DamasC1

Avec ce roman, on est loin, très loin, des aventures de Bob Tarlouze. Voici un livre on ne peut plus sérieux, proche de l'actualité et qui pousse le lecteur à la réflexion.

Wassim et Othmane sont de jeunes musulmans sans histoire, issus de familles parfaitement intégrées. Et pourtant, sans que rien n'ait pu le présager, ils partent combattre en Syrie. Ils n'ont que 15 ans et ont été recrutés par des intégristes qui leur a chamboulé le cerveau. 

Leurs parents, leurs amis, leurs professeurs, personne ne comprend leurs actes. Et tout le monde de s'interroger. Des adultes ont-ils le droit d'embrigader des jeunes et de les amener à se sacrifier, au nom de leur religion? La réponse est évidemment négative. Mais tout le monde ne parle pas comme ça. Youssef, notamment, dont l'auteur dévoile peu à peu son journal intime, pense qu'ils sont des héros et qu'ils ont bien fait de partir.

Myriam est la petite amie de Wassim. De temps en temps, il la contacte mais elle ne le reconnait plus. Ce n'est plus son Wassim, il n'aurait jamais parlé de cette manière. 

Myriam se confie à son prof de français, surnommé Bébé Cougnou car il fait presque partie du monde des bisounours. Elle lui écrit, le rencontre. Il lit ses lettres, l'écoute, la rassure. 

C'est un roman à plusieurs voix que nous propose ici Frank Andriat. Ce qui m'a un peu gêné c'est que je ne savais pas toujours qui s'exprimait. J'aurais voulu un style d'écriture différent pour chaque intervenant. 

Un roman à lire à partir de 14 ans.

Vingtième roman que je lis de cet auteur belge. 

Livre lu dans le cadre de mon challenge "nom propre de lieu" et dans celui de Muti "littérature jeunesse".

challenge Lire sous la contrainte 

challenge jeunesse jeunesse 4/10