Imaginez qu'on vous pose cette question "Qui es-tu?".  Que répondriez-vous?

" Je m'appelle Jean Dupont", par exemple. Mais vous auriez pu porter un autre prénom si vos parents en avaient choisi un autre. Et vous auriez même pu avoir un autre nom si vous n'aviez pas le nom de votre père,...

Alors, qui êtes-vous vraiment?

Vous pouvez répondre "Je suis professeur ou médecin ou coiffeuse,...". Mais ça, c'est ce que vous faites, pas ce que vous êtes ! 

Alors? Difficile de répondre à cette question, non? Essayez ! 

Résultat de recherche d'images pour "et tu trouveras le tresor qui dort en toi avis"Voilà un des sujets abordés dans "Et tu trouveras le trésor qui est en toi" : la connaissance de soi-même, de ses rêves, de ses envies,...

Un autre thème abordé par des exemples vécus : que répondre et comment répondre à certaines personnes pour qu'elles se rendent compte de leurs actes.

Laurent Gounelle développe aussi le thème de l'ego et de ses pièges, thème qui m'est resté assez obscur, je dois dire. 

Mais le thème principal de ce livre est la religion, ce qui m'a un peu gêné, pour ne pas dire "ennuyé". 

Tout le monde le sait, les romans de Gounelle ne sont que des prétextes pour transmettre des messages et l'histoire n'importe pas tellement, mais j'ai quand même trouvé celle-ci un peu ... fade. 

Alice est une jeune femme, dynamique, audacieuse (voilà une réponse à la question "qui es-tu?") conseillère en communication ("que fait-elle?" qui a décidé d'aider Jérémie, son ami d'enfance devenu prêtre à Cluny, désespéré de voir son église se vider. 

Alice qui est athée va alors se plonger dans la bible, va se tourner vers l'hindouisme, le taoïsme, le bouddhisme. Elle va rencontrer des spécialistes : théologiens ou scientifiques. 

Petit à petit, elle arrivera à faire revenir les gens dans l'église de son ami, mais cela ne plaira pas à tout le monde. L'évêque est averti et Jérémie est rappelé à l'ordre. La démarche du jeune prêtre sera-t-elle comprise?

Dans chaque bouquin de Laurent Gounelle, il y a des choses à prendre. Il y en a ici aussi, mais beaucoup moins que dans ses autres bouquins, je trouve. Je n'ai pas vraiment adhéré à ce récit. 

La quatrième de couverture annonce "un roman émouvant et captivant". On est loin de là, je trouve.

Une déception donc, ce cinquième roman de Laurent Gounelle. 

Quelques phrases relevées quand même : 

" Il y a donc en moi une force créatrice. Une force créatrice qui concrétise mes pensées, qui réalise ce que je crois vrai."

" Lorsque le doute s'insinue chez Pierre, il perd son pouvoir."

" Se désidentifier des rôles ou attributs que l'on se donne, accepter l'autre face de la pièce souvent présente en nous mais refoulée, et enfin réunifier en nous ces éléments opposés tout en lâchant prise sur notre image ou notre besoin de perfection. Accepter ses limites et s'abandonner à une certaine vulnérabilité aide aussi à basculer vers un état d'éveil à l'instant présent."

Et cette citation de Bouddha

"Avec nos pensées, nous créons notre monde."