critique de "La salle de bal", dernier livre de Anna Hope - onlaluUn thème développé dans ce roman est l'eugénisme. Je commence donc par une définition : théorie cherchant à opérer une sélection sur les collectivités humaines à partir des lois de la génétique. 

A partir de là, on peut se dire que les pauvres engendreront des pauvres et que les simples d'esprit engendreront des simples d'esprit. Pour former une société d'êtres supérieurs, la solution pourrait être de stériliser ces pauvres gens ! Et, figurez-vous que Churchill était pour cette solution ! Heureusement, il a été pris par d'autres sujets et la loi n'est jamais passée. 

L'histoire racontée par Anna Hope se passe en 1911 en Angleterre dans un asile psychiatrique : l'asile Sharston dans le Yorkshire. Cet asile existe-t-il? Question posée à Mr Google et oui, il existe bien, mais sous le nom de Menston. 

Anna Hope - Fenêtres fermées - Le Présent Défini

L'arrière-grand-père de l'auteure y a été enfermé à partir de 1909. Son histoire l'a touchée et elle a écrit une fiction se déroulant dans un asile psychiatrique. 

C'est un roman choral que nous propose ici l'auteur.  Trois personnages principaux donnent leur point de vue sur les événements se déroulant dans cet asile. 

Il y a tout d'abord Ella qui travaillait dans une filature dont les fenêtres étaient peintes afin que les ouvrières ne s'égarent pas en regardant à l'extérieur. Ne supportant plus cet enfermement, Ella a cassé une fenêtre. Cela a suffi pour qu'elle se retrouve à Sharston. 

Il y a John, un Irlandais qui a perdu sa petite fille et dont la femme est partie. C'est une sorte de dépression qui l'a amené là. 

Et puis, il y a Charles, le docteur Charles Fuller qui est aussi musicien. Il pense que la musique peut soigner ses patients. Plus tard, il changera d'avis et se ralliera à l'avis de plusieurs médecins de stériliser les pauvres gens. 

Chaque vendredi, fait étonnant dans ce genre d'établissement, a lieu un bal. Pour y participer, il faut avoir été "gentil" pendant la semaine. 

C'est là qu'Ella va rencontrer John...

Evidemment, il ne peut être question de vivre une passion amoureuse entre ces murs ! 

Les trois protagonistes racontent donc leurs journées dans cet espace clos, leurs joies, leurs peines, leurs envies, leurs douleurs,...

Un livre très intéressant, touchant, un peu long peut-être. Les personnages sont bien travaillés. On ne peut avoir que de l'empathie pour ce couple d'amoureux séparés et de la haine pour ce médecin complètement indifférents au sort de ses patients (et pourtant, à son arrivée dans l'asile, il était tout à fait contre la stérilisation). 

Un roman que je conseille à ceux qui aiment les histoires qui ont un fond réel.

smiley 1