13 à table ! 2022 - Tonino Benacquista - BabelioComme tous les ans, j'ai lu le recueil de nouvelles vendu au profit des Restos du Coeur. Le thème de cette année est "Vacances". 

- Tonino Benacquista est le premier à nous offrir un texte. Ce romancier, nouvelliste, qui écrit aussi pour le cinéma emmène ses lecteurs dans un film où le héros fait de la figuration. Il sait de quoi il parle. 

De Tonino Benacquista, j'ai lu "Saga", il y a de nombreuses années, un livre que mon fils a dû lire, à l'époque, pour l'école. 

-Plus besoin de présenter Françoise Bourdin, auteure à succès de nombreux romans. Dans "Un faire-valoir", elle nous narre l'histoire d'un amour naissant. 

- Marina Carrère d'Encausse a de multiples casquettes : médecin, journaliste, présentatrice et romancière. Sa nouvelle s'intitule "Souvenirs d'enfance". Une femme vient, au commissariat, s'accuser d'un meurtre qu'elle a peut-être commis ! Une nouvelle à chute comme je les aime. 

- Je n'ai rien lu de Jean-Paul Dubois dont je n'ai entendu parler que par son Goncourt. Dans cette nouvelle, il nous parle des vacances d'un enfant unique qui aurait voulu avoir des frères et soeurs. 

- Je ne connais pas François d'Epenoux, mais j'ai bien aimé sa nouvelle qui nous parle de l'oncle Tiff qui est resté enfant toute sa vie. La nouvelle se termine malheureusement tragiquement. 

- Karine Giebel fait partie de mes auteurs favoris. C'est toujours avec plaisir que je la retrouve dans des recueils de nouvelles. Elle arrive à mettre l'ambiance d'un roman dans les quelques pages d'une nouvelle. 

- Marie-Hélène Lafon a reçu le prix Goncourt de la nouvelle en 2016, mais je ne la connais pas du tout. Je n'ai pas aimé sa nouvelle. 

-Je n'ai encore rien lu d'Alexandra Lapierre qui a pourtant reçu de nombreuses récompenses. Dans cette nouvelle, deux soeurs héritent un sémaphore de leur père. Le vendre ou pas pour garder les souvenirs d'enfance, telle est la question. 

- Je ne vois pas ce que Cyril Lignac vient faire là-dedans ! 

- Neuf romans pour Agnès Martin-Lugand. J'en ai lu 8, je pense. L'auteure reste pareille à elle-même dans cette nouvelle. 

- Je n'ai jamais entendu parler d'Etienne de Montety, journaliste et écrivain. Deux rencontres pendant les vacances pour l'héroïne de cette nouvelle. 

- François Morel m'est inconnu aussi. Il décrit une journée, même pas, pour le président de la république. Son ton humoristique ne me parle pas trop. 

- Je n'ai pas du tout aimé le fakir de Romain Puertolas et, je n'aime jamais ses nouvelles que je rencontre dans des recueils. 

- J'ai rencontré Tatiana de Rosnay avec son très bon livre "Elle s'appelait Sarah". Sa nouvelle se passe dans une maison de retraite où les souvenirs affluent. 

-Leila Slimani dont je n'avais pas trop aimé son prix Goncourt termine le recueil avec "La chambre verte". Des souvenirs d'enfance auxquels sa mère ne veut pas croire. Assez touchant, ce texte. 

Comme d'habitude, ce recueil est composé de nouvelles très différentes auxquelles on adhère ou pas. Certains auteurs plaisent toujours; d'autres pas. 

J'en ai ici découvert plusieurs, ce qui est une bonne chose, même si j'aime lire les valeurs sûres. 

Si je devais choisir une seule nouvelle, ce serait les "souvenirs d'enfance" de Marina Carrère d'Encausse.