Ce 4e tome de la série des "Catherine" parle surtout de vengeance surtout en la personne de La Trémoille, le grand chambellan de Charles VII qui lui dicte sa conduite. Il faut qu'il disparaisse ! Il a fait trop de mal à Catherine et à la famille de son mari Arnaud de Montsalvy. La vengeance de Catherine se tourne également vers l'affreux Gilles de Rais qui mérite de disparaitre également. 

Catherine est à nouveau seule : le bel Arnaud atteint de cette saleté de maladie qui sévissait à l'époque est entré dans une léproserie. 

Tous ceux qui veulent que le sacrifice de Jeanne d'Arc n'ait pas été vain se liguent pour abattre Georges de la Trémoille.

Pour venger son mari, Catherine laisse son fils Michel à sa belle-mère dans sa forteresse auvergnate, quitte son refuge et se lance à nouveau dans des aventures périlleuses. 

Catherine est wonderwoman, une femme de caractère, une femme de poigne, une héroïne que rien n'abat, presque immortelle ! 

Gageons qu'elle devra encore faire face à la rude vie de l'époque dans le 5e tome dans lequel elle part sur les chemins de Saint-Jacques à la poursuite de l'amour de sa vie. 

En route pour le tome 5.