie" de Sebastian Fitzek, j'ai tenté un deuxième roman, mais je passe encore à côté du coup de coeur.

Savez-vous ce que j'ai dit à ma femme hier soir pour qu'elle arrête de me bassiner les oreilles? 

Résultat de recherche d'images pour "ne les crois pas fitzek"

Yann attend sa fiancée. Elle ne doit plus tarder. Un coup de téléphone. La liaison est mauvaise, mais il comprend distinctement la phrase : "Quoi qu'ils disent...ne les crois pas...".

Il n'a pas encore raccroché qu'on sonne à sa porte. Ce sont des policiers qui lui annoncent la mort de sa fiancée. 

C'est évidemment impossible puisqu'elle est encore en ligne quand l'annonce lui est faite.

Pendant 8 mois, il va remuer ciel et terre pour retrouver Leoni qui a disparu ce jour-là. 

Comme rien ne bouge, il va prendre le taureau par les cornes et commettre un acte qui l'enverra droit en prison : une prise d'otages. Il ne sait évidemment pas que sa démarche va causer des ennuis à sa fiancée qui se cache en attendant le procès pendant lequel elle doit témoigner contre son père...

J'ai trouvé que ce polar n'était pas convaincant et manquait de crédibilité sinon le suspense est bien présent et le lecteur tourne les pages avec avidité, mais l'ensemble ne m'a pas convaincu. Bien sûr, comme dans tous les polars, le coupable est celui qu'on attend le moins ! 

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte

Posté par philippedester à 21:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


20 mars 2019

Je ne sais pas dire je t'aime de Nicolas Robin

Après avoir lu et aimé "Roland est mort", j'ai eu envie de lire un autre titre de Nicolas Robin. Et comme chaque soir, je me dis : 

Résultat de recherche d'images pour "nicolas robin je ne sais pas dire je t'aime"

Eh bien, j'ai trouvé ce deuxième titre beaucoup moins bien que le précédent. 

Plusieurs personnages, plusieurs histoires qui se rejoignent de temps en temps. Il y a Francine, fille de Boche, qui voudrait bien connaitre l'avis de sa mère sur sa naissance, mais sa maman est décédée et elle ne peut plus rien lui demander. 

Il y a Juliette qui vend des chaussures de marque allemande. Voilà toute sa vie. Elle rêve de rencontrer le grand amour.

Il y a Joachim qui se fait larguer en direct dans une émission de télé-réalité.

Il y a Ben, homo, qui voit son couple aller à vau-l'eau. 

Tous ces personnages n'ont pas une vie passionnante et n'ont pas réussi à me passionner ! 

Un livre qui se lit facilement, mais qui n'apporte rien. 

Grosse déception. 

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte

Posté par philippedester à 06:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mars 2019

Le mardi sur son 31

challenge mardiCette semaine, je me suis lancé dans la découverte de Bernard Minier avec un pavé de 700 pages : "N'éteins pas la lumière". Je suis complètement accro ! Un thriller psychologique, un page-turner, un roman qu'on ne peut plus lâcher une fois commencé. 

Christine ne sait pas ce qui lui arrive. En quelques jours, elle a tout perdu : son fiancé, son travail et a plongé dans l'enfer. Tout commence par une lettre déposée dans sa boite : le soir du 24 décembre, quelqu'un va se suicider. Cette lettre est un appel à l'aide, mais n'est pas signée. Que faire?...

A la page 31, on trouve notamment

"Le soir de Noël, une personne dans cette ville ou pas loin s'apprêtait à en finir avec la vie - ou l'avait peut-être déjà fait... Et Christine était la seule à savoir. Et elle n'avait aucun moyen de l'éviter, car la personne qui était censée lire cette lettre ce soir (cette lettre qui était aussi, selon toute évidence, un appel au secours) ne la lirait pas..."

 

Posté par philippedester à 06:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 mars 2019

Aux petits mots les grands remèdes de Michaël Uras

Hier soir, en me couchant, ma femme se plaignait de divers maux, je lui ai répondu : 

Résultat de recherche d'images pour "aux petits mots les grands remèdes"

Je ne vous parle pas de la suite...

Un titre qui fait tilt, une couverture qui donne envie de lire la 4e de couverture. Un résumé qui parle de bibliothérapie; il ne m'en fallait pas plus pour sauter sur ce livre...qui m'a finalement déçu. 

J'ai aimé les différentes références à des romans connus ou pas, les différentes citations d'auteurs, mais l'histoire, en elle-même, ne m'a pas touché. 

Etant passionné de livres depuis sa plus tendre enfance, Alex est devenu bibliothérapeute. Ce travail consiste à soigner les problèmes des gens en leur conseillant des lectures. Quel beau métier, n'est-ce pas?

Dans le cadre de son métier, il va rencontrer Yann, un adolescent fragile qui a perdu la voix, Robert, étouffé par son travail qui ne sait plus comment parler à sa femme, Anthony, une star du football. 

Mais qui aidera Alex à soigner ses maux, lui qui vient d'être abandonné par la femme de sa vie?

Un livre, pour moi, sans grand intérêt si ce n'est celui de rencontrer d'autres livres et auteurs...

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte

 

Posté par philippedester à 21:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mars 2019

Notre vie à trois de Colline Hoarau

Notre vie à trois par Hoarau"Notre vie à trois". A quoi ce titre vous fait-il penser? Un homme avec deux femmes? Une femme avec deux hommes? Autre chose?

"Notre vie à trois" est un livre que j'ai reçu en SP et j'en remercie ici l'auteure. Ce n'est pas vraiment un roman, mais plutôt un témoignage sur la vie avec la maladie de Parkinson. 

Ce livre n'est pas larmoyant, se veut pédagogique afin que les lecteurs connaissent mieux cette maladie et que les malades et leurs proches se sentent mieux compris. 

Que sait-on finalement de cette maladie si on n'en est (heureusement) pas atteint ou si on n'a pas un proche qui la subit? 

La maladie d'Achille est tellement prenante qu'elle s'insinue dans la vie du couple comme une troisième personne qui vivrait avec lui, d'où le titre bien choisi du bouquin. 

Colline Hoarau explique, par des mots simples, tout ce que cette maladie implique dans le quotidien. Plus rien ne se fait automatiquement, chaque geste doit être réfléchi. Il faut ajouter à ça le regard des autres toujours blessant même s'il est fait de pitié ! 

Achille et Orchidée donnent chacun leur point de vue sur la maladie. Ils se rejoignent pour exprimer leur souffrance à tous deux. 

Un roman-témoignage très émouvant à lire pour en savoir plus sur cette maladie, même si elle ne nous touche (heureusement) pas. 

Merci, Colline, pour ce très beau roman. 

 

Posté par philippedester à 06:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 mars 2019

Le mardi sur son 31

challenge mardiEn ce mardi, je lis un polar d'un auteur que je ne connais pas : François-Xavier Dillard. J'ai reçu "Ne dis rien à papa" en cadeau et je le dévore seulement c'est tellement complexe que j'ai du mal, pour le moment, d'en parler. 

Des meurtres ont lieu : tous des médecins. En cherchant un peu, on découvre qu'ils ont tous fait leurs études en même temps dans la même université. 

Ce qui les relie bien des années plus tard : un acte qu'ils ont commis collectivement. Et comme la vengeance est un plat qui se mange froid...

A la page 31, on trouve notamment

- "Victor, tu es là? Victor, je sais que tu es là... Arrête ça. Je dois te voir... Maintenant."

J'ai hâte de connaitre le fin mot de l'histoire ! 

Posté par philippedester à 06:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 mars 2019

Les mémoires d'un elfe d'Adenora Ker

Résultat de recherche d'images pour "les mémoires d'un elfe"Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre de fantasy. Non, ce n'est pas mon style, mais j'ai voulu acheter un roman des éditions du Saule et comme j'ai "rencontré" Adenora Ker, j'ai choisi son livre à la belle couverture. 

"Les mémoires d'un elfe" est bien un livre de type fantasy, mais pas complètement. Il est mieux que ça car s'il parle de fées, d'elfes, de gnomes, il raconte aussi des rencontres avec Merlin l'enchanteur, avec le roi Arthur ou encore Léonard de Vinci. 

Si je n'ai pas été intéressé par le début du livre, j'ai accroché à partir de ces rencontres pour finalement bien aimer ce bouquin.

Une petite fille de 12 ans va voir sa grand-tante à l'hospice tous les mercredis. Une obligation qui l'ennuie profondément. 

Un jour, elle fait la rencontre d'une vieille dame étrange, à la longue chevelure blanche et aux yeux d'ambre. Il s'agit d'Alayanne, la dernière représentante du peuple des elfes. 

Alayanne emmènera la petite Alywen dans des aventures surprenantes où elle rencontrera les personnages que j'ai cités plus haut. 

Un très bon roman pour les amateurs du genre et même pour d'autres puisque je ne suis pas fan du tout de fantasy et que j'ai lu ce livre avec plaisir...

 Livre lu dans le cadre du challenge "jeunesse"  de Muti

1/65

Posté par philippedester à 19:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 mars 2019

La journée mondiale de la gentillesse de Jacqueline Daussin

Résultat de recherche d'images pour "la journée mondiale de la gentillesse nouvelles"Merci aux éditions Quadrature pour cette nouvelle collaboration. 

Les éditions Quadrature ne publient que des nouvelles, ce qui est plutôt rare. Et les nouvelles qu'ils choisissent sont, en général, de qualité. Pas d'erreurs grammaticales ou orthographiques. Du bon travail ! 

Je n'aime pas lire un recueil en une fois. Je lis donc 2-3 histoires entre chaque roman. 

Jacqueline Daussin a déjà publié un recueil en 2009 : "Et je fais quoi, moi, maintenant?". 

Celui-ci est composé de nouvelles très bien écrites, assez courtes (ce que je regrette chaque fois) et intéressantes. Je regrette un peu que les chutes tombent souvent à plat, sans surprise. Moi, ce que j'aime, c'est une fin inattendue ou ouverte qui laisse l'imagination de l'auteur libre de continuer la nouvelle. Ce que je n'ai pas trouvé ici. 

Je n'ai pas vraiment trouvé de lien entre les textes et le titre, mais pour moi cela n'a pas d'importance. 

Les amateurs de textes courts seront enchantés de ce recueil...

Posté par philippedester à 05:58 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mars 2019

Le mardi sur son 31

challenge mardiA la recherche d'un coup de coeur, je me suis lancé dans un roman de Karine Giebel : "Satan était un ange". Et il se pourrait bien que cette lecture soit un coup de coeur. Affaire à suivre...

François Davin est avocat, a consacré sa vie à son boulot au détriment d'autres choses. Quand on lui annonce qu'il n'en a plus que pour quelques mois à vivre, il fuit. Il abandonne tout, prend sa voiture et roule...vers nulle part. 

En route, il prend un auto-stoppeur, Paul, qui s'avère être quelqu'un de pas très fréquentable...

A la page 33 (un poème de Baudelaire à la page 31), on trouve notamment

"Il pourrait empocher les clés laissées sur le minibar pour tirer la BM. Avec, en prime, le portefeuille du conducteur contenant la MasterCard dont il a discrètement mémorisé le code cette nuit, lorsque Davin payait la note du bar. Question d'habitude."

Posté par philippedester à 06:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 mars 2019

13 à table

Résultat de recherche d'images pour "13 à table 2019"Comme chaque année, j'ai acheté le recueil de nouvelles vendu au profit des restaurants du coeur. Un livre vendu = repas ! L'occasion de découvrir certains auteurs inconnus et d'en retrouver d'autres dans un autre registre peut-être. 

1) L'apparition de Philippe Besson raconte une simple histoire d'amour, une séparation suivie de retrouvailles. 
Un auteur que je n'ai pas encore lu. 

2) Laissée-pour-compte de Françoise Bourdin raconte l'histoire d'une femme seule. Elle organise une fête chez elle en espérant y trouver le grand amour. Quand il semble se présenter, la dame est déçue : le type est accompagné d'un garçon qui semble très proche de lui ! 
Une auteure que je lis de temps en temps. 

3) Le point d'émergence de Maxime Chattam. L'auteur est plutôt gentil dans cette nouvelle, mais réserve quand même une surprise à ses lecteurs ! 

4) Big Real Park de François d'Epenoux. Un auteur que je ne connais pas. Une nouvelle futuriste qui fait réfléchir sur ce que nous faisons subir à la planète. 

5) Nuit d'ivresse d'Eric Giacometti et Jacques Ravenne. Ivre, un homme a des visions et voit des moines enterrer une jeune fille vivante...

6) Dans les bras des étoiles de Karine Giebel m'a beaucoup plu. On peut dire que l'auteure est douée pour coincer le lecteur, même si elle écrit autre chose qu'un thriller. Ici, c'est l'histoire d'un SDF et de son chien. Je ne vous en dis pas plus. 

7) Philippe Jaenada est un auteur que je ne connais pas. Je le découvre avec "Une vie, des fêtes". A la manière de Stéphane Bern, il nous relate ici la vie de Marguerite Japy, épouse Steinheil, une célèbre salonnière et demi-mondaine française. 

8) Je ne connais pas non plus Alexandra Lapierre. Sa nouvelle "Bulles amères" ne crée aucune surprise et j'ai deviné tout de suite la fin. 

9) Agnès Martin-Lugand dans sa "Crémaillère" prépare une fête qui sera différente de celle qu'elle espérait ! 

10) Drôle de titre pour Véronique Ovaldé :"Je suis longtemps restée une clématite". Une jeune fille, orpheline de mère, vit en osmose avec son père.

11) J'ai beaucoup aimé la nouvelle de Tatiana de Rosnay. Elle s'intitule "Trouble-fête" et nous raconte l'histoire d'une femme parfaite qui organise une fête pour les 60 ans de son mari. 

12) J'ai aimé aussi "La fête des voisins " de Leila Slimani. Une femme est prisonnière chez elle. Son mari l'enferme, chaque matin, avant de partir. Elle passe son temps à regarder ce qu'il se passe chez ses voisins.

13) La nouvelle intitulée "Le gout des fraises" d'une auteure qui m'est inconnue, Alice Zeniter, m'a laissé totalement indifférent. 

En résumé, les nouvelles que j'ai préférées : celles de Karine Giebel, de Tatiana de Rosnay et de Leila Slimani. 

 

 

Posté par philippedester à 21:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,