Je continue à sortir des pavés de ma bibliothèque comme je l'ai décidé en ce début d'année. 

Projet Anastasis - Jacques Vandroux - BabelioVoilà un bon moment que ce thriller attendait mon bon vouloir. Le voilà lu et ce sera sans doute un de mes grands coups de coeur de l'année si ce n'est le plus grand. 

J'ai ADORE ! 

Je ne savais rien de ce livre avant de le commencer et c'est très bien ainsi. Le mot "thriller" sur la couverture m'a suffi. 

Je ne connaissais absolument pas l'auteur et je vois qu'il a déjà pas mal écrit. Il a commencé avec l'auto-édition. Jacques Vaudroux est ingénieur et voyage pas mal en train et en avion. Il a profité de ses déplacements pour écrire pendant ses longues heures d'attente et il a bien fait ! 

Pour ce roman, tout commence par un attentat dans la cathédrale Notre-Dame à Paris. Une femme dont un bras a été arraché dans l'explosion confie son petit garçon à un homme. Celui-ci n'est autre que le terroriste ! Il emmène l'enfant qui est donc porté disparu. 

Ce petit n'est pas n'importe qui, c'est le petit-fils d'un homme politique qui n'a d'autre ambition que devenir, un jour, président de la République ! 

La mère du gamin engage Jean Legarec, le responsable d'une agence privée de renseignements, expert en affaires sensibles pour retrouver son fils. 

Quand il accepte sa mission, Legarec ne sait pas où il met les pieds. 

J'ai peur de spoiler en vous en disant trop. Je vous dirai simplement que "anastasis" est un mot grec qui veut dire "résurrection" et qu'il ne s'agit pas ici de la résurrection de Jésus-Christ et que le projet qui porte ce nom appartient au 3e Reich. 

Je ne peux en dire plus : je gâcherais le plaisir de ceux qui liront peut-être ce thriller drôlement bien conçu. Un page-turner sans aucun doute, un roman basé sur des faits historiques et scientifiques à la fois, un très très bon roman que je ne peux que vous conseiller. 

Je le répète, je ne connaissais pas l'auteur, alors qu'il est aussi bon que Grangé, Dan Brown, Norek ou autres auteurs de polars très connus. Un nom que je retiens. 

Quand l'argent, le pouvoir, la folie des hommes veulent dominer le monde, c'est dans le "Projet Anastasis" ! 

Une qualité supplémentaire à ce bouquin : même si c'est du lourd, qu'il nous mène dans l'histoire, la science ou la politique, ce roman n'est pas très compliqué à comprendre (au contraire de beaucoup d'autres polars). Jacques Vaudroux explique tout et se met au niveau de monsieur (ou madame) tout le monde. 

Je rajoute que j'ai très vite deviné de quel projet il s'agissait ainsi que différents événements du récit, mais ça ne m'a pas gêné, au contraire, ça m'a plu de voir que j'avais raison sur beaucoup de choses...

coeur

PS L'auteur écrit aussi avec son épouse sous les pseudonymes de Margot et Jean le Moal. "Bretzel et beurre salé" est le titre d'une série à le mode bretonne.