Certains coeurs lâchent pour trois fois rien par ParisJe suis tombé par hasard sur ce titre de Gilles Paris auteur que j'ai lu il y a quelques années. 

Je l'ai découvert en 2014 avec "Au pays des kangourous" que j'ai beaucoup aimé. 

La même année, je me suis intéressé à son gros succès au titre étrange "Autobiographie d'une Courgette", un livre qui a été adapté au cinéma et qui aurait pu rendre l'auteur riche, mais le contrat signé à la sortie du livre n'était pas en sa faveur ! Il l'explique dans son autobiographie. 

Deux ans plus tard, j'ai lu "L'été des lucioles" qui m'a déçu. J'ai trouvé l'histoire sans intérêt et je me suis détaché de cet auteur. 

J'ai donc lu "Certains coeurs lâchent pour trois fois rien", un récit autobiographique dans lequel on voit l'auteur d'un autre oeil. Sans tout vous dévoiler, je vous dirai que Gilles Paris a eu une vie bien dissolue ! 

Il a été victime de huit dépressions en 30 ans ! Ça lui tombe dessus comme ça sans prévenir et il sait maintenant qu'il s'en sort toujours. 

Son père n'y est certainement pas étranger, lui qui l'a battu comme plâtre et multipliait les maitresses. Il n'a jamais pu compter sur sa mère non plus d'ailleurs, sa mère qui s'est éteinte lorsque son mari l'a quittée à 50 ans. 

Sa chance a été, sans doute, de rencontrer Laurent avec qui il s'est marié après sa vie de débauché...

Avec ce témoignage, l'auteur pose des mots sur sa souffrance puisse-t-il le faire sortir de son état...