Darré

Suite à une émission de radio où la journaliste était l'invitée d'honneur, j'ai lu, en avril 2013, "Un souffle pour l'éternité". 

Patricia est médium, elle communique avec les morts, donne des messages de leur part aux vivants, exorcice, ...

Si j'ai eu bien du mal à croire à tout ce qu'elle raconte dans son premier bouquin, celui-ci ne m'a pas intéressé beaucoup. 

Selon l'auteure, l'esprit survit au corps mais est présent avant notre naissance. Nous sommes engagés, avant de naitre, à vivre un certain nombre d'expériences. Nous choisissons donc notre vie. 

Les défunts nous aident à vivre notre vie telle qu'elle était prévue. En lâchant prise, on commence à remarquer les signes de l'au-delà. 

Patricia nous parle de la vie, de la mort, du deuil, de la souffrance, de l'amour,...

Trois chapitres sont consacrés à la mémoire des lieux ou des objets. Certaines maisons sont chargées de mémoires négatives et destructrices. Patricia a travaillé avec des archéologues sur des ossements humains. Elle arrive à décrypter la personne disparue... Elle peut donc lire des informations gravées dans la matière. Une photo émet des vibrations en relation avec la personne qu'elle représente. 

Selon elle, si notre passage sur Terre n'est pas le premier, il arrive que l'on conserve des traces de nos anciennes vies comme une aptitude qu'on avait dans une vie antérieure, par exemple. 

Un chapitre est consacré au pardon qui est un sentiment essentiel qui, lorsqu'il n'est pas accordé du vivant des personnes concernées, continue d'avoir des conséquences néfastes après leur mort. Quand on a vraiment pardonné à quelqu'un ça veut dire qu'on n'a plus de ressentiment à son égard. 

La médium termine son bouquin avec une expérience de communication avec un défunt : Gilles de Rais...

Comme je l'ai dit plus haut, ce livre ne m'a pas vraiment touché et je n'en garderai sans doute pas grand-chose.