Voilà plusieurs années que je n'avais plus lu de romans de Barbara Wood, une auteure qui ne m'a pas encore déçu. Mon préféré : "Les vierges du Paradis"

L'île du feu sacré par WoodJe suis tombé sur "L'ile du feu sacré" à une brocante, l'occasion de retrouver l'auteure à petits prix. 

Encore une fois, j'ai beaucoup aimé ce roman, intéressant, basé sur des faits historiques et, pour ceux qui ont un côté un peu fleur bleue, les histoires d'amour ne manquent pas. 

Le livre est découpé en plusieurs parties et débute en 1820 à Hawaï (40 ans après l'arrivée de James Cook dans la région). 

Emily Stone n'a qu'une idée en tête : devenir missionnaire. Pour cela, elle doit se marier. Elle épouse donc un lointain cousin dont elle ne sera jamais amoureuse. 

Arrivée sur l'ile, elle découvre une bande de sauvages, vivant nus la plupart du temps, n'ayant aucune retenue sexuellement parlant et adorant différents dieux. La tâche sera ardue pour elle et pour son mari, si souvent absent. 

Leur but : apporter la parole du Christ à ces sauvages et adoucir leurs moeurs dissolues. Les missionnaires interdiront une danse (qu'ils trouve trop lascive), les habilleront, leur apporteront leur médecine. 

Trente ans plus tard, Anna débarque. Son plus grand souhait : devenir infirmière, mais à l'époque ces soignantes sont considérées comme des femmes de mauvaise vie. Elle va donc prendre le voile, même si elle n'a pas la vocation, et se retrouver à Hawaï où les choses ont bien changé depuis l'arrivée d'Emily Stone quoique... Tout n'est qu'apparence et beaucoup d'insulaires sont réfractaires à la religion chrétienne. Ils continuent à vivre selon leur tradition, mais cachés. 

Au fil des décennies, la population de l'ile chute dangereusement (de 500 000 à 1 000 000 d'individus sous Kamehameha le Grand, les "Kanakas" pure souche ne seraient plus que 8000 à l'heure actuelle). 

Les Blancs ont amené avec eux la grippe, la varicelle, la rougeole et autres maladies inconnues des Hawaïens. 

Petit à petit, Anna se rend compte que les missionnaires n'ont pas fait que du bon travail sur l'ile et que les autochtones ont besoin de vivre dans leurs traditions ancestrales. Anna va se découvrir un ennemi mortel : le docteur arrivé des Etats-Unis et un homme dont elle va tomber amoureuse, même si leur relation ne pourra jamais mener nulle part. 

Puis, un jour, un fléau dévaste l'ile : la lèpre, amenée par les Chinois, et de nombreux indigènes sont envoyés sur l'ile de Molokaï où ils ne trouveront rien pour vivre dignement (c'était avant l'arrivée du Père Damien).

smiley 1