10 octobre 2017

Le mardi sur son 31

Cette semaine, j'ai commencé un pavé dont l'action se déroule à la fin du XIXè siècle. Il s'agit de "Et l'aube vient avant la nuit" de Barbara Wood, une auteure que j'aime beaucoup. Ses romans sont tous très différents les uns des autres.  Dans celui-ci, l'auteure nous parle de la condition de la femme. L'héroîne veut devenir médecin, métier presque exclusivement réservé aux hommes en 1880. Elle devra donc se battre contre la suprématie masculine... Sa mère est morte en la mettant au monde. Son père n'a pas voulu que le... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 octobre 2017

L'ombre d'Auriel de Marie-Claire George

Je rencontre parfois Marie-Claire George à Mons, ville dans laquelle nous habitons tous les deux. Il y a quelques années, j'ai lu avec plaisir son recueil de nouvelles "L'ange gardien".  Il y a deux ans, lors de la foire aux livres de Mons (Mon's livre), je lui ai acheté son premier roman "L'ombre d'Auriel". Il a attendu patiemment dans ma bibliothèque et, comme il correspond à la contrainte du mois, je l'ai enfin sorti de son rayonnage. J'ai beaucoup apprécié l'écriture de Marie-Claire, ancien professeur de français. J'ai... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 21:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 octobre 2017

C'est où le nord? de Sarah Maeght

Quand j'ai vu la préface signée Katherine Pancol, j'ai eu une hésitation : ce livre ne ferait-il pas partie des romans destinés aux lectrices plutôt qu'aux lecteurs? Eh bien oui, je pense que ce roman intéressera plutôt les femmes. Ce livre n'est pas désagréable à lire, je ne me suis pas ennuyé pendant ma lecture, mais je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire ni même au personnage principal, Ella, 24 ans, professeur de français, qui cherche toujours son orientation sexuelle. (Il serait peut-être temps qu'elle sache de quoi elle est... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:14 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
03 octobre 2017

Le mardi sur son 31

En ce mardi, encore un titre qui contient une apostrophe pour mon challenge. Il s'agit de "Tout l'amour de nos pères" de Christian Signol. Signol est un auteur que j'aime bien, mais que je n'ai plus lu depuis longtemps.  Je trouve le début de ce bouquin difficile. Il commence en 1792 avec Pierre, sous-officier aux armées de Bonaparte. Je ne connais pas bien l'histoire de France et le livre manque d'explications. Bref, je patauge un peu.  A la page 31, on peut notamment trouver :  "En juin - nous l'apprîmes par un... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 septembre 2017

L'insoumis de John Grisham

Dans "L'insoumis", son dernier roman en date, John Grisham dénonce des bavures policières. Ce roman est écrit un peu comme des nouvelles. Il est composé de plusieurs histoires, mais on y retrouve le même personnage, un avocat : Sebastian Rudd. C'est lui qui guide le lecteur dans les méandres de la justice, qui dénonce les policiers, les juges, les procureurs qui vont jusqu'à fabriquer des preuves et qui n'avouent jamais leurs erreurs, allant même jusqu'à envoyer sciemment des innocents en prison ou dans le couloir de la mort !   ... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 05:52 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2017

Le mardi sur son 31

En ce mardi, je lis un livre qui a eu un beau succès, que j'ai souvent rencontré sur les blogs et que j'ai gagné sur le blog de Tiphanie (merci, merci) : "Petit pays" de Gabriel Faye.  Vous connaissez sans doute ce récit autobiographique qui se déroule en grande partie au Burundi et au Rwanda où Tutsis et Hutus se font la guerre.  A la page 30 (il n'y a que deux lignes à la page 31), on trouve notamment :  "Je me fiche bien de ton passeport (la mère de Gabriel à son mari français), il ne change rien à l'affaire, à... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 septembre 2017

Chaos de Bob Boutique

Il y a un an, je lisais le premier thriller de Bob Boutique "2401". Bob a récidivé depuis et j'avais hâte de retrouver ses héros hollandais Lieve, souvent nommé la Petite, et Johan, surnommé le Bouledogue.  Bob ne veut pas dévoiler grand-chose de ses romans. Il veut laisser la surprise de la découverte à ses lecteurs (la 4e de couverture est d'ailleurs minimaliste). Mais comment donner envie de lire "Chaos" si on ne peut rien en dire? Le lecteur potentiel a quand même droit à un minimum d'informations, non?  J'essayerai... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
19 septembre 2017

Le mardi sur son 31

Deuxième livre qui correspond à la contrainte de mon challenge "L'homme qui voyait à travers les visages" d'Eric-Emmanuel Schmitt, un livre que j'ai reçu en cadeau. (Merci à ma libraire personnelle) Dans ce roman, l'auteur nous parle des religions (j'ai envie de dire "comme toujours"), du terrorisme et des intégristes.  Un attentat a lieu lors d'un enterrement à Charleroi. Augustin, stagiaire dans le journal local, était présent sur les lieux. Il a vu le terroriste, mais aussi un homoncule (réplique d'un être humain créé par... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 05:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 septembre 2017

Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent

J'ai beaucoup rencontré ce livre sur les blogs (les poissons rouges ne passent pas inaperçus ! ). Quand j'ai vu ce roman dans une brocante (ce sont les poissons que j'ai vus en premier lieu), je n'ai pas hésité. J'allais, moi aussi, lire ce livre qui a assez vite rencontré le succès. En lisant ce roman, j'ai un peu râlé de m'être une fois de plus laissé prendre par l'effet de masse (je me demande souvent pourquoi un livre rencontre le succès alors qu'un autre - peut-être aussi bon - est ignoré). Je n'ai rien trouvé d'attirant dans... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 07:53 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2017

Je suis ton soleil de Marie Pavlenko

Voici un livre que je n'aurais jamais lu si une amie ne me l'avait passé avec la mention "coup de coeur". Ce n'en est pas un pour moi, mais finalement il n'est pas passé loin.  Tout au long de ma lecture, je me suis dit : "Ce livre ne m'apporte pas grand-chose ! Ça, un coup de coeur ! " Et finalement, je me suis laissé prendre au piège de Marie Pavlenko et de son écriture humoristique, même pour décrire des choses plutôt tristes. Je me suis vraiment attaché à Déborah, son héroïne âgée de 18 ans, une ado comme les autres avec ses... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,