Il y a longtemps que je voulais découvrir l'écriture de Philippe Besson. Trois de ses bouquins m'attendaient dans ma bibliothèque. Mon challenge "trilogies" m'a donné l'occasion de les sortir de leur rayonnage. 

Dîner à Montréal par BessonRien ne l'indique, mais je pense avoir commencé par un tome 2 puisqu'il s'agit de retrouvailles avec Paul, un ancien ami (amant) et que le titre de celui que je vais lire ensuite est "Un certain Paul Darrigrand". Bon, peu importe, j'ai compris l'histoire. 

Introspection, c'est un mot que je n'aime pas. Je n'adhère pas à ce type de lecture. J'ai besoin d'action ! Je n'ai, toutefois,  pas détesté ce bouquin, même s'il ne s'y passe strictement rien. 

200 pages qui se déroulent lors d'un diner (un souper) dans un restaurant à Montréal. Quatre protagonistes se partagent le récit : 

- Il y a tout d'abord Philippe Besson, lui-même, qui vient de retrouver un ancien amant lors d'une séance de dédicaces. 

- Ensuite vient, bien sûr, Paul, l'amant qui l'a quitté pour rester avec la femme qu'il aimait. Il l'a épousée et a eu un enfant avec elle. 

- Isabelle, c'est la femme trompée qui a pardonné. 

- Et puis, il y a Antoine, le jeune amant de Philippe. 

Tout ce petit monde discute et se remémore des souvenirs. Rien de très réjouissant dans tout ça. 

PS J'ai été embêté, dans ma lecture, par les parenthèses dont Besson abuse, je trouve. Ça casse le rythme du récit. 

Philippe Besson a quand même réussi à me toucher avec son amour perdu. Je vais donc, de ce pas, lire l'histoire de Paul. 

1er livre lu dans le cadre de mon challenge "Trilogies et séries". 

trilogie de l'été