challenge mardiRetour de Chattam, le méchant, en ce mardi avec "L'appel du néant" qui ne me branche pas trop pour l'instant. 

Ludivine travaille à la section de recherches de la gendarmerie. Elle est appelée le long d'une voie de chemin de fer qui a vu un homme se faire déchiqueter par un train. Suicide? Accident? Meurtre? Ludivine découvre vite qu'il s'agit d'un meurtre, que le chemin de fer n'est pas le lieu du crime, que l'homme a été placé là après sa mort. Pourquoi? Qui est le tueur? L'enquête commence...

A la page 31, on trouve notamment

"Elle aperçut l'arrière d'un RER à un jet de pierre. La rame était entièrement noire, comme abandonnée, la carcasse creuse d'un immense ver d'acier dont seuls les deux yeux rouges brûlaient dans l'obscurité. En bas, juste sous leurs pieds, les pompiers se tenaient en retrait, les mains sur les hanches ou les bras croisés sur la poitrine tandis que les gendarmes terminaient de délimiter un périmètre de sécurité dont tout le monde se trouvait chassé, même les deux hommes en tenues blanches du SAMU."