C’est arrivé la nuit par LevySur les réseaux sociaux, Marc Lévy, comme d'autres auteurs très populaires ("populaire" semble être une injure !) est très critiqué. Pourtant, il continue à être lu par des millions de lecteurs dont je fais partie. 

Je suis patient; j'attends la sortie de ses romans en éditions de poche avant de m'en régaler.

"Des lectures faciles?" dites-vous. C'est que vous n'avez pas encore lu ce premier tome de ce qui devrait être une trilogie. 

Je n'ai qu'un regret : ne pas avoir attendu que les trois tomes soient sortis avant de me mettre à dévorer le premier tant cette histoire est addictive. Il me faudra maintenant attendre de longs mois avant d'en savoir la suite. C'est là le gros défaut de ce roman : la fin n'en est pas une. Je croyais que les 3 volumes comporteraient des histoires indépendantes, mais non, l'histoire est loin d'être terminée à la fin du premier ! 

Je n'avais pas lu la 4e de couverture, pas plus les différents avis sur la Toile. Je fais confiance à Marc. Je n'ai pas besoin de savoir à l'avance si le sujet m'intéressera ou pas. 

C'est donc presque vierge de toute information que j'ai commencé ce page-turner, car ça en est bien un. 

Ils sont 9 (mais le 9e personnage n'est pas connu dans le premier tome). Ils sont tous très différents, vivent aux quatre coins du monde, ne se sont, pour la plupart, jamais vus et pourtant ils oeuvrent ensemble pour "punir" des criminels haut placés comme ceux qui ont augmenté le prix de l'insuline de 1000%, par exemple, empêchant ainsi des diabétiques de se soigner. 

Marc Lévy met en avant quelques scandales dont on a certainement parlé dans la presse, mais qui ne sont pas nécessairement restés dans nos mémoires. Je salue ici le travail de recherche qui a dû être colossal. (A plusieurs reprises, je me suis lancé sur mon smartphone, pendant ma lecture, pour vérifier ou approfondir les événements dont parle Lévy.)

Ils sont donc 9, 9 justiciers des temps modernes, 9 Robin des Bois d'aujourd'hui qui utilisent tous les moyens modernes pour arriver à leur fin. 

Ils sont donc 9 hackers qui s'introduisent dans les ordinateurs, les smartphones,...pour pirater, envoyer des virus, détourner des informations ou simplement les voler. Là, je dois dire que je n'ai pas tout compris. Je ne suis pas un as de l'informatique, mais nul besoin de l'être pour comprendre le sens de l'histoire ainsi que le sens caché : nous nous lançons tête baissée sur les réseaux sociaux, par exemple, dévoilant ainsi sans le vouloir toute notre vie, tous nos secrets. De quoi avoir peur d'utiliser les nouvelles technologies. Bon, je me dis que personne ne s'intéresse à ma petite personne à part peut-être pour m'envoyer certaines pubs ciblées ou pirater mon adresse mail ou mon compte Facebook, mais sans que ça cause de grands dommages. 

Ils sont 9, vous ai-je dit, sans rien vous dire de chacun d'eux. Pourtant, les personnages ont leur personnalité propre, sont attachants, sympathiques et le lecteur peut trembler pour eux. Mon Dieu, l'un d'entre eux pourrait-il disparaitre dans le prochain tome?

Ils ne se sont jamais vus, vous ai-je également dit, c'est même leur seule obligation : travailler en solo ou en groupe, mais par ordi interposé. Et pourtant, à la fin de ce tome, ils reçoivent tous un message les enjoignant de se réunir immédiatement. C'est que l'affaire est grave...

Le dernier livre lu qui m'a mis dans le même état que celui dans lequel je nage aujourd'hui est "Impact" d'Olivier Norek. 

Bravo Marc ! Que tes détracteurs se taisent à jamais ! Tu es génial ! Oups ! Je t'ai tutoyé. Pardon ! 

coeur