Le train des orphelins - Christina Baker Kline - SensCritiqueIl y a des livres qui s'ennuient dans ma bibliothèque depuis des années. Cette semaine, j'ai décidé d'en sortir un au hasard et ce fut une belle pioche. 

J'ai beaucoup aimé ce livre basé sur des faits historiques. 

L'histoire se passe aux Etats-Unis en 1929.

"La Société d'aide aux enfants" est un mouvement qui a conduit quelque deux cent mille enfants depuis la côte Est jusqu'au Midwest entre 1854 et 1929.

L'histoire racontée ici par Christina Baker Kline se déroule sur deux périodes : de 1929 à 1943 et 2011.

2011 : Mollie, jeune fille de 17 ans, vivant en foyer, doit faire des travaux d'intérêt général afin d'éviter la maison de correction. Elle a été prise à voler un livre dans une bibliothèque : Jane Eyre. 

Ses 50 heures de travaux d'intérêt général, elle va les passer à ranger le grenier d'une dame de 91 ans, Vivian. Contre toute attente, elles vont devenir amies, alors que 74 années les séparent ! 

Dans le grenier, les deux femmes vident des caisses et découvrent des souvenirs enfouis : toute l'histoire de Vivian depuis 1929. 

Vivian, d'origine irlandaise, se retrouve seule sur la côte Est des USA. Elle n'a que 9 ans et est prise en charge par la "société d'aide aux enfants". Elle va alors passer de foyer en foyer jusqu'au moment où elle sera adoptée par un couple ayant perdu leur fille unique. 

Avant de rencontrer ces gens, Vivian n'a pas eu une vie bien rose et c'est cette vie qu'elle raconte à Mollie qui, petit à petit, se prend d'amitié pour celle qui pourrait être sa grand-mère...

Une page des Etats-Unis dévoilée ici. Une grande histoire d'amitié. Une histoire qui montre que tout n'est jamais perdu et que tout peut changer d'un jour à l'autre. Il suffit d'une rencontre...

Un roman que j'ai beaucoup aimé, intéressant, émouvant par moments, jamais ennuyant... Je vous le recommande. 

smiley 1