L'Empreinte par Marzano-LesnevichSouvent, quand je lis des pavés, je me dis qu'on pourrait facilement retirer 100 pages et bien, pour ce livre de 450 pages, je dirais qu'on peut en retirer 200 ! 

Je n'ai jamais vu un livre avec autant de détails (que je juge) inutiles et avec autant de répétitions ! A part ça, l'histoire basée sur des faits réels est plutôt intéressante. 

Alex Marzano-Lesnevich, étudiante en droit à Harvard, est une farouche opposante à la peine de mort. 

Un jour, son chemin croise celui d'un homme, Ricky Langley, déjà arrêté pour des crimes sexuels et, cette fois, condamné à mort pour le meurtre d'un enfant.

Les convictions d'Alex change en lisant les milliers de pages du procès : cet homme doit mourir ! Elle ne peut pas accepter qu'un pédophile, qu'un prédateur sexuel continue à vivre. 

Elle se rend alors compte que son opinion a un rapport avec son enfance : elle a subi des attouchements (voire plus) de la part de son grand-père qui a vécu en toute impunité. 

Elle va alors enquêter sur les raisons profondes qui ont conduit Ricky Langley à commettre ce crime épouvantable en partant de son enfance, de la grossesse de sa mère, de ses grands-parents. Elle remontera loin dans le passé du pédophile et de sa famille. 

L'auteure passe sans cesse d'une année à une autre en faisant des retours en arrière qui m'ont parfois déstabilisé. J'aurais préféré lire cette histoire en suivant une chronologie logique. 

Si j'ai aimé ce récit, je ne vous cache pas que j'ai passé pas mal de pages notamment sur la vie de l'auteure qui n'a finalement rien grand-chose à voir avec le thème à part le fait qu'elle a souffert des gestes déplacés de son grand-père. 

Un billet en mi-teinte donc, mais un livre qui peut plaire à certains. Je m'attendais à un thriller, c'est un livre inclassable.