Il y a pas mal de temps que je n'ai plus eu un gros coup de coeur et comme j'ai beaucoup aimé "Thérapie" de Sebastian Fitzek, j'ai tenté un deuxième roman, mais je passe encore à côté du coup de coeur.

Savez-vous ce que j'ai dit à ma femme hier soir pour qu'elle arrête de me bassiner les oreilles? 

Résultat de recherche d'images pour "ne les crois pas fitzek"

Yann attend sa fiancée. Elle ne doit plus tarder. Un coup de téléphone. La liaison est mauvaise, mais il comprend distinctement la phrase : "Quoi qu'ils disent...ne les crois pas...".

Il n'a pas encore raccroché qu'on sonne à sa porte. Ce sont des policiers qui lui annoncent la mort de sa fiancée. 

C'est évidemment impossible puisqu'elle est encore en ligne quand l'annonce lui est faite.

Pendant 8 mois, il va remuer ciel et terre pour retrouver Leoni qui a disparu ce jour-là. 

Comme rien ne bouge, il va prendre le taureau par les cornes et commettre un acte qui l'enverra droit en prison : une prise d'otages. Il ne sait évidemment pas que sa démarche va causer des ennuis à sa fiancée qui se cache en attendant le procès pendant lequel elle doit témoigner contre son père...

J'ai trouvé que ce polar n'était pas convaincant et manquait de crédibilité sinon le suspense est bien présent et le lecteur tourne les pages avec avidité, mais l'ensemble ne m'a pas convaincu. Bien sûr, comme dans tous les polars, le coupable est celui qu'on attend le moins ! 

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainte