Résultat de recherche d'images pour "séparations Martine rouhart"J'ai connu Martine Rouhart grâce à une de ses maisons d'éditions "Murmures des soirs" qui m'a proposé un jour un partenariat avec le titre "La solitude des étoiles" (billet ici).

Je l'ai ensuite trouvée sur Facebook où elle propose, chaque soir, quelques poèmes de son cru. 

J'ai, un beau jour d'été, assisté à une lecture qu'elle faisait de son roman "La solitude des étoiles". 

Et finalement, je l'ai retrouvée à la foire du livre de Mons où elle présentait l'entièreté de son oeuvre. 

J'ai choisi "Séparations" en écoutant Martine en parler. 

Quand on pense à une séparation, on pense tout de suite à un divorce entre un homme et une femme. Mais les séparations ponctuent notre vie, même si notre ménage est soudé : nos parents nous quittent un jour, on quitte tous notre boulot un jour où l'autre, on perd un animal de compagnie, on perd contact avec un ami,...et finalement on quitte tout le monde pour toujours. 

Le thème de ce livre reprend l'ensemble de ces séparations et j'en oublie. 

Il ne s'agit pas d'un roman, ni d'un recueil de nouvelles, pas plus d'une saga familiale. Alors quoi? "Séparations" se trouve entre tout ça puisque chaque partie du livre peut être lu séparément comme une nouvelle, que l'ensemble forme un roman puisque les personnages voyagent d'une histoire à l'autre et aussi une saga familiale puisque chaque partie a pour héros un ou plusieurs membres d'une même famille. Trois familles ayant des liens entre eux voient ainsi leur vie décortiquée pour le bonheur du lecteur. 

Ai-je été clair? Il m'est assez difficile de parler de ce livre qui m'a vraiment beaucoup plu. J'ai l'impression que c'est un bouquin qui a demandé beaucoup de travail, qui n'a pas dû être facile à écrire. Tout devait rester logique, d'un bout à l'autre, avec des personnages qui revenaient parfois quelques années plus tard. 

Des héros qui n'ont pas une vie extraordinaire, mais pas inintéressante non plus. Et puis, il a fallu le don d'écriture de Martine pour faire de ce recueil un bon livre. 

Dans "La solitude des étoiles", j'avais été charmé par le style poétique de l'auteure. Je n'ai pas vraiment retrouvé ça ici, mais un style vraiment très bon, des phrases écrites de manière irréprochable, un vocabulaire étendu, une manière d'accrocher le lecteur qui m'a pris au piège. 

Bon, je ne dois pas en dire plus, j'ai beaucoup aimé ce livre et je le recommande à tous, même à ceux qui disent ne pas aimer les nouvelles. 

Bravo Martine. J'en redemande ! 

smiley 1