JoueuseJ'ai découvert Benoît Philippon avec son extraordinaire "Mamie Luger", un roman que je ne pensais pas apprécier autant. 

Je n'ai pas encore lu "Cabossé", mais je dois dire que les personnages de "Joueuse" sont tous cabossés également. 

J'ai mis assez bien de temps avant de commencer à apprécier ce roman. L'histoire est somme toute assez banale. Pour moi, ce sont les personnages qui sont importants, et même attachants pour les 4 principaux. 

Pas de héros (au singulier) dans ce roman, mais 4 personnages se partagent le récit. 

Commençons par la joueuse : Maxine, une femme qui a subi des violences dans son enfance et qui n'a de cesse que de se venger de ce qu'on lui a fait. Elle mijote sa vengeance depuis des années et met tout au point pour y arriver. Elle ne recule devant rien et rien ne lui résiste. Sa force, elle la trouve dans le poker. Maxine maitrise l'art de la manipulation à la perfection. 

Elle rencontre Zack, un autre écorché de la vie. Sa mère est morte quand il était enfant. Son père l'a élevé à la dure et lui a appris à ne jamais perdre. C'est un joueur de poker émérite également. Zack a des relations avec des femmes, mais l'amour n'est jamais présent...jusqu'à ce qu'il rencontre Maxine. Jusqu'où sera-t-il capable d'aller pour sa belle? 

Zack a un ami : Baloo, une armoire à glace noire ! Zack et lui sont des amis d'enfance depuis que le colosse l'a défendu, à l'école, contre des agresseurs sans scrupules. Baloo protège la veuve et l'orphelin. Il écume les rues à la recherche de femmes en détresse. Les agresseurs n'ont plus que leurs yeux pour pleurer ! Baloo est suicidaire. Il a perdu toute sa famille dans un accident de la route dont il est le seul à en être sorti. Son attachement pour Zack n'a pas de limites ! 

Et puis, il y a un héros qui m'a fait complètement craquer : Jean. Jean est un petit garçon de 7 ans, surdoué, d'une maturité exceptionnelle. Jean est battu par sa mère et est le petit protégé de Maxine qui l'emmène avec elle là où un petit garçon ne doit pas mettre les pieds. Mais Baloo est là, Baloo veille et il se prend d'une véritable affection pour le môme. 

J'ai adoré les conversations qu'a le gamin soit avec Maxine soit avec le dur Baloo au coeur tendre. 

Même si je me suis ennuyé à certains moments (le poker ne m'intéresse pas du tout), dans l'ensemble, j'ai bien aimé ce roman. 

Un auteur que je lirai encore.