L'habit ne fait pas le moineau - Zoé Brisby - BabelioJ'ai tellement vu ce livre sur FB et sur Insta que j'ai eu très envie de le lire et de voir ce qui a conditionné l'engouement des lecteurs. Aussi, lorsque je l'ai vu dans le présentoir de ma librairie, je n'ai pu résister (même si j'avais dit que je n'achetais plus de livres avant d'avoir fait diminuer ma PAL), je l'ai embarqué et je l'ai lu tout de suite. 

Si l'histoire est complètement irréelle, caricaturale même, le lecteur passe de très bons moments avec les héros de ce roman. Ils sont tellement attachants qu'on n'a aucune envie de les quitter et qu'on les retrouve chaque jour avec joie. 

Il y a le jeune Alex, 25 ans, dépressif suite à un chagrin d'amour, renfermé, réservé, craintif qui va oublier ses déboires sentimentaux à Bruxelles. Pour partager les frais d'essence, il s'inscrit sur un site de voiture partagée...

Et puis il y a la vieille (quoi? j'ai dit "vieille"? pardon Max !) Maxine, 95 ans pour le corps, beaucoup moins pour l'esprit, atteinte de la maladie d'Alzheimer (elle le dit car elle en a reconnu les premiers symptômes), pétillante, dynamique, enfant parfois qui vit dans une maison de retraite dans laquelle elle s'ennuie. Elle ne veut pas mourir comme son mari, un homme redevenu enfant, et décide de se faire euthanasier à Bruxelles. 


Elle répond donc à l'annonce d'Alex et les voilà partis pour un périple qui les rapprochera pour la vie, la vie qui pourrait être très courte si elle ne dure que le temps d'un trajet ! 

Alex va faire durer le plaisir en quittant l'autoroute, en empruntant des chemins campagnards afin de retarder (et peut-être de supprimer) l'inéluctable...

Les deux voyageurs vont être entrainés bien malgré eux dans une aventure extraordinaire où ils apprendront à se connaitre et à s'apprécier, poursuivis par des policiers qui croient à un rapt. Voilà Alex dans de beaux draps ! 

Leçons de vie, d'amitié, complicité entre deux êtres que tout oppose, humour permanent, tous les ingrédients sont présents pour faire de ce premier roman un livre qui plait ! Pour l'apprécier, il faut faire fi de la crédibilité de l'histoire et bien se dire qu'on est dans une fiction destinée à donner du plaisir au lecteur...

NB. Le titre un peu bizarre, vous le comprendrez à la lecture de ce récit tellement distrayant...

Et, cerise sur le gâteau, après avoir lu le roman, Zoé Brisby propose à ses lecteurs un dernier chapitre qu'elle lui envoie avec plaisir. 

Et comme si tout ça ne suffisait pas, le roman est suivi d'une nouvelle pour un dernier moment de plaisir. 

Merci Zoé Brisby pour tout ça et à bientôt peut-être pour "Le syndrome de l'hippocampe".

smiley 1