Glacé par MinierJ'ai découvert Bernard Minier il y a peu de temps avec "N'éteins pas la lumière", un titre que j'avais apprécié. Dans le cadre de mon challenge, je me suis lancé sur ce pavé de 720 pages. Souvent, les pavés, je les trouve trop longs; je trouve qu'on pourrait facilement leur enlever une centaine de pages. Ce n'est pas le cas ici. 

Même si j'ai passé quelques paragraphes, je ne me suis pas ennuyé du tout avec ce roman. 

Tout commence avec un cheval sans tête pendu à un téléphérique. 

Le commandant Servaz se voit confier l'enquête la plus bizarre de sa carrière. 

Une enquête pour un cheval? Oui quand son propriétaire est un type important, une grosse fortune de la région ! 

Mais très vite, c'est un homme, le pharmacien du village, qui est retrouvé mort, nu, pendu à un pont. 

Les deux affaires sont-elles liées? Le lecteur devine bien que oui et l'auteur l'emmène dans un asile psychiatrique construit non loin du village. 

L'ADN d'un des plus dangereux détenus est retrouvé sur les lieux des crimes. Comment ce type a-t-il pu sortir de sa cellule? Il lui a fallu une complicité à l'intérieur de l'hôpital. L'enquête se dirige donc en ces lieux...

Pourquoi aller chercher des auteurs américains ou scandinaves quand il y a de si bons auteurs chez nous. Une chose est sûre : je continuerai à lire Minier, un de plus à suivre ! 

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte