Mamie Luger par PhilipponJ'ai tellement vu ce roman passer sur les réseaux que j'ai eu très envie de voir de quoi il retournait. Pourtant, c'est le genre de couverture qui me fait fuir, qui me fait penser à un roman décalé et je sais que je n'aime pas ça. 

La curiosité l'a emporté d'autant plus que quelqu'un a déposé ce bouquin dans ma boite à livres. 

Je n'ai pas été déçu du tout. Tout d'abord, j'ai trouvé que c'était très bien écrit, un style que j'ai apprécié. Puis, j'ai trouvé les dialogues assez truculents. Et puis, mamie Luger est tellement sympathique, même si je n'ai pas cautionné tous ses crimes. 

Car oui, mamie Luger, 102 ans est ce qu'on peut appeler une serial killeuse ! Sans états d'âme, elle en a trucidé quelques-uns et les a enterrés dans sa cave. 

A 102 ans, la voilà pour la première fois dans un commissariat. La grand-mère atypique est interrogée par l'inspecteur Ventura qui l'a mise en garde à vue pour avoir tirer à la carabine sur son voisin. 

Et c'est toute la vie de la vieille femme qui va défiler là, devant l'inspecteur, en l'espace d'une journée. 

Mamie Luger, Berthe de son prénom, sait qu'elle sera condamnée, mais à 102 ans, prendre perpète ne signifie plus rien...

Un roman que certains adoreront, que d'autres détesteront, je m'en rends bien compte. Moi, en tout cas, il m'a fait sourire plus d'une fois et j'ai aimé vivre ces 102 années avec Berthe au gré de ses malheurs, mais aussi de ses bonheurs. 

Je n'en fais pas un coup de coeur, car l'histoire n'est pas crédible, mais ce n'est pas grave, nous sommes dans une fiction et mamie Luger est parvenue à m'emmener avec elle dans ses aventures et c'est le principal. 

Le roman est qualifié de "noir". Il ne l'est pas du tout, même pas gris. Il tendrait même vers le rose même s'il s'agit d'une meurtrière comme héroïne. 

smiley 1

PS Réservez ce livre à un public averti, car certaines scènes de sexe sont parfois un peu poussées et pourraient choquer les âmes sensibles.