515eyzfnohl-_sx307_bo1204203200_Je continue la découverte de cette auteure américaine que j'aime beaucoup. Je n'ai pas encore eu de déceptions avec elle. Le suspense est toujours au rendez-vous et quand on pense avoir tout compris, un événement subit vient changer la donne. 

Maltraitance d'enfants, pédophilie, rencontre avec la cybercriminalité, meurtres, maladies mentales, vengeance sont au rendez-vous de ce polar. 

Charlie Grant a été torturée par sa mère, elle a vu ses frère et soeur mourir, étouffés par leur mère. 

Placée chez sa tante, elle a grandi avec un besoin d'amour qu'elle a trouvé chez deux filles qu'elle a rencontrées à l'école. Elles ont vécu toute leur scolarité ensemble avant de se séparer. 

Des années plus tard, un 21 janvier, l'une d'elle est assassinée. Le 21 janvier de l'année suivante, son autre amie est assassinée. 

Ça ne fait aucun doute, cette année, elle mourra le 21 janvier. Elle a suivi des cours de boxe, appris à tirer avec un revolver car elle est bien décidée à se défendre afin de laisser un maximum d'indices aux policiers. 

Elle prévient le commandant D.D Warren (qui a maintenant un enfant) quelques jours avant son futur assassinat. Celle-ci est préoccupée par une affaire qui lui prend tout son temps : trois pédophiles ont été assassinés par quelqu'un qui semble vouloir faire justice lui-même...

Tout semble accuser Charlie Grant, cette fille qui travaille comme opératrice dans un commissariat et reçoit des appels de détresse qui ne la laissent pas indifférente...

Une question s'impose : "Si vous connaissiez la date de votre propre mort, que feriez-vous?"

Un polar très bien mené qui mène le lecteur sur la voie de la cyber-pédophilie...

Livre lu dans le cadre de mon challenge "Lire sous la contrainte". 

challenge Lire sous la contrainteArrêtez-moi

smiley 1