Le meilleur roman de Virginie Grimaldi? C'est bien ce qui est indiqué sur la 4e de couverture ! Et, pour moi, c'est le moins bon ! Je n'aime pas l'humour potache, mais je ne m'attarderai pas sur le sujet car beaucoup de lectrices ont adoré ce roman. 

Quand nos souvenirs viendront danser par GrimaldiLe thème est intéressant : Une impasse qui contient 6 maisons va être rasée pour y construire un parking. La place sur laquelle se réunissent régulièrement les habitants de cette ruelle va disparaitre pour laisser la place à une école. Les octogénaires qui habitent en ce lieu depuis plus de 60 ans sont bien décidés à se battre bec et ongles contre le maire de leur ville. 

Virginie Grimaldi veut sans doute amuser son lectorat, moi (et heureusement,  je ne suis pas le seul), elle a juste réussi à m'énerver. 

Une deuxième histoire vient s'imbriquer dans la première : celle de Marceline, une résidente de l'impasse. Virgine Grimaldi raconte la vie de cette femme et de son grand amour Anatole avec beaucoup plus de sérieux qu'elle ne le fait pour la première partie. J'ai beaucoup aimé cette femme, son grand amour, sa fille, son petit-fils, ses voisins et amis, les turpitudes de leur existence à tous. C'est raconté avec tact et brio. 

Mon avis est donc très mitigé. Ce livre n'est pas mauvais, il serait même très bon si on enlevait certains passages douteux. 

J'apprécié certaines réflexions que l'auteure distille dans son récit : 

"On est des enfants toute notre vie et puis, tout à coup, on devient les parents de ses parents."

"Vis, danse, ris, aime, cours, découvre, vibre, profite. Ne perds jamais de vue l'essentiel : l'histoire a vraiment une fin. Ne perds pas de temps. C'est maintenant. Et cela vaut le coup."

"J'essaye de ne pas regretter. Ce serait ajouter du chagrin au chagrin. On ne nait pas avec les armes pour affronter la vie, on les affute au fur et à mesure, on apprend leur fonctionnement sur le tas. On se trompe, parfois. On se protège, souvent. Il est plus facile de viser autrui que soi-même. Il est plus facile d'être en colère que triste."

"Les promesses à soi-même sont les seules que l'on peut trahir sans blesser qui que ce soit."

"On ne doit pas attendre pour faire plaisir à ceux qu'on aime. Les "trop tard" sont les plus grands regrets. "

"J'ai vu tellement de personnes fauchées en pleine jeunesse que je ne peux me plaindre d'arriver au bout du chemin. Devenir vieux est un privilège".