Résultat de recherche d'images pour "les invitées christina mirjol"Voici un recueil de nouvelles qui était proposé à la lecture sur le site "Simplement". Je remercie Christina Mirjol pour l'envoi de ce livre dédicacé. 

L'auteure a également écrit des romans et des pièces de théâtre. 

Il est toujours difficile de parler de nouvelles. Inévitablement, le lecteur préfère celle-ci plutôt que celle-là et les compare entre elles. 

- J'ai beaucoup aimé le sujet de la première nouvelle intitulée "Rien". Que reste-t-il quand on a rendu son dernier soupir? Le titre donne la réponse à cette question. 

extrait

Et c'est comme ça, tu vois, c'est comme ça, on est là et on n'est plus là, il n'y a rien d'autre à dire...

Tu te souviens, Martine, comme elle était bavarde, tu le sais tout comme moi, le dortoir, dans le noir, elle parlait, elle parlait, elle ne s'arrêtait plus, et là, qu'est-ce qu'il en reste?

Qu'est-ce qu'il en reste, bon Dieu? Rien. Rien du tout. Plus rien. Plus rien. Il n'y a plus rien, Martine. Je n'en reviens pas. Plus rien à ce point. 

- La deuxième nouvelle nous parle du rire, du fou rire qui n'arrive pas toujours à bon escient. Vous avez tous connu ça, non? Le sujet est développé dans "Un drôle de rire". 

- Dans "Une petite danseuse", l'auteure traite le mal-être d'une gamine qui rêvait d'être danseuse, mais qui était trop grosse pour ça. Personne n'a vraiment fait attention à elle et à ses désirs... Un texte très proche de la vie de pas mal d'ados. 

- Dans "Une simple retouche", un homme (le retoucheur) voit une dame sortir de sa boutique et se faire écraser par un bus. 

- "Avec Anne" raconte la vie d'un veuf qui continue à vivre avec sa femme décédée. 

- "Hélène Schlocht" travaille dans une maison de retraite en 1950. Un résident parle d'elle dans ses cahiers intimes...

- "Elisabeth" est la fille qui n'a vécu qu'un jour, fille de Pierrette. Soixante ans plus tard, le père de la fillette se souvient...

- "Louise en été" est une nouvelle librement inspirée de la canicule qui a sévi en France en 2003. De nombreux décès surviennent. Que faire de tous ces cadavres?

- J'ai eu beaucoup de mal à comprendre la dernière nouvelle "Les invitées" qui a donné son titre au recueil. 

Vous l'avez sans doute compris, la mort sous toutes ses formes est présente dans ces récits. La mort ne fait-elle pas partie de la vie, de notre vie à tous? 

Maladie, accident, enfant mort-né, refus de la mort, déni sont les briques de ces nouvelles. Cela pourrait vous faire reculer, mais l'auteure traite ce thème de la mort de façon originale et n'est nullement larmoyant. 

Un point négatif : le manque de ponctuation dans les dialogues. On retrouve ça de plus en plus souvent et ça me gêne pour la bonne compréhension du texte ! 

Je dois avouer que j'ai eu du mal à comprendre certains textes et ce n'est pas seulement dû à la ponctuation. Le style de l'auteure est un peu particulier, des retours en arrière, de nombreuses répétitions, m'ont un peu déconcerté.