L'Inconnu de la forêt - Harlan Coben - BabelioJe ne sais pas trop comment vous parler de ce nouveau roman d'Harlan Coben, auteur dont j'ai tout lu, je pense et qui ne me décoit jamais ! 

Eh bien, cette fois, j'ai été déçu. En fait,non. Vous voyez : je ne sais pas comment m'exprimer. 

J'ai trouvé cette histoire tirée en longueur, avec un manque d'actions, trop de détails inutiles et pourtant j'ai eu très envie de connaitre le  fin mot de l'intrigue. Et, au moment de refermer le bouquin (plus de 400 pages en grand format quand même), je me suis rendu compte que tout se tient, tout était nécessaire et que l'intrigue a été conçue de mains de maitre. Evidemment, Harlan est maitre en la matière ! Un très bon auteur que je conseille vivement à ceux qui ne l'ont pas encore lu ! 

Alors, l'histoire? 

Harlan part d'un article de journal de 1986 : "Un enfant sauvage à l'abandon trouvé dans la forêt". Personne ne sait qui il est, d'où il vient. Personne n'a signalé une disparition d'enfant, personne ne l'a réclamé. On ne sait pas combien de temps il a vécu comme un animal dans la forêt, même pas lui. Il sait parler. On l'a surnommé "Wilde" puisqu'il ne sait même pas son nom. 

Wilde est devenu adulte. Il vit seul, dans une écocapsule dans la forêt. Petit, il a eu un grand ami : David qui est mort dans un accident de voiture. Il est même devenu le parrain de son fils Matthew. 

Matthew est dans la même classe que Naomi, une fille qui est harcelée continuellement et qui fugue, réapparait puis disparait à nouveau. Nouvelle fugue ou enlèvement? 

Wilde promet de la retrouver. C'est alors qu'un autre enfant disparait, un garçon qui se trouve dans la même classe que Matthew et Naomi. 

Deux enfants de la même classe qui disparaissent en même temps. Il y a deux possibilités : ou ils ont fugué ensemble ou on les a enlevés. C'est alors que les parents du garçon reçoivent, dans un frigidaire portatif, un doigt du garçon...

La demande de rançon est simple : livrer des cassettes vidéo qui impliquent un homme politique...

Secrets enfouis, politiciens véreux, complicité, rapt, tout se mélange pour former, finalement, un très bon récit.