J'ai déjà lu une bonne dizaine de romans de cet auteur belge que certains considèrent comme le meilleur. J'ai rarement été déçu. Et ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer ! 

Un père à soi par Job"Un père à soi" est, somme toute, une histoire assez banale, mais qui va de surprise en surprise. Le lecteur ne s'attend sûrement pas aux événements tels que les décrit Armel Job. 

Alban Jessel est à la tête d'une entreprise paysagiste prospère. Il vit avec la femme qu'il aime, Lydie, et ses deux grands enfants qui ne tarderont plus à quitter la maison. Un bonheur banal...

... jusqu'au jour où il reçoit un coup de téléphone d'une jeune inconnue, Virginie. Elle lui raconte avoir accompagné les derniers jours d'une certaine Michelle qui, avant de mourir, lui a demandé de le contacter et de lui remettre quelques photos. 

Souvenir souvenir. Alban ne se souvient d'aucune Michelle, mais il va au rendez-vous fixé par la jeune fille. Michelle est, en fait, un amour de jeunesse, mais elle se faisait appeler Carol (la faute à son prénom qui faisait penser à Michelle Martin, la femme de Dutroux et à son patronyme, Nihoul, un autre protagoniste dans l'affaire des enlèvements d'enfants qui ont défrayé la Belgique). 

Michelle veut qu'Alban sache que, durant toute sa vie, elle n'a aimé que lui...et aussi qu'il est le père de sa fille...

Bouleversement total dans la vie d'Alban ! 

Je ne vous en dirai pas plus au cas où vous voudriez lire ce roman et ça serait dommage de connaitre les secrets et les mensonges qui sont à la base de cette histoire. 

Je lis belge