Résultat de recherche d'images pour "le bonheur n'a pas de rides"Voilà un livre que j'ai beaucoup rencontré sur Instagram et j'ai eu envie de le découvrir. 

Mon billet, pour ce roman feel good, sera en trois teintes : 

- Tout d'abord couleur soleil d'été avec le début de l'histoire, la rencontre avec Paulette, femme de tête, âgée de 85 ans, qui a décidé de finir ses jours dans une maison de retraite de luxe dans le sud de la France. Mais c'est sans compter sur son fils, Philippe, qui se laisse mener par le bout du nez par sa femme, Corine. Toutefois Paulette est de taille à leur tenir tête. 

Le début de ce récit est écrit avec beaucoup d'humour : j'ai souri et même ri plusieurs fois. Paulette fait immanquablement penser à Tatie Danièle qui est la vieille personne de référence lorsqu'on parle de vieilles femmes difficiles. 

- Ensuite, le récit se décline sous un soleil d'hiver. Au lieu de se retrouver dans cette maison de retraite tant désirée, elle est conduite dans une auberge en pleine campagne. Le lecteur y découvre les habitants dont la plupart sont âgés. Elle est bien décidée à leur montrer sa mauvaise humeur. 

Je dois dire que je me suis plutôt ennuyé dans cette partie n'y trouvant rien d'intéressant, mais sans doute était-elle nécessaire pour la suite de l'histoire. 

- La troisième partie resplendit sous un soleil automnal. Petit à petit, le lecteur découvre les secrets des habitants de l'auberge. Et c'est avec une certaine émotion qu'on découvre leurs galères respectives. La vie n'est pas un long fleuve tranquille. Et puis, dans cette partie, Paulette dévoile ses failles et le lecteur se rend compte qu'elle n'est pas si mauvaise qu'elle veut bien le laisser paraitre. 

L'ensemble est bien conçu et on peut classer ce bouquin dans "les livres qui font du bien".