Dernière danse par Higgins Clark"Dernière danse" est le 41e roman que je lis de celle qu'on a appelée "la reine du polar".

Quand on est habitué à lire des thrillers, on peut trouver les romans de M.H.Clark un peu fades. 

J'ai souvent l'impression, en lisant ses livres, que l'auteure choisissait, un peu au hasard, à la fin du roman, celui qui allait être désigné coupable. Ce n'est pas le cas cette fois. Le coupable était tout désigné, il ne pouvait en être autrement. 

Après une fête bien arrosée, Kerry est assassinée. Comme souvent, elle s'est disputée avec son petit ami. Celui-ci est donc très vite arrêté. 

Ce que l'assassin ne sait pas, c'est que le meurtre a eu un témoin : Jamie, un voisin, un peu dérangé mentalement. Il ne témoigne donc pas devant le policier en charge de l'enquête. 

Jamie devient le suspect n°2 quand on apprend qu'il s'est baigné avec la victime le soir du meurtre. 

Puis, pour égarer le lecteur, on ajoute un troisième suspect : un homme plutôt violent qui a apporté de la bière lors de la soirée. 

A la fin du roman sort de son trou le véritable assassin et la raison du meurtre apparait alors...

Un roman sans grande surprise, agréable à lire, plutôt gentil, sans grande violence, sans hémoglobine...

Mary Higgins Clark toujours pareil à elle-même.

Ce roman a été édité en 2018 soit 2 ans avant sa mort. Deux autres seront encore publiés à la suite de celui-ci.