collier

Voilà un auteur que je ne connaissais que de nom. J'ai beaucoup entendu parler de "La salamandre" ou encore de "Rouge Brésil" mais je ne connaissais pas ce roman qui m'a été offert.

C'est un roman court (165 pages) qui se lit très vite, le temps d'une pause dans mes lectures de trilogies. 

Qui est le héros de ce livre qui se déroule en 1919 dans une petite ville du Berry? 

Morlac, ce héros de la guerre qui est retenu prisonnier dans une caserne déserte ou Guillaume, son chien qui l'attend devant sa prison?

La vie des deux personnages est étroitement liée. Le chien a accompagné son maitre à la guerre et a participé à certaines attaques. Il en est même revenu blessé tout comme Morlac, qui ne se défend pas, qui attend d'être jugé et condamné.

Un troisième personnage : le juge chargé de traiter l'affaire. L'affaire? Mais que reproche-t-on à ce héros? L'auteur ne livre les faits qu'à la fin de l'ouvrage, ce qui pousse le lecteur à aller de l'avant. Le juge Lantier est prêt à passer l'éponge si Morlac dit regretter son geste, avoue avoir commis ce délit sous l'emprise de l'alcool,... Mais le principal intéressé refuse. Il persiste et signe! 

Et puis il y a encore Valentine avec qui Morlac a eu un fils lors d'une permission. Valentine qui l'aime par-dessus tout, qui l'attend impatiemment, lui qui refuse de la voir. 

Pour le juge Lantier, l'affaire Morlac sera la dernière. C'est peut-être pour cela qu'elle lui tient particulièrement à coeur. 

Un court récit sur la guerre et son absurdité, sur la fidélité et la loyauté, une belle surprise que je vous invite à découvrir.