31 mars 2019

Lire sous la contrainte, 43e session

Je pense que mon challenge s'essouffle. C'est vrai qu'il est né en septembre 2012. C'est vieux, 7 ans, pour un challenge? On compte les années comme pour les chats? On fait "fois sept"?  En tout cas, on n'est que sept à avoir participé. Je me sens bien seul... 14 livres ont été lus (je n'ai pas fini toutes mes chroniques). Comme d'habitude, les résultats sont sur le blog réservé au challenge : ici.  Je vous propose une nouvelle contrainte aujourd'hui. Si mon challenge n'a pas plus de succès, je pense qu'il faudra se... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:05 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

29 mars 2019

N'éteins pas la lumière de Bernard Minier

Chaque soir, je supplie ma femme :  Voilà un pavé de 700 pages que j'ai lu assez rapidement tant il est addictif. Et voilà un auteur que je découvre et que je vais suivre tant j'ai aimé ce polar.  L'héroïne, c'est Christine. Tout va bien pour elle jusqu'à ce qu'elle reçoive une lettre, une lettre anonyme qui annonce un suicide. L'animatrice à la radio à Toulouse fait ce qu'elle peut pour trouver l'auteur de la missive, mais malheureusement elle ne peut pas grand-chose et abandonne la lettre à son triste sort.  Le... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2019

Satan était un ange de Karine Giebel

Savez-vous ce que j'ai dit avant de m'endormir hier soir? Après quelques déceptions livresques, j'attendais un coup de coeur. Je me suis dirigé vers une valeur sûre : Karine Giebel qui ne m'avait pas encore déçu et paf ! C'est enfin le coup de coeur !  Pour François, c'est le choc : tumeur au cerveau inopérable ! Il n'en a plus que pour quelques mois à vivre. Cette déclaration l'assomme complètement : il quitte tout et roule droit devant lui vers l'inconnu.  L'inconnu, c'est Paul, un garçon d'une vingtaine d'années... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
26 mars 2019

Le mardi sur son 31

Je viens tout juste de terminer "Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie" de Virginie Grimaldi, un livre qui m'a beaucoup plu et pourtant il m'a fallu bien du temps avant d'entrer totalement dans l'histoire. Au départ, c'est simplement l'histoire d'une rupture comme il y en a tant. Le lecteur ne le sait pas mais un événement dramatique à mis le feu au poudre et a fait fuir le mari de Pauline. A la page 31, on trouve notamment :  "-Tu pourrais aller voir tes amis, ce soir. - Quels amis? - Ceux que tu avais avant! -... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 mars 2019

Ne les crois pas de Sebastian Fitzek

Il y a pas mal de temps que je n'ai plus eu un gros coup de coeur et comme j'ai beaucoup aimé "Thérapie" de Sebastian Fitzek, j'ai tenté un deuxième roman, mais je passe encore à côté du coup de coeur. Savez-vous ce que j'ai dit à ma femme hier soir pour qu'elle arrête de me bassiner les oreilles?  Yann attend sa fiancée. Elle ne doit plus tarder. Un coup de téléphone. La liaison est mauvaise, mais il comprend distinctement la phrase : "Quoi qu'ils disent...ne les crois pas...". Il n'a pas encore raccroché qu'on sonne à sa... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 21:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mars 2019

Je ne sais pas dire je t'aime de Nicolas Robin

Après avoir lu et aimé "Roland est mort", j'ai eu envie de lire un autre titre de Nicolas Robin. Et comme chaque soir, je me dis :  Eh bien, j'ai trouvé ce deuxième titre beaucoup moins bien que le précédent.  Plusieurs personnages, plusieurs histoires qui se rejoignent de temps en temps. Il y a Francine, fille de Boche, qui voudrait bien connaitre l'avis de sa mère sur sa naissance, mais sa maman est décédée et elle ne peut plus rien lui demander.  Il y a Juliette qui vend des chaussures de marque allemande. Voilà... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:43 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mars 2019

Le mardi sur son 31

Cette semaine, je me suis lancé dans la découverte de Bernard Minier avec un pavé de 700 pages : "N'éteins pas la lumière". Je suis complètement accro ! Un thriller psychologique, un page-turner, un roman qu'on ne peut plus lâcher une fois commencé.  Christine ne sait pas ce qui lui arrive. En quelques jours, elle a tout perdu : son fiancé, son travail et a plongé dans l'enfer. Tout commence par une lettre déposée dans sa boite : le soir du 24 décembre, quelqu'un va se suicider. Cette lettre est un appel à l'aide, mais... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 mars 2019

Aux petits mots les grands remèdes de Michaël Uras

Hier soir, en me couchant, ma femme se plaignait de divers maux, je lui ai répondu :  Je ne vous parle pas de la suite... Un titre qui fait tilt, une couverture qui donne envie de lire la 4e de couverture. Un résumé qui parle de bibliothérapie; il ne m'en fallait pas plus pour sauter sur ce livre...qui m'a finalement déçu.  J'ai aimé les différentes références à des romans connus ou pas, les différentes citations d'auteurs, mais l'histoire, en elle-même, ne m'a pas touché.  Etant passionné de livres depuis sa plus... [Lire la suite]
13 mars 2019

Notre vie à trois de Colline Hoarau

"Notre vie à trois". A quoi ce titre vous fait-il penser? Un homme avec deux femmes? Une femme avec deux hommes? Autre chose? "Notre vie à trois" est un livre que j'ai reçu en SP et j'en remercie ici l'auteure. Ce n'est pas vraiment un roman, mais plutôt un témoignage sur la vie avec la maladie de Parkinson.  Ce livre n'est pas larmoyant, se veut pédagogique afin que les lecteurs connaissent mieux cette maladie et que les malades et leurs proches se sentent mieux compris.  Que sait-on finalement de cette maladie si on... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mars 2019

Le mardi sur son 31

En ce mardi, je lis un polar d'un auteur que je ne connais pas : François-Xavier Dillard. J'ai reçu "Ne dis rien à papa" en cadeau et je le dévore seulement c'est tellement complexe que j'ai du mal, pour le moment, d'en parler.  Des meurtres ont lieu : tous des médecins. En cherchant un peu, on découvre qu'ils ont tous fait leurs études en même temps dans la même université.  Ce qui les relie bien des années plus tard : un acte qu'ils ont commis collectivement. Et comme la vengeance est un plat qui se mange froid... A la... [Lire la suite]
Posté par philippedester à 06:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]