Voilà la dernière phrase que je dis le soir à mon épouse et le dernier livre lu dans le cadre de mon challenge : 

Résultat de recherche d'images pour "là où tu iras j'irai marie vareille"

Pourquoi avoir lu ce roman? Tout d'abord, parce que je l'ai reçu en cadeau (merci, Mousse). Ensuite parce qu'il tombait à pic pour mon challenge. Et puis parce que Marie Vareille est une auteure très appréciée par Virginie Grimaldi.

Toutefois, je n'aurais peut-être pas dû le lire juste après "Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie" car ces deux romans se ressemblent. Il serait facile de les confondre.

Isabelle et Quentin forment un bon couple depuis 5 ans quand Quentin demande sa fiancée en mariage. Là, c'est le choc : Isabelle ne veut pas d'enfants, elle ne peut donc accepter d'épouser son fiancé qui lui veut être père.

C'est ainsi qu'Isabelle se retrouve seule, sans argent et sans domicile. 

Elle accepte alors une étrange mission : séduire Jan Koslowski, un jeune veuf, père de trois enfants, prêt à se remarier. Elle devient donc la "nanny" de Nicolas qui n'a plus prononcé un mot depuis la mort de sa mère. Elle qui dit détester les enfants s'attache petit à petit au petit garçon différent...

Je m'attendais à un roman à l'eau de rose, mais les événements ne se déroulent pas tous comme je l'avais imaginé. A mon avis, un roman plutôt écrit pour les femmes...

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte", lu dans les temps mais pas chroniqué. 

challenge Lire sous la contrainte