Avec des si et des peut-être par PonteJe ne connaissais rien de Carène Ponte avant d'ouvrir ce livre que j'ai lu pour honorer un challenge. Encore un livre que j'ai failli abandonner très vite (il faut toujours laisser à l'auteur la chance de vous séduire) tant le premier tiers m'a semblé sans intérêt. L'humour un peu potache ne me fait pas rire du tout. Ce livre n'avait donc aucune chance de me plaire jusqu'à ce que...

Jusqu'à ce que le train change de voie. L'histoire bifurque  complètement et j'ai accroché totalement à ce qu'on pourrait appeler la deuxième partie du récit même si l'auteure ne l'a pas scindé. 

Carène Ponte répond à une question que nous sommes peut-être nombreux à nous poser : que se serait-il passé si..., que serais-je devenu si..., comment aurait été ma vie si...j'avais fait un autre choix, si cet événement n'avait pas eu lieu...

Si vous étiez parti une minute plus tard, vous n'auriez pas eu cet accident, mais vous en auriez peut-être eu un autre plus grave encore. 

Si vous aviez choisi d'autres études, si vous n'aviez pas rencontré telle personne, si vous n'aviez pas été malade ce jour-là,... Mais avec "des si et des peut-être, les chiens marcheraient avec des baskets" (ou quelque chose comme ça d'après Carène Ponte). 

Alors pour ceux qui ne la connaissent pas, l'histoire? 

Maxine a fait, comme tout le monde un choix dans sa vie. Au moment où elle allait passer le concours de journalisme, elle s'est cassé le pied et elle est devenue professeur de français. Dans l'accident qui l'a blessée, Moune, sa grand-mère adorée a perdu la vie. Peu après, ses parents ont mis leur maison en vente et se sont exilés en Amérique. Pour éviter Maxine qui est responsable de la mort de Moune? La question reste sans réponse. 

Un jour qu'elle écoute l'interview d'un écrivain qui a écrit un roman style "Retour vers le futur", Maxine s'endort et se réveille dans une autre vie : un appartement qu'elle ne connait pas, un mari qu'elle n'a jamais vu et elle est une journaliste célèbre. 

Maxine a vécu deux vies. Les deux ont des avantages et des inconvénients, mais laquelle véhicule le plus de valeurs? A Maxine de s'en rendre compte et a mené la vie qu'elle choisit...

Un texte qui paraissait très léger au début et qui, finalement, peut faire réfléchir les lecteurs sur leur propre vie et sur les "si et peut-être"...

Je lirais volontiers "Tu as promis que tu vivrais pour moi", tiens. 

Une phrase à méditer

Aucune description de photo disponible.