travail

Lorsque Pierre Lemaitre a reçu le Goncourt avec "Au revoir là-haut", je ne le connaissais que de nom. Ce livre m'attend d'ailleurs dans ma bibliothèque. Ma soeur l'a lu et a tellement aimé qu'elle a acheté "Alex" et "Sacrifices".

"Alex" est le deuxième volet de la trilogie Verhoeven. 

Je voulais commencer par le premier. J'ai donc acheté "Travail soigné" et c'est parti pour quelques jours de lecture. 

Dans ce premier tome, Pierre Lemaitre présente les personnages (un peu trop parfois). Je suppose que nous les retrouvons dans les deux autres tomes. Il vaut donc mieux commencer par celui-ci quoique...

L'auteur entre beaucoup dans les détails, ce qui rajoute des pages et ce qui m'ennuie parfois. Il faut dire que les personnages ont leur vie propre créée par Lemaitre et que la description de leur caractère, de leurs vices parfois, de leurs sentiments, en font des héros qu'on aime ou déteste. 

Le personnage principal est le commandant Camille Verhoeven (d'où le nom de la trilogie), parti dans la vie avec un handicap (il ne mesure que 1m45) et arrivé au sommet de sa vie professionnelle. Camille est marié avec une femme charmante qui attend leur premier bébé. 

Souvent, dans les thrillers, l'essentiel (pour ne pas dire tout) de l'histoire est concentrée autour du meurtrier. Pierre Lemaitre décrit la rencontre du couple, leurs joies et leurs peines, leur passé,... Ce qui en fait des personnages attachants et profondément humains. 

Verhoeven est confronté à un meurtrier, un tueur en série, un psychopathe, pas vraiment comme les autres, puisqu'il s'inspire, pour ses meurtres, de scènes décrites dans des romans policiers (c'est l'originalité de ce bouquin), scènes qu'il reproduit jusqu'aux moindres détails.

Le meurtrier semble bien connaitre le commandant et être bien au courant du déroulement de l'enquête...

Verhoeven communiquera avec lui par le biais de petites annonces laissées dans une revue policière tandis que le tueur lui écrit de longues missives dans lesquelles il s'explique sur les meurtres...

Les meurtres particulièrement violents sont décrits dans leurs moindres détails et peuvent indisposer le lecteur. 

Il m'a fallu arriver à la moitié du récit pour commencer à y adhérer. Aux 3/4, j'étais accro et je ne pouvais plus lâcher le bouquin. La fin, plutôt inattendue m'a un peu déçu mais ce n'est pas un conte de fées, tout n'est pas bien qui se termine bien! 

Et c'est parti pour le 2e tome...

trilogie de l'été

Challenge "La trilogie de l'été" 1.1

Avec ce bouquin, je participe également au challenge "Un mois, une plume" puisque c'est la première fois que je goûte du Lemaitre! 

1 mois = 1 plume