Transmettre - IconoclasteVoici un livre très intéressant sur la transmission. Tout le monde est concerné par ce phénomène qui a lieu parfois sans que les interlocuteurs en aient conscience. 

Nous avons hérité des expériences de ceux qui nous ont précédés et nous transmettons à nos enfants, parents, amis,... des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être. 

Des grands auteurs dans des domaines comme la sagesse, la psychologie, l'éducation se sont réunis pour témoigner de ce qu'ils ont appris et de ce qu'ils veulent transmettre autour d'eux. 

1) Dans le premier chapitre, Caroline Lesire, diplômée en sciences politiques et en aide humanitaire internationale, Ilios Kotsou, docteur en psychologie et Christophe André, psychiatre et psychothérapeute, explore les différentes facettes de la transmission. 

Extraits

Ce sont les attitudes et les comportements que nous observons le plus souvent qui vont nous être prioritairement transmis.

La transmission réside dans l'attitude. 

Les jeux vidéo violents influencent les comportements des joueurs. 

Lorsque nous sommes témoins d'actes généreux ou courageux, cela nous motive à nous comporter de cette manière. 

Les personnes que nous fréquentons régulièrement finissent par nous transmettre leurs attitudes et comportements. 

Parfois, ce qui est transmis de manière horizontale est plus précieux que ce qui est transmis d'en haut. 

On peut transmettre des comportements et des schémas vertueux comme des attitudes destructrices.

Une partie de ce qui nous a été transmis et de ce que nous transmettons échappe à notre contrôle. Une expérience traumatique non résolue est aussi susceptible de se transmettre, parfois sur plusieurs générations. 

Les livres restent un vecteur de transmission essentiel. 

Au travers des réseaux sociaux, la transmission se déploie de manière exponentielle. Nous impactons nos amis, les gens avec qui nous sommes en contact, qui à leur tour influencent leurs amis, jusqu'à trois degrés de séparation. C'est la "théorie de la contagion sociale".

Ce que nous transmettons a la capacité d'influencer durablement le comportement de celles et ceux qui sont au bout de la chaine. 

Les enfants de parents investis dans des causes sont plus susceptibles de le faire eux aussi, une fois devenus adultes. 

Chacune de nos actions compte. 

2) Dans le deuxième chapitre, Catherine Gueguen, pédiâtre, souligne l'importance de la bienveillance dans l'éducation des enfants. 

Extraits

La bienveillance et l'empathie sont fondamentales pour l'éducation de l'enfant. 

Les encouragements augmentent le volume de l'hippocampe qui assure la mémorisation. 

L'environnement familial et social de l'enfant ou de l'adolescent a un impact profond sur son cerveau intellectuel et affectif. 

L'éducation punitive et sévère occasionne des retards dans le développement émotionnel, affectif, intellectuel, relationnel avec des risques de conduites d'agressivité, de comportements d'addiction, de dépression ou de troubles de la personnalité. 

Quand on a subi des humiliations verbales et physiques dans l'enfance, comment résilier, c'est-à-dire comment se reconstruire? 

Plus l'enfant vit d'expériences d'empathie, plus il devient sociable et moins il développe de comportements agressifs ou antisociaux. 

A chaque fois qu'on materne quelqu'un, on l'aide à développer sa faculté de mémoriser et d'apprendre. 

L'adulte est un modèle très puissant pour l'enfant, il lui montre le chemin. Pour que les enfants deviennent bienveillants et empathiques, il faudrait que les adultes le soient eux-mêmes.

Notre société peut devenir plus pacifique et chaleureuse si nous changeons notre attitude vis-à-vis des autres, en commençant par les plus jeunes. 

3) Dans le chapitre 3, Céline Alvarez parle d'une école différente. Elle l'a expérimenté dans une école maternelle composée d'enfants de tout âge. 

Extraits.

Accorder  de l'importance à la qualité de ce que l'on transmet est important. Mais accorder de l'importance aux conditions dans lesquelles cette transmission s'opère l'est tout autant. 

L'être humain ne peut pas apprendre lorsqu'il n'est pas motivé. 

Nous ne pouvons pas mémoriser quelque chose qui ne nous intéresse pas, ou qui est loin de nos préoccupations personnelles. 

L'être humain ne peut pas apprendre ni se développer correctement dans un environnement où il ne se sent pas positivement relié à l'autre. 

Un être stressé par une relation sociale négative aura donc de très grandes difficultés à apprendre. 

Il faut créer des environnements qui invitent à la reliance sociale. Cette reliance provoque un foisonnement de connexions neuronales. 

Un environnement chaleureux et aimant favorise fortement le processus de plasticité cérébrale. 

Pour l'être éminiment social que nous sommes, l'amour n'est pas une option. 

40% de nos enfants sortent de l'école primaire avec des lacunes qui les empêcheront de poursuivre une scolarité normale. 

En Belgique francophone, 47% des jeunes ont déjà redoublé à 15 ans. 

4) Dans le chapitre 4, Frédéric Lenoir, philosophe, sociologue et historien des religions revient sur les transmissions qui l'ont construit. 

Extraits

Transmettre, c'est permettre aux autres de grandir en leur donnant de l'amour. C'est transmettre un savoir-être, un savoir-vivre, en proposant à chacun des clés pour trouver ses réponses. 

La philosophie nous apprend à penser. 

La méditation nous donne également une clé d'accès à notre intériorité. 

La clé de la transmission, c'est de transmettre ce que l'on croit, mais en proposant aux autres de le remettre en question. 

Nous avons tous un certain nombre d'opinions  fondées sur des préjugés, des croyances...

Le désir est l'essence de l'homme. 

Les principales qualités pour vivre dans la joie sont la flexibilité, la souplesse et la capacité de se remettre tout le temps en question. 

Lorsque nous tombons malades, demandons-nous : "Qu'est-ce que mon corps me dit? Qu'est-ce qui ne va pas dans ma vie? Que puis-je en apprendre?"

Toute transmission faite avec amour est bien plus efficace que si elle est faite avec indifférence. 

Transmettre, ce n'est pas imposer nos vues à l'autre, mais c'est le révéler, l'éveiller. 

5) Dans le chapitre 5, Matthieu Ricard, moine bouddhiste, parle de ses maitres spirituels qui ont bouleversé son existence. 

Extraits

Un aspect essentiel de la transmission tient aux qualités du maitre. 

Un maitre spirituel doit être l'exemple vivant de ce qu'il enseigne. 

La cohérence parfaite entre le discours, l'intention et le comportement est indispensable. 

Ce qui compte dans la vie, c'est d'avoir bon coeur. 

6) Dans le chapitre 6, Frédéric Lopez, journaliste, présentateur de l'émission préférée des français "Rendez-vous en terre inconnue" évoque ce que les peuples du bout du monde lui ont appris. 

Extraits

Quoi que l'on vive, on peut rebondir et le meilleur reste à venir. 

Ils rient plus que nous. 

Les émotions sont contagieuses. 

La joie peut nous aider à lutter contre la peur. 

Nous ne sommes rien sans les autres. 

Si quelqu'un nous dit quelque chose de désagréable sur quelqu'un d'autre, surtout ne pas le répéter. 

Le sourire provoque le meilleur chez tous ceux que l'on croise. 

La joie peut être là une multitude de fois durant une journée ! 

7) Dans le chapitre 7, Caroline Lesire, Ilios Kotsou et Christophe André clôture lla réflexion avec l'importance d'une transmission solidaire et durable. 

Extraits

"Si on veut transmettre quelque chose dans cette vie, c'est par la présence bien plus que par la langue et par la parole. La parole doit venir à certains moments, mais ce qui instruit et ce qui donne, c'est la présence." (Christian Bobin)

Nous transmettons en premier lieu ce que nous sommes. 

Se comporter différemment avec un jeune enfant selon qu'il s'agisse d'un garçon ou d'une fille a un effet sur les messages qu'il reçoit et intègre dans la construction de son identité. 

"Qu'est-ce qu'une mauvaise herbe?, sinon une plante dont on n'a pas encore découvert la vertu? (Ralph Waldo Emerson)

Essayer de décoller les étiquettes que nous collons aussi bien aux autres qu'à nous-mêmes. 

Ce que nous essayons de transmettre, c'est ce dont nous avons tous besoin : de l'attention, de la bienveillance, de la compassion, de l'amour et de la solidarité. 

7) S'en suivent 9 textes sur la transmission : textes de Platon, d'un poète soufi, de Montaigne, de Molière, de Gide, de Camus, de Romain Gary, de Simone Veil, de Pascal Quignard.

8) Ensuite, on trouve un carnet pratique sur la gratitude. 

9) Le livre se termine avec une série d'initiatives qui placent la transmission au coeur de leur engagement dans les domaines de la naissance, de l'éducation, de l'accès au savoir, de la mémoire, de l'écologie ou de la solidarité. 

Un livre que je ne peux que conseiller. Une somme de réflexions, de conseils, de gratitude, de bienveillance... Un excellent bouquin. 

smiley 1