Fuir la colline aux esclaves par GrissomVoilà quelques années que ce livre prêté par ma soeur m'attendait dans ma bibliothèque. Je me suis enfin décidé de le lire et j'en suis ravi. J'ai beaucoup aimé et, comme mes dernières lectures étaient plutôt bof, je suis heureux d'avoir retrouvé le plaisir de lire. 

Comme son titre l'indique, ce roman parle de l'esclavage. Nous sommes dans la première moitié du XIXe siècle à Philadelphie, en Virginie ou en Caroline du Nord. 

James est blanc. Quand il apprend que sa mère était une "négresse" et que c'est, en fait, sa grand-mère qui l'a élevé, sa vie est un véritable bouleversement. Son père veut le vendre comme esclave et James le tue. Evidemment, il doit fuir s'il veut éviter la pendaison. 

Dans sa fuite, il rencontre Henry, un esclave noir en fuite, lui aussi. Ils deviennent "amis" même s'il reste toujours une distance entre le noir et le blanc. 

James finit par être adopté par un couple d'orfèvres qui ont perdu un fils. Tout va bien pour lui jusqu'au jour où le bruit court qu'il est un nègre. 

En même temps, Pan, le petit garçon de son ami Henry est enlevé pour être vendu. James part à sa recherche et c'est véritablement là que les ennuis commencent...

Un roman instructif sur la situation en Amérique à cette époque, sur la vie des noirs dominés par les blancs qui n'ont aucuns scrupules et les considèrent comme du bétail. 

Un roman qui a dû demander un fameux travail de recherche. 

Un livre que je conseille à tous les amateurs du genre. 

smiley 1

 

PS Apparemment, ce livre est aussi paru sous le titre "Les larmes de la liberté" et fait suite à "La colline aux esclaves" que je n'ai pas lu.