06 juin 2014

Les enfants des Justes de Christian Signol

Virgile et Victoria vivent heureux le long de l'Isle, le long de la ligne de démarcation car la guerre est là, à leur porte. Ce qui manque à leur bonheur, c'est la présence d'un enfant.  Un jour, le docteur demande à Virgile s'il accepterait de passer des gens de l'autre côté de la ligne de démarcation. Il ne lui cache pas le danger qu'il courrait en acceptant cette mission périlleuse.  Comme les Laborie sont toujours prêts à aider leur prochain, Virgile devient passeur. Il ramène d'abord les gens (des Juifs) chez lui... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 juin 2014

Le vieil enfant de Frank Andriat

Il y a près d'un an, je lisais "Jolie libraire dans la lumière", un coup de coeur pour moi. La semaine dernière, je me suis rendu dans une librairie avec le prétexte d'acheter des bouquins pour la fête des pères (les excuses sont faites pour s'en servir!), et voilà que j'ai découvert un livre de Frank Andriat (auteur que je suis depuis plusieurs années) que je ne connaissais pas. Vite, je le prends, je lis la quatrième de couverture... Une suite à la "jolie libraire" ? Vite, j'emporte et vite, je lis. J'ai été très heureux de... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 juin 2014

Le mardi sur son 31

La semaine dernière, j'ai lu un très beau livre sur les Justes, ces gens qui ont recueilli des enfants juifs pendant la guerre au péril de leur vie. Il s'agit de "Les enfants des Justes" de Christian Signol.  A la page 31, on peut notamment lire :  "C'est pas grand-chose, allez! avait dit Victoria. Ça coûte rien, vous savez, de rendre service quand on le peut."
Posté par philippedester à 06:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 juin 2014

Au rêve bleu et autres nouvelles d'Alain Gautron

J'ai rencontré Alain Gautron, il y a longtemps, par l'intermédiaire de son blog "La plume bleue" qui est devenu "Au rêve bleu" quelque temps après. Moi qui n'ai pas vraiment d'atomes crochus avec la poésie, j'ai de suite été séduit par la plume de cet ancien instituteur. Allez savoir pourquoi un poème vous plait ou pas.  Près de sa fenêtre et du téléphone, Elle attend qu'on passe, elle attend qu'il sonne, Mais la rue est grise et morne d'ennui. Le facteur n'est pas venu aujourd'hui. Seul dans le silence, un tic-tac résonne. ... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 05:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mai 2014

Kinderzimmer de Valentine Goby

Voilà un livre qui a fait l'unanimité sur de nombreux blogs; je n'en ai lu que des louanges. Je l'ai acheté pour mon père qui l'a lu mais ne m'en a rien dit (je l'interrogerai prochainement afin qu'il me donne son avis). J'avais hâte de le lire. J'étais sûr de tenir là le coup de coeur de l'année, eh bien!, ce fut plutôt le flop de l'année. Je sais que je vais me faire lyncher mais tant pis. Je ne suis pas obligé d'aimer ce que les autres ont aimé! Ce livre m'est littéralement tombé des mains; je me suis arrêté à la page 38. Il... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 08:22 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
28 mai 2014

M comme ... de Yaël Hassan

Le thème exploité par Yaël Hassan dans ce bouquin est la médiation en milieu scolaire. La particularité de ce roman est que le titre de chaque chapitre commence par la lettre M. Le premier chapitre présente évidemment l'héroïne "M comme Mylène" parce que sa mère aime Mylène Farmer.  Mylène vit avec sa mère depuis que ses parents se sont séparés. Son père a rencontré une autre femme, Marine (une autre M) que Mylène n'arrive pas à détester. Elle voit sa mère malheureuse, c'est ce qui lui cause le plus de chagrin surtout quand... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mai 2014

Le mardi sur son 31

Pour notre rendez-vous hebdomadaire, pas de roman cette fois mais un livre de réflexions ... philosophiques, je dirais. Il s'agit du titre "Inspirations" de Carlos Vaquera, présentateur à la télé, magicien mais aussi expert en communication non verbale et en techniques d'influences.  J'ai surligné pas mal de phrases dans ce bouquin aux chapitres courts.  A la page 31, j'ai relevé ceci :  "Un enfant ne regarde pas avec les yeux mais avec le coeur. Ce qui lui importe c'est ce qu'il ressent et non pas ce qu'il... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 mai 2014

La guérisseuse et le roi de Barbara Wood

J'ai déjà lu 7 romans de Barbara Wood. J'aime le côté historique de ses romans.  Celui- ci est donc le huitième que je lis et il ne fait pas partie de mes préférés. Pourtant, l'histoire est intéressante mais j'ai trouvé ça tellement long!!! J'ai passé pas mal de paragraphes pour arriver plus vite à la fin. Pour écrire ce livre, l'auteure s'est inspirée de trois mystères :  1. l'origine du caducée qui évoque la médecine : un ou deux serpents s'enroulant autour d'un arbre ou d'un bâton, parfois encadré par des anges ou... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 20:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 mai 2014

Autrefois/aujourd'hui

Texte par imitation. Atelier d'écriture. D'après le texte "Liberté" de Fernand Dumont (voir billet précédent). Autrefoisles chevaux galopaient dans la prairie fleurieles hirondelles voletaient au ras du sol annonçant la pluie Aujourd'huil'herbe a laissé sa place au bétonles nids sont vides, les hirondelles ont fui Autrefoisla rivière chantait en creusant son lit entre les joncs et les irisl'eau clapotait sur les galets polis par le temps Aujourd'huil'eau s'écoule sans un bruit, grignotant les berges en bétonles galets ornent les... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 21:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 mai 2014

Un joli texte à partager (2)

De retour d'un atelier d'écriture, j'ai envie de vous partager un texte que je ne connaissais pas et qui m'a bien plu. Il s'agit de "La liberté" de Fernand Dumont, surréaliste montois, assassiné par les nazis, dans le camp de concentration de Bergen-Belsen.  Autrefoiselle ouvrait la fenêtre aux clartés du matinle soleil pétillait sur ses cheveux dorés Aujourd'huije ne vois plus que le soleil à son déclinplaquer sur le mur blanc des barreaux noirs Autrefoisdans les chemins déserts où je m'aventuraisson ombre était toujours à... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 21:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]