Je suis l'abysse par CarrisiDeuxième roman reçu par la mère Noël. Merci M. 

Voici un roman plein de mystères. Du début à la fin, ce livre est mystérieux et le lecteur se pose mille questions. Il est en droit de se demander qui sont vraiment les personnages et ce qu'ils cachent, car tout le monde cache quelque chose. 

L'histoire commence avec un garçon de 5 ans dont on ignore le nom. Un jour, sa mère, Véra, l'emmène dans un hôtel miteux avec une piscine insalubre. Elle l'oblige à plonger. Le petit se noie et la mère s'en va comme si de rien n'était. Miracle ! Le garçon arrive à sortir de l'eau, mais on ignore ce qu'il est devenu par après. 

Quelques années plus tard, le garçon est devenu "l'homme qui nettoyait". Il a trouvé un travail comme éboueur et espionne les gens chez qui il ramasse les ordures. Ce qui l'intéresse, ce sont les femmes seules, blondes comme sa mère...

De temps en temps, Donato Carrisi fait un retour sur la vie du garçon, sur sa mère, sur son beau-père qui ne lui veut que du bien !!!! Ce dernier veut faire du garçon un  homme qui n'a peur de rien. La fin du livre offre une vraie surprise au sujet de cet homme. 

A côté de l'histoire de ce garçon, le lecteur découvrira "la chasseuse de mouches", celle qui recherche les "hommes-mouches", ainsi sont appelés les hommes qui passent dans la vie de la mère du garçon, les hommes violents, ceux qui battent leurs femmes. Qui est cette "chasseuse de mouches"? Le lecteur découvre assez vite qu'elle a perdu une fille, victime sans doute de la violence d'un homme, mais là aussi, la surprise sera de taille à la fin du bouquin. 

Puis il y a aussi "Fuck" ou "la jeune fille à la mèche violette",  une jeune fille qui a failli se noyer dans le lac de Côme. Accident? Tentative de suicide? C'est "l'homme qui nettoyait" qui la sauve de la noyade. Après cet acte de bravoure, il s'enfuit. Que s'est-il passé pour qu'il fasse une bonne action? Ça ne lui est jamais arrivé ! 

Comme je l'ai dit plus haut, tous ces personnages cachent des choses qui seront dévoilées petit à petit et tout s'éclaircira en fin de récit. 

Je n'ai pas été happé par cette lecture comme je l'ai été par "La fille dans le brouillard", par exemple, mais après réflexion, je me dis que c'est drôlement bien ficelé. Les amateurs de polars y trouveront leur compte !