sans-defenseRetour des deux amis justiciers, Myron et Win, dans ce roman d'Harlan Coben. Le duo de choc part, cette fois, à la recherche de Rhys et Patrick, deux garçons enlevés dix ans plus tôt. 

Londres, dix ans plus tôt, deux amis qui jouaient ensemble disparaissent sans laisser de traces. Ils étaient gardés par la nounou. Une demande de rançon suit. Les parents réunissent l'argent, mais les enfants ne réapparaissent pas. 

Dix ans plus tard, Win reçoit un mail anonyme lui signifiant que les enfants devenus ados tapinent dans une ruelle. Il y va, croit reconnaitre Patrick qu'il sauve en tuant trois hommes, mais le jeune homme disparait à nouveau. 

Où Win a-t-il mis les pieds? Dans un réseau de pédophilie et de prostitution? Win rencontre un type qui s'est enrichi avec ce commerce abject. 

Il appelle son ami Myron à l'aide. L'ancien basketteur/agent sportif/détective saute dans le jet privé de Win afin de rejoindre son ami qu'il n'a plus vu depuis un an. 

Myron Bolitar délivrera Patrick (mais est-ce bien lui?) des mains de ses ravisseurs, mais Rhys, un cousin de Win, reste introuvable. Traumatisé, Patrick est muet. Il ne veut rien dévoiler des dix années passées. Pourtant, pour sauver Rhys, il faudra bien le bousculer un peu...

J'ai l'habitude de dire que Coben ne me déçoit jamais. Cette fois, je n'ai pas trop accroché à l'histoire. Pour moi, cet onzième épisode des aventures de Myron Bolitar n'est pas le meilleur. Petite déception donc. 

Dernier livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte" avec le son "é". 

challenge Lire sous la contrainteSans défense. 

C'est maintenant parti pour le son "è".