En allant en vacances, nous nous sommes arrêtés à Evreux. J'ai trouvé là une librairie terrrrriiiiiiiiible; j'y serais resté des heures si j'avais eu le temps. Cette librairie vend des livres neufs et d'occasion. Je suis ressorti avec 7 livres. Seulement? Ben oui, il faut pouvoir se limiter parfois ! 

Résultat de recherche d'images pour "Petites surprises sur le chemin du bonheur + blog"Dans les livres neufs, j'ai remarqué celui-ci, un roman que je ne connaissais pas du tout. J'ai été attiré par le titre, par la couverture, par la 4e de couverture : " A 104 ans, Ona Vitkus pensait en avoir fini avec les sentiments. Mais l'arrivée dans sa vie si ordonnée d'un jeune garçon pas comme les autres va tout chambouler. Il a 11 ans, il est petit comme s'il en avait 8, il est passionné des records du Guinness Book, et son air à la fois réservé et enthousiaste la trouble aussitôt. Du jour au lendemain, la vieille dame se trouve embringuée au coeur d'une famille en pleins tourments et dans un voyage inattendu. Chemin faisant, elle découvre que la vie lui réserve encore bien des surprises, mais, surtout, qu'elle a encore beaucoup à offrir à ceux qui croyaient avoir tout perdu..."

Pour moi, c'était comme une évidence, il fallait que je lise ce livre. Pourquoi? Je ne sais trop le dire. Parce que l'héroïne est une très vieille dame et le héros, un petit garçon, que j'aime les rencontres livresques entre un enfant et une vieille personne (plusieurs romans de Yaël Hassan ont ces personnages pour héros et j'aime Yaël Hassan !). Toujours est-il que c'est le seul livre neuf que j'ai acheté. 

Ona Vitkus reçoit de l'aide, une fois par semaine, par un jeune scout. Avec son mauvais caractère de vieille dame seule, elle les "répudie" les uns après les autres ! Arrive alors un garçon différent. Elle lui montre des tours de magie, il compte tout et fait des listes de tout. Il veut faire entrer la vieille dame dans le Guinness Book. L'amitié nait très vite entre ces deux personnages. 

Très vite, on sait que le petit garçon est mort (snif) et c'est son père qui le remplace auprès de la vieille dame...

J'étais très enthousiaste, mais j'ai très vite déchanté. Je me suis vite ennuyé avec ce récit que j'ai abandonné à la page 150 (au tiers du bouquin). J'étais très attaché aux héros (la vieille dame comme le petit) et j'aimais leurs conversations, mais le reste m'a laissé indifférent et prenait, finalement, beaucoup trop de place dans l'histoire. J'ai donc laissé le gamin, avec regret, conter son histoire à d'autres...