Une bête au paradis par CoulonJe ne connaissais pas Cécile Coulon, une trentenaire qui a déjà écrit et publié une douzaine d'ouvrages dont des romans, des essais, des nouvelles, de la poésie, avant de rencontrer maintes et maintes fois sa "bête au paradis" sur Instagram notamment. 

Poussé par les avis très positifs sur l'auteure et son roman, j'ai voulu me faire ma propre idée sur ce livre. 

Mon avis sera plus mitigé que celui de la plupart de ses lecteurs. Non pas que je n'ai pas aimé, mais j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire et surtout à ressentir de l'empathie pour les personnages. 

A côté de ça, j'ai trouvé l'écriute très belle, très précise, irréprochable. Chapeau pour une jeune auteure ! 

Les personnages sont peu nombreux : 

- l'héroïne, c'est Blanche qui a perdu ses parents très jeune et qui vit avec sa grand-mère Emilienne et son frère Gabriel

- Emilienne, c'est la matriarche, la paysanne dure et courageuse qui élève ses petits-enfants à la sueur de son front

- Gabriel, le frère, c'est un être un peu à part, marqué par la disparition de ses parents

Puis il y a : 

- Louis, le commis, un garçon qui a fui la maison familiale à cause de son père violent et qui s'est installé chez Emilienne. Il fait un peu partie de la famille. Pourtant, il est parfois exclu du cercle familial. Amoureux de Blanche, il sait qu'il n'a aucune chance de lui plaire.

- Alexandre, le premier et dernier amoureux de Blanche. Après l'école, il quitte le village, dévoré par son ambition. La rupture sera douloureuse pour Blanche. 
12 ans plus tard, Alexandre revient et Blanche renait, mais...

La suite n'est pas du tout celle qu'on pourrait imaginer. On n'a pas affaire ici à un feel good ! 

Je me pose la question : pourquoi ai-je eu du mal à vivre avec ces personnages au travers d'une histoire très bien écrite? 

Les voies de la lecture sont décidément impénétrables !