challenge mardiCette semaine, j'ai commencé "Désolée, je suis attendue" d'Agnès Martin-Lugand. C'est, je pense, le quatrième roman que je lis de cette auteure qui s'est fait connaitre avec "Les gens heureux lisent et boivent du café". 

Jeune, Yaël était joyeuse, boute-en-train, toujours prête à faire la fête. Lorsqu'elle décroche son premier emploi, elle change complètement d'attitude. Elle ne vit plus que pour son travail. Travailler, travailler, travailler jusqu'à s'en rendre malade, tel est le leitmotiv de la jeune dame. Elle en oublie même d'écouter son corps...

A la page 31, on peut notamment lire

" Lorsqu'un des avocats me tendit une coupe de champagne avec un clin d'oeil aguicheur, je lui jetai mon regard le plus froid : j'étais là uniquement pour travailler. Et il croyait quoi, celui-là? Je n'étais pas à vendre..."