sang

Encore un Coben, le vingt et unième que je lis de l'auteur. Il y avait  longtemps que celui-ci trainait dans ma bibliothèque. Le sujet ne me tentait pas : l'histoire se passe dans le milieu du golf, milieu pour lequel je n'éprouve aucun intérêt.

C'est le mot "sang" présent dans le titre qui m'a fait sortir ce bouquin de son rayonnage puisqu'il s'agit du mot du mois chez Calypso

Je suis très content de m'être décidé à lire ce très bon bouquin, une nouvelle aventure de Myron Bolitar sans son copain Win cette fois. Ce dernier fait partie du récit mais refuse d'aider son compère de toujours car sa famille est impliquée dans l'histoire. 

Chad, le fils d'un golfeur professionnel, Jack Coldren a été kidnappé alors que son père s'apprête à gagner l'US Open; prix qu'il a laissé filer 23 ans plus tôt alors qu'il était sur le point de remporter ce championnat. 

Myron, agent sportif et enquêteur qui se cache, est chargé de retrouver le gamin. Tout le ramène 23 ans plus tôt au moment où Jack Coldren a perdu l'occasion d'entrer dans la légende. Que s'est-il réellement passé cette année-là? Et pourquoi Chad a-t-il été enlevé alors que son père est en passe de redevenir une vedette? 

Comme d'habitude, Myron fourre son nez où il ne devrait pas faisant ressortir des secrets enfouis depuis longtemps. S'il fait d'abord face à un imbroglio, petit à petit, les choses vont s'éclaircir, et, pour Myron, la lumière percera les ténèbres. 

Voilà le genre de livres qui me fait dire :"Allez, encore un petit chapitre", "Encore un et puis j'arrête", ..., le genre de livres qui me fait passer de bons moments. 

Pas un gros coup de coeur mais presque.

Challenge Un-mot-des-titres

PS J'apprécie toujours l'humour d'Harlan Coben surtout dans ses répliques.

PS2 J'ai passé quelques paragraphes : ceux décrivant le sport ne m'intéressant pas.