Sharko par ThilliezVoilà un livre que je n'aurais certainement jamais acheté pour deux raisons : la première, j'ai été un peu échaudé avec un roman de Thilliez : trop de sang, trop de détails, j'ai été un peu écoeuré; la deuxième : le roman fait 600 pages et j'avais peur de me lancer dans un tel pavé. 

Mais, ma chère et tendre soeur, très amatrice de polars, l'a choisi dans la sélection de Belgique Loisirs et il prenait beaucoup de place dans ma bibliothèque. 

Bon, tout ça pour vous dire que j'ai beaucoup aimé ce polar. Il y a beaucoup de sang, c'est vrai, mais il n'y a pas vraiment de descriptions horribles, c'est ça qui me dérange. 

De plus, c'est un livre parfaitement documenté ayant comme point de départ des faits réels et je l'ai dévoré en quelques jours. Quand j'aime, pavé ou pas, les pages tournent vite. 

Je tire mon chapeau à l'auteur car il y a beaucoup de personnages, beaucoup d'actions qui découlent les unes les autres et Thilliez ne s''est jamais perdu en route, ne laissant rien au hasard et ne perdant rien au fil de son récit. Je me demande quel genre de cerveau il faut pour écrire un roman pareil. Moi, je ne pourrais pas. J'oublierais ce que j'ai écrit au début avant d'atteindre la fin ! 

J'ai aussi aimé le roman parce qu'il est accessible à tout le monde même s'il parle de maladies, de thérapies,... Quelques termes médicaux m'ont quand même causé problème, mais je les ai passés sans que ça nuise à la compréhension du récit. 

Dès le départ, un homme est assassiné par une femme flic, Lucie Hennebelle (qu'on retrouve, parait-il, dans d'autres polars). On connait donc le meurtrier, mais le mort n'est pas n'importe qui et l'enquête va mener Franck Sharko (le mari de Lucie, qu'on retrouve aussi ailleurs) dans tous les sens. Le mort est à l'origine d'une grande quantité de meurtres ainsi que de la propagation d'une maladie due à des transfusions de sang. 

C'es tellement complexe que je n'en dirai pas grand-chose. A vous de découvrir les événements qui vont secouer le couple Sharko, Hennebelle. 

Il faut quand même savoir que Sharko va déguiser le meurtre par accident en crime sordide pour sauver Lucie de la prison et que c'est de ça que va découler toute l'histoire. 

Un très bon roman lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte" et qui m'a permis de renouer avec l'auteur.

challenge Lire sous la contrainte