Résultat de recherche d'images pour "henri loevenbruck les cathédrales du vide"J'ai déniché ce livre dans ma bibliothèque car le mot "cathédrale" correspondait à mon challenge et que ce roman attend mon bon vouloir depuis un moment. 

De lui, j'avais déjà lu "L'apothicaire" que j'avais bien aimé. 

Des mystères, un manuscrit caché depuis le XIVe siècle, un alchimiste, des meurtres inexplicables,... Ce livre avait tout pour me plaire. 

Eh bien, je l'ai arrêté après 150 pages. Ce n'est pas que ce livre soit mal écrit ou qu'il ne m'intéresse pas ou que sais-je encore? C'est simplement qu'il est trop compliqué pour moi. J'ai fini par m'y perdre complètement et j'ai préféré abandonner ma lecture. D'autres m'attendent...

Découverte d'une mystérieuse cathédrale au milieu de la jungle équatoriale et du manuscrit d'un célèbre alchimiste du XIVe siècle : Nicolas Flamel. 

Une série de disparitions étranges fait sortir l'agent Ari Mackenzie, membre des Renseignements généraux, de l'isolement dans lequel il se complait depuis sa séparation avec la femme qu'il aime toujours... Le voilà confronté à une affaire dangereuse, la dernière peut-être, mais ça, je ne le saurai pas ! 

Dans ce roman, l'auteur fait référence à un autre roman : "Le rasoir d'Ockham", livre qu'il vaut mieux avoir lu avant de commencer celui-ci...

Je les lirai peut-être, tous les deux, plus tard...

Un autre roman de l'auteur m'attire pourtant : "Nous rêvions tous de liberté...". 

Livre lu commencé dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte