Résultat de recherche d'images pour "13 à table 2016"Comme chaque année, j'ai acheté le recueil de nouvelles vendu au profit des Restos du Coeur.

1 livre acheté = 4 repas distribués

13 auteurs se donnent rendez-vous chaque année pour écrire une nouvelle (en principe en rapport avec la nourriture) et former ce recueil intitulé "13 à table".

- Françoise Bourdin démarre le récit avec "Un joyeux non-anniversaire" : une nouvelle sans grand intérêt. Une mère attend, comme chaque année, son cadet qui ne vient pas pour fêter son anniversaire.

- Maxime Chattam a trouvé un titre qui lui ressemble "Le chemin du diable". Une route dangereuse, un pont surplombant une rivière tumultueuse, des disparitions inexpliquées à partir de ce pont et des inscriptions sur la pierre. Une ambiance à la Chattam. 

- François d'Epenoux propose "Cent ans et toutes ses dents", une nouvelle que j'ai oubliée aussitôt après l'avoir lue. 

- On retrouve Karine Giebel pareille à elle-même avec "J'ai appris le silence" : un mini thriller bien ficelé ! 

- Dans "Tu mens, ma fille", Alexandra Lapierre nous parle d'une centenaire qui a voulu se rajeunir et qui, au lieu de fêter ses 100 ans en grande pompe, ne fête que ses 86 printemps. Une histoire un peu banale. 

- J'avais hâte de lire la nouvelle d'Agnès Ledig "Le soleil devrait être au rendez-vous dimanche" et je n'ai pas été déçu. Un père qui veut fêter l'anniversaire de son fils en montagne, une tempête, des coulées de boue qui l'empêchent d'atteindre le chalet et ... une  rencontre inattendue.

- Dans "Accords nus", il est question de musique et d'amour. J'adhère toujours à ce qu'écrit Marc Levy

- Dans "Merci la maitresse", Agnès Martin-Lugand nous décrit une maman pas très présente qui se voit obligée de préparer un goûter d'anniversaire pour l'école avec le papa d'une autre élève. 

- La plus longue nouvelle et sans doute la plus marquante est "L'échange ou les horreurs de la guerre" d'un auteur que je ne connais pas : Bernard Minier. On ne peut pas dire que j'ai aimé ce texte, mais j'ai remarqué l'écriture de l'auteur. Je n'ai jamais lu Kafka, mais "La métamorphose" doit ressembler à ça. 

- Avec "Les 40 ans d'un fakir", Romain Puertolas ne me donne pas envie de lire "L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA", un livre qui est pourtant dans ma PAL.

- Dans "Fuchsia", Yann Queffélec nous parle d'une famille décomposée. Jusqu'où une mère peut-elle aller pour faire plaisir à son enfant et l'emmener au bord de la mer?

- Avec "Lasthénie", Franck Thilliez montre bien qu'il a un certain goût pour le sang ! 

Pas de coup de coeur cette année pour moi. Sur le podium : Karin Giebel, Agnès Ledig et Marc Levy. 

Rendez-vous l'an prochain pour le prochain recueil.