challenge mardiAussitôt acheté, aussitôt lu, le nouveau roman de Frank Andriat : "Le bonheur est une valise légère". Joli titre, non? 

Selma a un rendez-vous d'affaires à Angers. Le TGV qui devait l'emmener est supprimé à cause d'une grève de la SNCF. Une heure plus tard, la voilà assise dans un autre train. C'est ainsi qu'elle fait connaissance avec Grégoire, un homme plus âgé qu'elle et surtout beaucoup plus paisible qu'elle. Il discute un moment...

A la page 31, on trouve notamment

"- Christian Bobin, vous connaissez? 

Elle n'avait jamais entendu parler de cet auteur.

- Il offre des ailes d'ange à chaque détail du quotidien. Il s'émerveille de ce que nous ne voyons pas...

- Il a l'air de vous faire du bien, dit-elle. 

- Ses phrases me relient à la vie. La poésie ouvre des fenêtres dans le noir. Bobin se savoure comme un chocolat délicat.

L'image du gâteau de ses six ans lui revint à l'esprit et elle dit sans réfléchir : 

- Vous me donnez envie de le goûter..."