Le faucon par SinouéC'est une histoire pleine d'humanité que nous raconte Gilbert Sinoué dans ce livre, parfois un peu compliqué à suivre, je l'avoue. 

Ce grand connaisseur de l'histoire et des mythes du Moyen-Orient nous relate ici la vie d'un homme hors du commun : Cheikh Zayed. 

Cet homme, dont j'ignorais jusqu'au nom, est un grand bienfaiteur du monde arabe. C'était un homme bon, qui a oeuvré pour le bonheur de son peuple, a honni la violence, a prôné le partage et le dialogue. 

C'était un bédouin, habitant d'un petit pays appelé "le père de la gazelle". Il a fait de son village de pêcheurs un pays moderne à l'image de l'Europe. Son pays était sous protectorat britannique et il s'est largement inspiré de l'Angleterre. 

La première chose qu'il a accomplie était primordiale : c'était amener l'eau, source de vie, indispensable à la culture et à la plantation d'arbres. Il en a fait planter 4 millions durant sa vie ! 

S'il n'avait pas d'eau, il avait du pétrole et la richesse - qu'il a largement distribuée - lui est venue de la vente de l'or noir en Europe. 

Cheikh Zayed est à l'origine des Emirats Arabes Unis dont il est devenu le président. Il n'aura de cesse de maintenir la paix dans la région tout en respectant les lois humanitaires internationales et en prônant la tolérance. 

Il fera construire des écoles, des universités, des hôpitaux, des routes,...

Une grande figure de l'histoire arabe qui m'était tout à fait inconnue. 

Ce roman de Gilbert Sinoué peut être qualifié de politico-historique, mais les talents de conteur de l'auteur le mettent à la portée de tout un chacun. 

Une heureuse surprise pour moi ! 

Extraits

"... toute violence exercée contre l'homme est un viol : le viol de son identité, de sa personnalité, de son humanité."

" Parmi tous les bienfaits d'une greffe, il en est un qui n'est pas le moindre : il vous guérit à jamais de toute velléité de racisme. Le receveur ancré dans ses a-priori oserait-il refuser un greffon sous prétexte que le donneur n'aurait pas la même couleur de peau que lui, ou ne partagerait pas la même croyance religieuse?"

"... c'est l'injustice qui appelle au contournement de la loi, c'est elle qui conduit le monde au chaos."

"Pour voir la lumière de l'aube, il faut passer par la nuit."

Une plongée dans l'histoire du monde et du Moyen Orient avec les événements importants qui ont eu lieu entre 1960 et la mort du Cheikh en 2003. Un livre très bien documenté que je recommande aux amateurs d'histoire (dans les 2 sens du terme). 

PS Connaissez-vous la splendide mosquée qu'il a fait construire dans sa capitale à Abu Dhabi, à l'image du Taj Mahal? 

Réouverture de la Grande Mosquée Cheikh Zayed d'Abu Dhabi | lepetitjournal.com