Les Possibles par GrimaldiLes romans de Virginie Grimaldi, ça passe ou ça casse. J'avais adoré le précédent "Et que ne durent que les moments doux" alors que je n'avais pas aimé du tout son humour potache dans "Quand nos souvenirs viendront danser". 

Je continue toutefois à lire cette auteure adulée ou détestée...comme tous les auteurs à succès ! 

"Les possibles", j'ai bien aimé, mais sans plus. Je ne me suis pas ennuyé en lisant ce roman et je n'ai pas passé de pages ! 

"Les possibles", c'est l'histoire d'un père et de ses deux enfants, d'une maladie neurologique un peu semblable à l'Alzheimer et des derniers moments partagés entre ce père et ses filles. 

La maison de Jean part en fumée. Il n'a aucun endroit où aller si ce n'est chez Juliane, sa fille, chez Gaëtan, son gendre avec qui il ne s'entend pas trop et chez Charlie, son petit-fils adoré, différent, car dysphasique. 

La cohabitation n'est pas simple. Jean a toujours été un peu fantasque, mais Juliane s'inquiète. Elle le voit changer de jour en jour et l'emmène chez un médecin. 

Le couperet tombe : Jean est atteint d'une maladie neurologique qui lui fait perdre la mémoire. 

Dès lors, Juliane et sa soeur Adèle qui habite aux USA décident de profiter de ses derniers instants de lucidité et de l'aider à réaliser ses rêves. 

Je n'ai pas été très ému par l'histoire, pas très touché par les personnages, je ne sais pas trop pourquoi. Il manque, selon moi, quelque chose pour éveiller les émotions, je trouve. 

Comme dans tous ses romans, Virginie Grimaldi ajoute de l'humour qui est ici la bienvenue. Ce livre fait sourire à certains moments, peut faire couler quelques larmes aussi. 

Pas un coup de coeur pour moi donc, mais pas une grosse déception non plus. A vous de juger...

PS J'ai trouvé le mari de Juliane, Gaëtan, bien conciliant !